Les chutes sont la cause la plus cou­rante de bles­sure au Ca­na­da, se­lon un rap­port

Une as­pé­ri­té dans le ci­ment du trot­toir. Une plaque de glace sur la chaus­sée. Un faux pas dans les es­ca­liers à la mai­son. Tout ce­la peut pro­vo­quer des chutes ac­ci­den­telles et en­voyer la per­sonne non seule­ment sur le sol, mais aus­si à l’hô­pi­tal.

Acadie Nouvelle - - SANTÉ - She­ryl Ube­la­cker La Presse ca­na­dienne

Les chutes ac­ci­den­telles consti­tuent la cause la plus cou­rante de bles­sure au pays: chaque jour l’an der­nier, les chutes ont en­traî­né près de 1800 vi­sites à l’ur­gence et 417 hos­pi­ta­li­sa­tions, se­lon un nou­veau rap­port pu­blié jeu­di par l’Ins­ti­tut ca­na­dien d’in­for­ma­tion sur la santé (ICIS).

En 2016-2017, en­vi­ron un tiers des deux mil­lions de bles­sures ayant né­ces­si­té une vi­site à l’ur­gence étaient liées à des chutes ac­ci­den­telles, in­dique l’ICIS. Ces bles­sures ont pro­vo­qué 152 500 hos­pi­ta­li­sa­tions, en hausse par rap­port aux 146 600 rap­por­tées l’an­née pré­cé­dente.

D’après les don­nées de l’ICIS, la du­rée moyenne d’un sé­jour à l’hô­pi­tal après une chute était de 14,3 jours contre 7,5 pour l’en­semble des hos­pi­ta­li­sa­tions.

Les chutes sont l’un des fléaux de la vieillesse, a af­fir­mé Geoff Fer­nie, un cher­cheur au To­ron­to Re­ha­bi­li­ta­tion Ins­ti­tute (TRI), qui n’est pas lié à l’ICIS.

M. Fer­nie a ré­vé­lé que les per­sonnes âgées ris­quaient da­van­tage de chu­ter et avaient ten­dance à se bles­ser plus griè­ve­ment lorsque ce­la se pro­dui­sait.

«Mais ce n’est pas ex­clu­sif aux per­sonnes plus vieilles. Nous voyons beau­coup de jeunes en­fants tom­ber en bas des es­ca­liers et su­bir des bles­sures graves à la tête», a-t-il pré­ci­sé.

Se­lon Geoff Fer­nie, les adultes d’âge moyen ne sont pas non plus à l’abri des chutes, sur­tout dans les es­ca­liers de leur ré­si­dence.

«Nous voyons éga­le­ment beau­coup de tra­vailleurs faire des chutes et pas seule­ment les tra­vailleurs de la construc­tion. Les gens du­rant l’hi­ver, les gens qui tra­vaillent dans un ca­fé et qui tombent dans le sta­tion­ne­ment en se ren­dant au bou­lot le ma­tin», a ajou­té le cher­cheur.

En fait, quelque 8800 bles­sures liées aux chutes par­tout au Ca­na­da sont sur­ve­nues après que les per­sonnes eurent glis­sé sur une plaque de glace, se­lon les don­nées de l’ICIS.

Les chutes à la mai­son ont en­traî­né plus de 114 000 vi­sites à l’ur­gence l’an der­nier, fai­sant du do­mi­cile l’en­droit le plus cou­rant pour ce type d’ac­ci­dent.

L’ICIS a dé­cou­vert que les frac­tures de la hanche étaient la bles­sure liée aux chutes la plus fré­quente.

«Les bles­sures qui nous in­quiètent le plus sont celles à la hanche parce qu’elles sont ex­trê­me­ment cou­rantes et qu’il est très dif­fi­cile de s’en re­mettre, sur­tout si vous êtes une per­sonne âgée», a ex­pli­qué M. Fer­nie, sou­li­gnant que les études ont mon­tré que de 20 à 40% des aî­nés ayant su­bi une frac­ture à la hanche mou­raient en moins d’un an.

Se­lon l’ICIS, les frac­tures à la jambe et les bles­sures à la tête ar­rivent en se­conde place dans la liste des bles­sures liées aux chutes les plus fré­quentes.

«Les bles­sures à la tête sont in­quié­tantes parce qu’elles peuvent être très sé­rieuses, a com­men­té Geoff Fer­nie. Les ef­fets d’une bles­sure à la tête peuvent du­rer et les vic­times se re­trou­ver en ar­rêt de tra­vail pen­dant un à deux ans et être très af­fec­tées.»

Le TRI pro­pose un pro­gramme de pré­ven­tion des chutes, sur­tout des­ti­né aux per­sonnes âgées, ma­lades ou han­di­ca­pées.

Mais les cher­cheurs es­saient aus­si de pré­ve­nir les chutes sur le plan de l’en­vi­ron­ne­ment, no­tam­ment en ayant mi­li­té pour l’aug­men­ta­tion de la pro­fon­deur des marches re­quise en ver­tu du Code na­tio­nal du bâ­ti­ment, une ini­tia­tive qui au­rait per­mis de sau­ver 27 vies et d’évi­ter 13 000 ac­ci­dents graves dans les cinq pre­mières an­nées ayant sui­vi son adop­tion, a in­di­qué M. Fer­nie.

Les scien­ti­fiques du TRI ont éga­le­ment com­men­cé à éva­luer l’as­pect sé­cu­ri­taire des bottes d’hi­ver ven­dues au Ca­na­da en 2016, pous­sant cer­tains fa­bri­cants à amé­lio­rer leurs pro­duits et des dé­taillants à ne vendre que des bottes ayant re­çu une bonne éva­lua­tion. n

Les chutes ac­ci­den­telles consti­tuent la cause la plus cou­rante de bles­sure au pays: chaque jour l’an der­nier, les chutes ont en­traî­né près de 1800 vi­sites à l’ur­gence et 417 hos­pi­ta­li­sa­tions. - Gra­cieu­se­té

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.