Front com­mun dans le Nord pour pro­mou­voir la po­lice com­mu­nau­taire

Les forces po­li­cières de Ba­thurst, de la BNPP, de Grand-Sault, et d’Ed­mund­ston ont joint le Ré­seau fran­co­phone In­ter­sec­tion, qui per­met aux membres d’échan­ger les meilleures pra­tiques, ain­si que de pro­mou­voir l’ap­proche de la po­lice com­mu­nau­taire.

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS - Idris­sa Dia­ki­té idris­sa.dia­kite@aca­die­nou­velle.com

Le chef de la po­lice ré­gio­nale BNPP, Charles Co­meau, men­tionne que l’ap­par­te­nance au ré­seau per­met­tra de dé­ve­lop­per de nou­velles ex­per­tises.

«Nous al­lons ap­prendre ce qui se passe dans les autres corps po­li­ciers au ni­veau de la pré­ven­tion des crimes. Au ni­veau de la po­lice ré­gio­nale BNPP, l’ac­cès à la do­cu­men­ta­tion fran­çaise n’est pas tou­jours fa­cile. On es­père que notre adhé­sion au ré­seau per­met­tra de cor­ri­ger ce pro­blème.»

«Je pense que la col­la­bo­ra­tion oc­cu­pe­ra une place im­por­tante entre les dif­fé­rents corps po­li­ciers. Au ni­veau de la BNPP, on a plu­sieurs pro­jets qui peuvent bé­né­fi­cier à d’autres corps po­li­ciers ailleurs au pays. Pour ce qui est de la for­ma­tion, on ver­ra au fur et à me­sure s’il y a des choses bé­né­fiques pour notre force po­li­cière», a sou­te­nu M. Co­meau.

Fran­cis La­nouette, du Ré­seau In­ter­sec­tion, men­tionne que l’ap­proche com­mu­nau­taire de­vrait être pra­ti­quée par l’en­semble des po­li­ciers.

«Il a dif­fé­rentes ap­proches: tis­ser des liens avec le ci­toyen, le par­te­na­riat avec les dif­fé­rents or­ga­nismes com­mu­nau­taires, la ré­so­lu­tion de pro­blème, ain­si que la sen­si­bi­li­sa­tion.»

La Force po­li­cière de Ba­thurst a créé un poste de po­li­cier com­mu­nau­taire. Tou­te­fois, son chef Er­nie Bou­dreau confie que leur sou­hait est d’étendre le pro­gramme à tous les membres du corps po­li­cier.

«Je pense que le par­te­na­riat se­ra bé­né­fique pour nos membres. Mais nous al­lons quand même ré­éva­luer notre adhé­sion au ré­seau l’an­née pro­chaine pour dé­ci­der de conti­nuer ou pas.»

Un par­te­na­riat bé­né­fique pour les corps po­li­ciers du Nou­veau-Bruns­wick, mais aus­si pour leurs col­lègues qué­bé­cois.

«Je suis convain­cu que les ser­vices po­li­ciers qué­bé­cois bé­né­fi­cie­ront de l’ex­per­tise de nos cou­sins aca­diens en ma­tière de po­lice com­mu­nau­taire, dans l’ap­pli­ca­tion des stra­té­gies proac­tives. Je suis tout aus­si per­sua­dé que les gains se­ront ré­ci­proques. On a éga­le­ment ren­con­tré la GRC du Nou­veauB­runs­wick parce qu’elle est pré­sente dans les ter­ri­toires avec une plus grande po­pu­la­tion fran­co­phone», de men­tion­ner Fran­cis La­nouette.

Le Ré­seau In­ter­sec­tion a été créé en 1993, au Qué­bec, et est de­ve­nu un or­ga­nisme sans but lu­cra­tif en 2006. L’or­ga­nisme re­groupe tous les corps po­li­ciers qué­bé­cois, ain­si que quatre du Nou­veau-Bruns­wick, et un à Bruxelles (Bel­gique). n

Quatre forces po­li­cières du N.-B se joignent au Ré­seau fran­co­phone In­ter­sec­tion. Aca­die Nou­velle: Idris­sa Dia­ki­té

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.