Les né­gos de l’ALÉNA ont nui aux ex­por­ta­teurs ca­na­diens

Un nombre crois­sant d’ex­por­ta­teurs ca­na­diens es­ti­maient que les né­go­cia­tions sur l’Ac­cord de libre-échange nord-amé­ri­cain (ALÉNA) avaient un im­pact né­ga­tif sur leurs ac­ti­vi­tés avant même que le dif­fé­rend com­mer­cial avec les États-Unis ne s’in­ten­si­fie, dan

Acadie Nouvelle - - ÉCONOMIE - La Presse ca­na­dienne

Dans un son­dage réa­li­sé pour Ex­por­ta­tion et dé­ve­lop­pe­ment Ca­na­da (EDC), quelque 28% des 1000 ex­por­ta­teurs in­ter­ro­gés ont dé­cla­ré que les né­go­cia­tions de l’ALÉNA avaient eu une in­ci­dence né­ga­tive sur leurs ac­ti­vi­tés au Ca­na­da.

Cette pro­por­tion était en hausse par rap­port à celle de 23% consta­tée dans une en­quête pré­cé­dente, réa­li­sée à la fin de l’an der­nier.

«Certes, les ventes ac­tuelles vont bon train, mais l’in­cer­ti­tude com­mer­ciale n’est pas sans consé­quence», a af­fir­mé l’éco­no­mie en chef d’EDC, Pe­ter Hall, dans un com­mu­ni­qué.

«Près d’un cin­quième des ex­por­ta­teurs af­firment que la re­né­go­cia­tion de l’ALÉNA a eu des ré­per­cus­sions né­ga­tives sur leurs plans d’in­ves­tis­se­ment. Leur ré­ti­cence à in­ves­tir pour­rait frei­ner sé­rieu­se­ment la ca­pa­ci­té d’ex­por­ta­tion du Ca­na­da dans les pro­chaines an­nées.»

Le son­dage a été ef­fec­tué du 18 avril au 11 mai, avant que les États-Unis mettent fin à une exemp­tion pour le Ca­na­da sur les ta­rifs im­po­sés aux im­por­ta­tions d’acier et d’alu­mi­nium.

De­puis l’en­trée en vi­gueur des droits sur les ex­por­ta­tions ca­na­diennes de ces mé­taux, à la fin mai, le Ca­na­da a im­po­sé des ta­rifs de re­pré­sailles sur l’acier et l’alu­mi­nium pro­ve­nant des États-Unis, ain­si que sur une vaste gamme de biens de consom­ma­tion. Les États-Unis ont pour leur part me­na­cé d’im­po­ser des ta­rifs ad­di­tion­nels au sec­teur au­to­mo­bile.

L’en­quête se­mes­trielle a en outre ré­vé­lé que la confiance com­mer­ciale d’en­semble était pas­sée de 73,5% à 76,5% dans le plus ré­cent son­dage.

Quelque 73% des en­tre­prises ca­na­diennes ont in­di­qué que leurs ventes à l’ex­por­ta­tion aug­men­te­raient au cours des six pro­chains mois, com­pa­ra­ti­ve­ment à 56% lors de l’en­quête pré­cé­dente.

Un plus grand nombre d’en­tre­prises ont in­di­qué que leurs ventes aux États-Unis avaient aug­men­té au cours des six der­niers mois, 46% d’entre elles té­moi­gnant d’une aug­men­ta­tion, par rap­port à 36% pré­cé­dem­ment.

L’en­quête d’EDC a éga­le­ment no­té que la hausse des taux d’in­té­rêt avait une in­ci­dence né­ga­tive sur les ventes d’une plus grande part des ex­por­ta­teurs, soit 30%, com­pa­ra­ti­ve­ment à 21% dans le son­dage pré­cé­dent.

La Banque du Ca­na­da a haus­sé son taux d’in­té­rêt di­rec­teur à 1,5% cette se­maine, ce qui a in­ci­té les grandes banques ca­na­diennes à faire grim­per leurs taux pré­fé­ren­tiels.

En aug­men­tant le taux, la banque cen­trale a af­fir­mé que, mal­gré le dif­fé­rend com­mer­cial, la crois­sance ca­na­dienne conti­nuait d’être lé­gè­re­ment su­pé­rieure à son po­ten­tiel, et que l’in­fla­tion était dé­jà conforme à sa cible.

Elle s’at­tend à ce que les in­con­vé­nients des po­li­tiques com­mer­ciales soient lar­ge­ment contre­ba­lan­cés par la hausse des prix du pé­trole et la vi­gueur de l’éco­no­mie américaine. n

L’in­cer­ti­tude com­mer­ciale n’est pas sans consé­quence, sou­tient Ex­por­ta­tion et dé­ve­lop­pe­ment Ca­na­da. - Archives

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.