Une en­tente à aban­don­ner

Be­noît Du­guay, pré­sident, AUTANB

Acadie Nouvelle - - MON OPINION -

C’est une ex­cel­lente nou­velle ce que ré­pon­dait le mi­nistre de la San­té, Be­noit Bourque, au chef de l’op­po­si­tion, à l’As­sem­blée lé­gis­la­tive, la se­maine der­nière. L’en­tente avec Me­da­vie pour la pri­va­ti­sa­tion de l’Ex­tra-Mu­ral et Té­lé-Soins n’est pas en­core fi­na­li­sée. Su­per. Ce­la veut dire que le gou­ver­ne­ment Gal­lant peut en­core re­ve­nir en ar­rière sans pé­na­li­té. Il est donc de plus en plus im­por­tant de si­gner la pé­ti­tion qui cir­cule pré­sen­te­ment pour ar­rê­ter ce pro­jet de pri­va­ti­sa­tion et ap­puyer le ré­seau Vi­ta­li­té dont les com­pé­tences ne sont plus à faire dans la ges­tion des soins de san­té, lorsque le gou­ver­ne­ment lui as­sure le bud­get né­ces­saire à des ser­vices adé­quats. Dans la pers­pec­tive de l’élec­tion qui s’en vient dans moins d’un an, cette pé­ti­tion peut avoir du poids. Faut-il rap­pe­ler cette vé­ri­té de La Pa­lice di­sant que l’en­tre­prise pri­vée, quelle qu’elle soit, a d’abord comme ob­jec­tif d’en­re­gis­trer des pro­fits. Pour­quoi ne pas don­ner ces pro­fits au Ré­seau Vi­ta­li­té? Rap­pe­lons­nous éga­le­ment que la Com­mis­saire aux langues of­fi­cielles de la pro­vince, Mme D’En­tre­mont, avaient aver­ti le gou­ver­ne­ment des in­quié­tudes que «la pri­va­ti­sa­tion de cer­tains ser­vices de san­té pou­vait créer chez les usa­gers fran­co­phones, par­ti­cu­liè­re­ment chez les aî­nés». L’As­so­cia­tion des uni­ver­si­tés du 3e âge se joint à tous les or­ga­nismes qui s’op­posent à la pri­va­ti­sa­tion en ques­tion. Les membres de son CA de l’AUTANB voient dans cette pri­va­ti­sa­tion «un re­cul du cô­té de la dis­po­ni­bi­li­té des ser­vices en fran­çais pour la po­pu­la­tion».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.