Les pe­tites en­tre­prises es­timent que leur far­deau fis­cal est en­core trop lourd

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS -

Les pe­tites en­tre­prises es­timent que leur far­deau fis­cal est en­core trop lourd mal­gré une nou­velle baisse de l’im­pôt sur leur re­ve­nu d’une va­leur de cinq mil­lions de dol­lars. Ma­thieu Roy-Co­meau

La mi­nistre des Fi­nances du Nou­veauB­runs­wick, Ca­thy Ro­gers, a dé­po­sé mar­di un pro­jet de loi afin de faire bais­ser le taux d’im­po­si­tion sur le re­ve­nu des pe­tites en­tre­prises de 3% à 2,5%.

De­puis son élec­tion en 2014, alors que le taux d’im­po­si­tion était à 4,5%, le gou­ver­ne­ment du pre­mier mi­nistre Brian Gal­lant a bais­sé l’im­pôt des pe­tites en­tre­prises à quatre re­prises.

La nou­velle baisse, qui coû­te­ra en­vi­ron 5 mil­lions $ an­nuel­le­ment au tré­sor néo­bruns­wi­ckois, en­tre­ra en vi­gueur le 1er avril.

«Les pe­tites en­tre­prises du Nou­veauB­runs­wick sont es­sen­tielles à la crois­sance éco­no­mique et à la créa­tion d’em­plois dans notre pro­vince», a dé­cla­ré la mi­nistre Ro­gers.

Cette nou­velle baisse de­vrait ai­der les en­tre­prises à «être concur­ren­tielles, à in­ves­tir et à créer des em­plois», se­lon la mi­nistre des Fi­nances.

La ré­duc­tion de l’im­pôt sur le re­ve­nu est bien ac­cueillie par les en­tre­pre­neurs qui se sont pro­non­cés ré­cem­ment à 73% en fa­veur de cette me­sure, se­lon les don­nées pré­li­mi­naires d’un son­dage de la Fé­dé­ra­tion ca­na­dienne de l’en­tre­prise in­dé­pen­dante (FCEI).

«Les membres re­çoivent cette ré­duc­tion d’im­pôt po­si­ti­ve­ment. À ce ni­veau, il n’y a pas de ques­tion», ré­sume le di­rec­teur des af­faires pro­vin­ciales de la FCEI, Louis-Phi­lippe Gau­thier.

Les hausses de la taxe sur l’es­sence, de l’im­pôt fon­cier et des co­ti­sa­tions à la sé­cu­ri­té du tra­vail ne sont que trois exemples, note-t-il.

Louis-Phi­lippe Gau­thier craint éga­le­ment les nou­veaux frais qui ont dé­jà été an­non­cés au­tant du cô­té pro­vin­cial que fé­dé­ral, comme la ta­ri­fi­ca­tion du car­bone et les hausses des co­ti­sa­tions à l’as­su­ran­ceem­ploi ain­si qu’au Ré­gime de pen­sion du Ca­na­da.

«Ça va être as­sez dif­fi­cile pour les PME au Nou­veau-Bruns­wick en 2018», avance M. Gau­thier.

Le porte-pa­role de l’op­po­si­tion of­fi­cielle en ma­tière de fi­nances, Bruce Fitch, fait es­sen­tiel­le­ment la même ana­lyse.

Le dé­pu­té pro­gres­siste-conser­va­teur rap­pelle que les pe­tites en­tre­prises qui n’ar­rivent pas à faire du pro­fit en rai­son de leur far­deau fis­cal ne paient pas d’im­pôt sur leur re­ve­nu.

«C’est un beau slo­gan la ré­duc­tion de l’im­pôt sur le re­ve­nu des pe­tites en­tre­prises, mais en réa­li­té il y a de nom­breuses en­tre­prises qui en ar­rachent avant même de faire du pro­fit en rai­son de cer­taines des dé­ci­sions fis­cales de ce gou­ver­ne­ment.»

Le chef du Par­ti vert, Da­vid Coon, s’in­quiète

Tou­te­fois, cette baisse pèse peu dans la ba­lance en com­pa­rai­son de «tous les frais, les coûts et les taxes qui ont été ajou­tés sur le dos des pe­tites et moyennes en­tre­prises au cou­rant des der­nières an­nées», ajoute M. Gau­thier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.