Un dé­pu­té pro­pose une politique contre la vio­lence sexuelle pour les col­lèges et les uni­ver­si­tés pu­blics

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS -

Un dé­pu­té du Par­ti pro­gres­sis­te­con­ser­va­teur veut obli­ger les col­lèges et les uni­ver­si­tés pu­blics à adop­ter une politique contre la vio­lence sexuelle. L’ini­tia­tive d’Er­nie Steeves s’ins­pire d’une pro­po­si­tion de l’Al­liance des étu­diants du Nou­veau-Bruns­wick. L’as­so­cia­tion qui re­pré­sente les étu­diants des uni­ver­si­tés pu­bliques an­glo­phones dé­plore l’exis­tence de «pro­blèmes ré­cur­rents dans les pro­ces­sus de plainte et de si­gna­le­ment» en ma­tière d’agres­sion sexuelle même si la plu­part des ins­ti­tu­tions post­se­con­daires ont dé­jà adop­té des po­li­tiques de ce genre. «Ces pro­blèmes mettent en évi­dence la né­ces­si­té d’une struc­ture de sou­tien spé­cia­li­sée et in­dé­pen­dante pour les vic­times de vio­lences sexuelles», af­firme l’Al­liance dans un do­cu­ment de lob­bying pré­sen­té cette se­maine aux par­tis po­li­tiques. «Ac­tuel­le­ment, dans cer­tains éta­blis­se­ments, les sur­vi­vants portent plainte au­près de co­mi­tés qui traitent éga­le­ment d’autres cas d’in­con­duite non aca­dé­mique. Ce­ci est ex­trê­me­ment in­ap­pro­prié», af­firment les étu­diants. La mo­tion du dé­pu­té de Monc­ton-Nor­dOuest de­mande au gou­ver­ne­ment d’adop­ter une loi pour obli­ger les col­lèges et les uni­ver­si­tés à éla­bo­rer une politique in­dé­pen­dante sur la vio­lence sexuelle en col­la­bo­ra­tion avec «les étu­diants, le per­son­nel, les ad­mi­nis­tra­teurs et les ex­perts com­mu­nau­taires.» «La politique de­vrait te­nir compte des réa­li­tés des mi­no­ri­tés vi­sibles, des Au­toch­tones, des per­sonnes han­di­ca­pées, des im­mi­grants, de membres de la com­mu­nau­té LGBTQIA et des autres groupes qui sont gé­né­ra­le­ment plus à risque de su­bir de la vio­lence sexuelle», peut-on lire dans la mo­tion. «Les sta­tis­tiques (sur la vio­lence sexuelle sur les cam­pus) sont ab­so­lu­ment hor­ribles. C’est ef­frayant», ré­sume Er­nie Steeves. «Dans l’op­po­si­tion, on ne peut pas tou­jours faire de grandes choses. On ne peut pas tou­jours faire adop­ter nos pro­jets de loi. Nous n’avons pas d’ar­gent à dé­pen­ser. Mais je me suis dit que je pour­rais au moins pré­sen­ter cette mo­tion», dit-il. La pro­po­si­tion pré­voit no­tam­ment que la politique de­vra être «ac­ces­sible, trans­pa­rente et fa­cile à com­prendre» et être ré­vi­sée tous les deux ans. La de­mande du dé­pu­té et des étu­diants n’est pas unique au pays. Le Qué­bec a no­tam­ment adop­té une stra­té­gie pour for­cer les col­lèges et les uni­ver­si­tés à adop­ter une politique de pré­ven­tion des agres­sions à ca­rac­tère sexuel. - MRC

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.