Les Pen­guins à la Mai­son-Blanche: «De for­mi­dables pa­triotes», dit Trump

Acadie Nouvelle - - SPORTS -

Après avoir en­ve­ni­mé le dos­sier des joueurs de la NFL qui ma­ni­festent pen­dant l’hymne amé­ri­cain, le pré­sident Do­nald Trump s’est can­ton­né à peu de choses près au ho­ckey, mar­di, lors de la vi­site à la Mai­son-Blanche des Pen­guins de Pitts­burgh, les cham­pions en titre de la coupe Stan­ley. Il a dit des Pen­guins qu’ils sont «de vrais cham­pions et de for­mi­dables pa­triotes». Re­ce­vant le club dans le Bu­reau ovale, Trump a plus tard sou­li­gné les ac­com­plis­se­ments de Sid­ney Cros­by, Ev­ge­ni Mal­kin et Phil Kes­sel, no­tam­ment. Trump s’est im­mis­cé dans les man­chettes spor­tives ces der­niers temps, cri­ti­quant les ath­lètes po­sant un ge­nou au sol pen­dant le Star-Span­gled Ban­ner, en plus de re­ti­rer une in­vi­ta­tion faite aux War­riors de Gol­den State, les cham­pions en titre de la NBA. Quelques heures après avoir ga­zouillé que la per­cep­tion des im­pôts de­vrait être mo­di­fiée pour pu­nir les équipes de la NFL, au su­jet des ma­ni­fes­ta­tions pen­dant l’hymne amé­ri­cain, Trump a dit à la blague que Ron Burkle, co­pro­prié­taire des Pen­guins, de­vrait l’ai­der à re­né­go­cier l’Ac­cord de libre-échange nord-amé­ri­cain. Cros­by a sou­vent ré­pé­té que la dé­ci­sion d’al­ler à la Mai­sonB­lanche n’avait rien de po­li­tique. L’en­traî­neur Mike Sul­li­van y a fait écho, di­sant ne pas avoir l’im­pres­sion que les Pen­guins étaient uti­li­sés comme des faire-va­loir par Trump. «Per­sonne ne choi­sit un camp ou un autre, a com­men­té Sul­li­van. Per­sonne ne prend po­si­tion. Nous ren­dons sim­ple­ment hom­mage à notre cham­pion­nat et aux ex­ploits de nos joueurs.» Par­mi les 18 joueurs qui ont rem­por­té la coupe en juin et qui font en­core par­tie des Pen­guins, sept sont Amé­ri­cains: Kes­sel, Ian Cole, Brian Du­mou­lin, Jake Guent­zel, Bryan Rust, Chad Ruh­we­del et Co­nor Shea­ry. Cros­by et six autres sont Ca­na­diens. Il y a aus­si deux Sué­dois, un Russe et un Fin­lan­dais. Trump a fé­li­ci­té les Pen­guins pour être de­ve­nus les pre­miers cham­pions à ré­édi­ter de­puis les Red Wings en 1997 et en 1998. Il a louan­gé les qua­li­tés de gol­feur de Mario Le­mieux, co­pro­prié­taire de l’équipe, et a mous­sé le match que les Pen­guins vont dis­pu­ter face aux Ca­pi­tals au Ve­ri­zon Cen­ter, mer­cre­di. Il a aus­si confié s’at­tendre au re­tour des Pen­guins à la Mai­sonB­lanche, l’an pro­chain. «Ce sont réel­le­ment de grands cham­pions du monde, a dit Trump. Voi­là ce qu’ils sont. Des cham­pions du monde.» J.T. Brown du Light­ning, l’un des 18 joueurs noirs dans la LNH, est de­ve­nu sa­me­di le pre­mier à ma­ni­fes­ter dans la ligue, sou­le­vant le poing du­rant l’hymne amé­ri­cain avant un match, à Sun­rise.

- As­so­cia­ted Press: Su­san Walsh

Le pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump en com­pa­gnie des cham­pions de la coupe Stan­ley, les Pen­guins de Pitts­burgh, mar­di.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.