FRÉ­DÉ­RICK DION QUITTE L’AFMNB

L’As­so­cia­tion fran­co­phone des mu­ni­ci­pa­li­tés du N.-B. perd son di­rec­teur gé­né­ral. L’Aca­die Nou­velle a ap­pris que Fré­dé­rick Dion se­ra bien­tôt nom­mé di­rec­teur gé­né­ral de Pe­tit-Ro­cher.

Acadie Nouvelle - - LA UNE - pascal.raiche-nogue@aca­die­nou­velle.com @rai­che­nogue

Se­lon nos in­for­ma­tions – rap­por­tées en pri­meur jeu­di avant-mi­di – la mu­ni­ci­pa­li­té a ar­rê­té son choix sur Fré­dé­rick Dion afin de com­bler ce poste va­cant de­puis jan­vier. La no­mi­na­tion se­ra faite of­fi­ciel­le­ment lun­di prochain, lors d’une réunion ex­tra­or­di­naire du conseil mu­ni­ci­pal.

En en­tre­vue té­lé­pho­nique, le prin­ci­pal in­té­res­sé a confir­mé que c’est bel et bien le cas. «Je dois si­gner in­ces­sam­ment une lettre d’em­bauche. Le conseil pré­voit adop­ter la ré­so­lu­tion de cette em­bauche-là lun­di soir prochain.»

Les mo­da­li­tés de son chan­ge­ment d’em­ploi res­tent à être pré­ci­sées. «Au vil­lage, il y a un dé­sir que je dé­bute le 3 juillet, au dé­but juillet. Il y a quand même des choses qui res­tent à confir­mer.»

Ces choses com­prennent entre autres une éven­tuelle pé­riode de tran­si­tion qui pour­rait lui per­mettre d’oc­cu­per les deux postes si­mul­ta­né­ment pen­dant quelque temps.

«C’EST UN DÉ­SIR DE RA­LEN­TIR, D’ÊTRE DA­VAN­TAGE PRÉ­SENT À LA MAI­SON»

Fré­dé­rick Dion, qui est en poste de­puis 2011, ex­plique que plu­sieurs rai­sons l’ont pous­sé à pré­sen­ter sa can­di­da­ture pour ce poste à la Mu­ni­ci­pa­li­té de Pe­tit-Ro­cher. La prin­ci­pale étant qu’il dé­sire pas­ser plus de temps avec sa fa­mille.

«J’ai deux jeunes en­fants, j’ai deux filles de presque 11 ans et 7 ans. Je réa­lise que j’ai man­qué beau­coup de mo­ments dans les der­nières an­nées parce que mon tra­vail me de­mande beau­coup de temps et me de­mande beau­coup de dé­pla­ce­ments. C’est un dé­sir de ra­len­tir, d’être da­van­tage pré­sent à la mai­son.»

Il pré­cise ce­pen­dant que la dé­ci­sion de quit­ter son em­ploi à l’AFMNB a été «ex­trê­me­ment dif­fi­cile» à prendre.

«J’adore en­core mon tra­vail. Ce n’est pas une ques­tion de dés­in­té­rêt ou quoi que ce soit. C’est loin d’être ça. J’adore les gens avec qui je tra­vaille, mon conseil d’ad­mi­nis­tra­tion, les membres, le ré­seau mu­ni­ci­pal en gé­né­ral. J’adore les dos­siers.»

Ce­la dit, il tient à pré­ci­ser qu’il ne fait pas ce chan­ge­ment de cap à contre­coeur.

Nous avons con­tac­té le pré­sident de l’AFMNB et maire de Pe­tit-Ro­cher, Luc Des­jar­dins, pour re­cueillir ses com­men­taires sur ce chan­ge­ment de garde. Nous n’avons pas eu de ses nou­velles avant l’heure de tom­bée.

Le maire ad­joint de Pe­tit-Ro­cher, Réjean Gui­tard, n’a pas sou­hai­té confir­mer ou com­men­ter la nou­velle. «On ver­ra qui on a choi­si lun­di soir. Je ne peux pas t’en dire plus avant lun­di soir», a-t-il dé­cla­ré lors d’un court en­tre­tien té­lé­pho­nique.

«Je ne m’en vais pas à re­cu­lons non plus à Pe­tit-Ro­cher. J’adore cette com­mu­nau­té-là qui est main­te­nant la mienne. C’est ici que j’ha­bite. Mes en­fants, c’est leur chez eux. Je vois beau­coup de po­ten­tiel au ni­veau du dé­ve­lop­pe­ment de la com­mu­nau­té.»

- Archives

Fré­dé­rick Dion, qui est en poste de­puis 2011, ex­plique que plu­sieurs rai­sons l’ont pous­sé à pré­sen­ter sa can­di­da­ture au Vil­lage de Pe­tit-Ro­cher.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.