LE N.-B. EN DÉ­CLIN ÉCO­NO­MIQUE

La vé­ri­fi­ca­trice gé­né­rale met en garde les dé­pu­tés contre le «dé­clin éco­no­mique per­sis­tant» au Nou­veau-Bruns­wick et dé­nonce du même coup le «sous-fi­nan­ce­ment chro­nique» de son bu­reau.

Acadie Nouvelle - - LA UNE - ma­thieu.roy-co­meau@aca­die­nou­velle.com @roy­co­meau

Kim MacP­her­son se dit «pro­fon­dé­ment trou­blée» par l’état des fi­nances de la pro­vince.

Dans son rap­port pré­sen­té mar­di, la vé­ri­fi­ca­trice note que la dette pu­blique s’est ac­crue de 7 mil­liards $ en 10 ans et que le Nou­veauB­runs­wick af­fiche la dette «la plus éle­vée par­mi les pro­vinces com­pa­rables».

«Je suis pré­oc­cu­pée du fait que les gé­né­ra­tions fu­tures de­vront payer pour ces dé­penses ex­ces­sives», dit-elle.

«Si ce­la conti­nue, le gou­ver­ne­ment ne se­ra éven­tuel­le­ment plus en me­sure d’of­frir le même ni­veau de pro­grammes et de ser­vices comme les soins de santé, l’édu­ca­tion et les routes.»

Se­lon le mi­nis­tère des Fi­nances, la dette pu­blique at­tein­dra 14,5 mil­liards $ à la fin de l’exer­cice fi­nan­cier 2018-2019.

Mme MacP­her­son blâme aus­si le gou­ver­ne­ment pour avoir dé­pas­sé ses bud­gets avant d’avoir re­çu l’ap­pro­ba­tion de l’As­sem­blée lé­gis­la­tive au cours de cinq des dix der­niers exer­cices fi­nan­ciers.

La vé­ri­fi­ca­trice avance éga­le­ment que le gou­ver­ne­ment ne gère pas tou­jours ef­fi­ca­ce­ment ses en­tentes de par­te­na­riat pu­blic pri­vé (PPP).

Elle ex­plique que le ca­bi­net a lais­sé ex­pi­rer l’op­tion d’achat d’une école de Fre­de­ric­ton dans le cadre d’un PPP même s’il s’agis­sait du scé­na­rio le «moins cher qui lui avait été pré­sen­té».

En ré­ponse au constat de Kim MacP­her­son, le pré­sident du con­seil du tré­sor, Ro­ger Me­lan­son, a rap­pe­lé que les li­bé­raux ont ré­duit le dé­fi­cit de moi­tié de­puis leur élec­tion tout en conti­nuant à in­ves­tir.

«Lorsque nous dis­cu­tons avec les gens du Nou­veau-Bruns­wick, ils nous disent qu’ils veulent avoir de la pros­pé­ri­té. Ils veulent avoir un em­ploi et des in­ves­tis­se­ments en édu­ca­tion et en santé.»

S’ils sont ré­élus en sep­tembre, les li­bé­raux comptent at­teindre l’équilibre bud­gé­taire en 2021-2022, un an plus tard qu’ils ne l’avaient pro­mis lors de la der­nière cam­pagne.

«Nous avons un plan fi­nan­cier qui s’oc­cupe du dé­fi­cit, qui ajoute moins à la dette nette. Mais nous voyons aus­si une crois­sance éco­no­mique et des in­ves­tis­se­ments dans notre économie», a men­tion­né M. Me­lan­son.

Mme MacP­her­son dé­nonce éga­le­ment dans son rap­port le «sous-fi­nan­ce­ment chro­nique» de son bu­reau qui a at­teint «un seuil cri­tique» au point d’en «af­fai­blir (son) in­dé­pen­dance».

Se­lon ses calculs, le Nou­veau-Bruns­wick consacre 2,80$ par ré­sident au fi­nan­ce­ment de son bu­reau alors que la Nou­velle-Écosse y consacre 4,06$ par ha­bi­tant et Terre-Neuve-et-La­bra­dor, 7,36$.

«Le pro­ces­sus qui est cen­sé pro­té­ger les in­té­rêts des contri­buables et te­nir le gou­ver­ne­ment res­pon­sable de la ges­tion des fonds pu­blics ne fonc­tionne pas», peut-on lire dans le rap­port de la vé­ri­fi­ca­trice.

De nom­breux mi­nis­tères et plu­sieurs so­cié­tés de la Cou­ronne n’ont pas fait l’ob­jet d’un au­dit de la vé­ri­fi­ca­trice de­puis au moins cinq ans en rai­son du manque de fonds.

Après plu­sieurs an­nées de gel, le gou­ver­ne­ment a ac­cor­dé cette an­née une hausse de 125 000$ au bu­reau de la vé­ri­fi­ca­trice, a sou­li­gné le mi­nistre Me­lan­son.

Kim MacP­her­son ré­clame plu­tôt une aug­men­ta­tion d’un mil­lion de dol­lars sur quatre ans.

Le chef de l’op­po­si­tion of­fi­cielle, Blaine Higgs, a pro­mis de la lui ac­cor­der si le Par­ti pro­gres­siste-conser­va­teur rem­porte les pro­chaines élec­tions.

«J’ai dit que j’al­lais aug­men­ter son bud­get. Elle de­mande 250 000$ de plus par an­née pour quatre ans et j’ai dit oui, je vais le faire.»

M. Higgs n’a ce­pen­dant pas vou­lu s’avan­cer sur le mo­ment où un hy­po­thé­tique gou­ver­ne­ment pro­gres­siste-conser­va­teur at­tein­drait le dé­fi­cit zé­ro avant d’ob­te­nir les états fi­nan­ciers vé­ri­fiés de la pro­vince.

Ro­ger Me­lan­son s’est en­ga­gé, mar­di, à rendre pu­blics ces états fi­nan­ciers avant le dé­but de la cam­pagne élec­to­rale.

- Aca­die Nou­velle: Ma­thieu Roy-Co­meau

La vé­ri­fi­ca­trice gé­né­rale du Nou­veauB­runs­wick, Kim MacP­her­son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.