OTAN: Trump croit que les membres ont cé­dé à ses de­mandes

Le pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump a clô­tu­ré sa vi­site chao­tique de deux jours à l’OTAN, jeu­di, en criant vic­toire, cla­mant que les États membres de l’al­liance ont cé­dé à ses de­mandes et haus­se­ront de ma­nière si­gni­fi­ca­tive leurs dé­penses mi­li­taires.

Acadie Nouvelle - - MONDE - Jo­na­than Le­mire et Jill Col­vin As­so­cia­ted Press

Ce­lui-ci n’a tou­te­fois li­vré au­cun dé­tail pré­cis sur ce qui a été né­go­cié et le pré­sident fran­çais Em­ma­nuel Ma­cron a ra­pi­de­ment re­mis en ques­tion les as­ser­tions de Do­nald Trump.

M. Ma­cron a dé­cla­ré que les États membres de l’OTAN n’ont pas consen­ti à éle­ver leurs dé­penses mi­li­taires au-de­là de la cible de 2% du PIB na­tio­nal fixée en 2014.

Au cours d’un point de presse im­promp­tu, Do­nald Trump a clai­ron­né qu’il avait eu le des­sus sur ses al­liés avant de ré­af­fir­mer l’en­ga­ge­ment des États-Unis en­vers l’OTAN.

Dans les der­niers jours, Do­nald Trump avait sé­vè­re­ment cri­ti­qué les pays membres de l’OTAN, les ac­cu­sant de ne pas res­pec­ter leurs en­ga­ge­ments en fa­veur d’une hausse de leurs dé­penses mi­li­taires.

Il avait sou­li­gné que la contri­bu­tion fi­nan­cière amé­ri­caine était dis­pro­por­tion­née, al­lant même jus­qu’à lais­ser en­tendre que les États-Unis pour­raient ne pas se por­ter à la dé­fense de ses al­liés si ceux-ci étaient at­ta­qués.

«L’en­ga­ge­ment des États-Unis de­meure très fort», a fi­na­le­ment dé­cla­ré Do­nald Trump, jeu­di.

Il a sou­te­nu avoir été très clair avec ses al­liés, mer­cre­di. «Je leur ai dit que j’étais très in­sa­tis­fait à l’égard de la si­tua­tion ac­tuelle», a-t-il rap­por­té, ajou­tant qu’en ré­ponse à ses cri­tiques, les pays membres de l’OTAN avaient ac­cep­té d’ac­croître leurs dé­penses mi­li­taires.

«Ils vont les haus­ser à des ni­veaux aux­quels ils n’avaient ja­mais même ima­gi­né jusque-là», a-t-il in­sis­té.

«Ils ont haus­sé leurs en­ga­ge­ments de ma­nière sub­stan­tielle et main­te­nant nous sommes très contents et nous avons une al­liance très, très puis­sante et très, très forte», a-t-il ajou­té.

Do­nald Trump n’a tou­te­fois pas dé­taillé quels pays avaient pris cet en­ga­ge­ment.

En 2014, les pays membres de l’OTAN s’étaient en­ga­gés à dé­pen­ser 2% de leur PIB pour leur bud­get de dé­fense d’ici 2024. L’al­liance es­time tou­te­fois que seule­ment la moi­tié des pays membres de­vraient at­teindre cette cible.

Au cours d’une con­fé­rence de presse dis­tincte, le pré­sident fran­çais Eman­nuel Ma­cron a re­je­té cette af­fir­ma­tion vou­lant que des pays aient ac­cep­té de haus­ser leur contri­bu­tion au­de­là de leur cible. Il a spé­ci­fié que les al­liés ont plu­tôt confir­mé leur in­ten­tion d’at­teindre la cible de 2% du PIB na­tio­nal d’ici 2024, rien de plus.

M. Ma­cron a ajou­té qu’en au­cun mo­ment au cours des dis­cus­sions, Do­nald Trump n’a men­tion­né que «les États-Unis pou­vaient se re­ti­rer de l’OTAN». ■

Après avoir tan­cé ses al­liés sur leurs dé­penses mi­li­taires ces der­niers jours, Do­nald Trump crie mis­sion ac­com­plie. - As­so­cia­ted Press: Fran­çois Mo­ri

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.