LES HOMARDIERS SONT À BOUT

La pro­po­si­tion du mi­nistre Do­mi­nic Le­Blanc d’ou­vrir une pêche au­tom­nale (voir page 4) pour per­mettre aux pê­cheurs de ho­mards de ré­cu­pé­rer les jour­nées per­dues a été très mal ac­cueillie par les membres de l’Union des pê­cheurs des Ma­ri­times, mar­di soir.

Acadie Nouvelle - - LA UNE - se­bas­tien.larocque@aca­die­nou­velle.com @SLa­rocque227

Convo­qués par l’UPM, près de 300 pê­cheurs étaient réunis à Sainte-Ma­rie-SaintRa­phaël.

La réunion à huis clos a du­ré plus d’une heure et avait pour but de dis­cu­ter de solutions avec les pê­cheurs, af­firme Mar­tin Mal­let, di­rec­teur gé­né­ral de l’UPM.

Quelque 75 pê­cheurs de la ré­gion de Mis­cou sont af­fec­tés par la fer­me­ture des zones an­non­cée par le gou­ver­ne­ment au cours du week-end.

Par­mi ceux-ci, Si­mon Be­zeau, ca­pi­taine du J.M.C, est frus­tré.

«J’ai­me­rais sa­voir pour­quoi ils veulent qu’on lève nos ca­siers alors que je n’ai ja­mais vu une ba­leine sur les côtes.»

Les pê­cheurs craignent qu’une guerre éclate s’ils dé­cident d’al­ler pê­cher dans d’autres zones.

«Je ne veux pas al­ler me battre avec les pê­cheurs de Pi­geon Hill, pour­suit-il. Je ne com­prends pas com­ment le gou­ver­ne­ment prend ses dé­ci­sions.»

À ses cô­tés, un pê­cheur qui sou­haite gar­der l’ano­ny­mat cri­tique as­sez ou­ver­te­ment les dé­ci­sions de Pêches et Océans Ca­na­da (MPO).

«C’est un non-sens et c’est ri­di­cule! Il n’y a pas as­sez de ho­mards pour que ce soit ren­table. Ad­ve­nant qu’ils nous donnent 15 jours, on va faire quoi? On a à peine le temps d’al­ler por­ter nos cages et d’al­ler les cher­cher.»

Mar­tin Mal­let, pour sa part, sou­haite un dia­logue plus ou­vert avec le mi­nis­tère.

«On es­père avoir des dis­cus­sions avec le mi­nis­tère, mais sur­tout avec Do­mi­nic Le­Blanc lui-même et des hauts di­ri­geants pour es­pé­rer ar­ri­ver à une en­tente de der­nière mi­nute.»

Plu­sieurs pê­cheurs des ré­gions avoi­si­nantes, qui ne sont pas af­fec­tés par la fer­me­ture des zones, sont ve­nus as­sis­ter à la ren­contre par so­li­da­ri­té.

Un ca­pi­taine qui pêche à la côte Sain­teAnne ra­conte que les ré­per­cus­sions sont nom­breuses et que la pêche au­tom­nale est qua­si im­pos­sible.

«Ils vont faire quoi à l’au­tomne alors qu’il n’y a per­sonne dans les usines pour trans­for­mer le pro­duit?» se ques­tionne-t-il. Il a lui aus­si de­man­dé à ne pas être nom­mé.

La pêche au­tom­nale sème éga­le­ment un doute en ce qui a trait à la pêche au ha­reng.

Ho­mar­dier de­puis 40 ans, Lloyd Ward est scep­tique.

«À l’au­tomne, c’est exac­te­ment à ce temps-là que les ba­leines sont dans le golfe… et la pêche au ha­reng elle? Qui va pê­cher le ha­reng cet au­tomne?»

À no­ter que la ma­jo­ri­té des pê­cheurs de ho­mards sont aus­si des pê­cheurs de ha­reng.

M. Ward in­dique que l’UPM leur a de­man­dé d’être pa­tient et a de­man­dé aux pê­cheurs d’être col­la­bo­ra­tif.

«Je crains que ça crée une guerre entre deux clans si on va pê­cher sur le ter­ri­toire des autres. En ce mo­ment, il y a du ho­mard ailleurs, mais pour com­bien de temps si on va tous là?»

M. Mal­let a par ailleurs in­di­qué que le gou­ver­ne­ment est en train de créer un pro­blème qui n’a ja­mais exis­té.

«De­puis aus­si long­temps que je me rap­pelle, ce n’est ja­mais ar­ri­vé qu’une ba­leine reste prise dans des agrès de pêche à ho­mard. Il n’y en a ja­mais eu de pro­blème et on est en train d’en créer un.»

Il craint no­tam­ment des ré­per­cus­sions éco­no­miques sé­rieuses puisque les ba­leines ob­ser­vées sont «très près des fron­tières d’autres zones». Ces zones in­cluent entre autres les ré­gions de Ca­ra­quet, de BasCa­ra­quet et de Pi­geon Hill.

«Ce se­rait énorme comme fer­me­ture. La pêche, c’est l’économie de la Pé­nin­sule aca­dienne.»

- Aca­die Nou­velle: Sé­bas­tien Larocque

Les homardiers de la ré­gion de Mis­cou ont par­ta­gé leur frus­tra­tion, mar­di soir, à Sain­teMa­rie-Saint-Ra­phaël.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.