Dans la na­ture

Voi­ci quelques-unes des es­pèces que vous pour­riez ren­con­trer lors de vos va­cances dans l’ex­tra­or­di­naire na­ture du Ca­na­da.

Biosphere - - Dépêches -

Les tra­quets mot­teux et les bé­cas­seaux du res­sac

Yu­kon | Demps­ter High­way

La route la plus sep­ten­trio­nale du Ca­na­da, qui va de Daw­son Ci­ty au cercle arc­tique, est un en­droit idéal pour l’ob­ser­va­tion de la faune, en par­ti­cu­lier des oi­seaux. Vous pou­vez y re­pé­rer des oi­seaux rares comme le tra­quet mot­teux (Oe­nanthe oe­nanthe) ou en­core le bé­cas­seau du res­sac (Ca­li­dris vir­ga­ta). Pour plus d’in­for­ma­tions, con­sul­tez env.gov.yk.ca.

L’ours grizz­ly

Co­lom­bie-Bri­tan­nique | Parc pro­vin­cial de Khut­zey­ma­teen

Connu par la com­mu­nau­té scien­ti­fique comme l’ours brun d’Amé­rique du Nord (Ur­sus arc­tos), ce car­ni­vore im­pres­sion­nant est l’un des plus gros mam­mi­fères du con­tinent. Vous pou­vez l’ob­ser­ver à par­tir de ba­teaux dans ce parc, le seul sanc­tuaire pour les ours au Ca­na­da. Pour plus d’in­for­ma­tions, vi­si­tez env.gov.bc.ca/parks.

La cou­leuvre à nez mince

Al­ber­ta | Parc pro­vin­cial Di­no­saur

Tout en ob­ser­vant les fos­siles dans ce parc em­blé­ma­tique, dé­cou­vrez le plus grand rep­tile de l’Al­ber­ta. La cou­leuvre à nez mince (Pi­tuo­phis ca­te­ni­fer sayi), qui n’est pas ve­ni­meuse, peut at­teindre 2,5 mètres de long et compte par­mi plu­sieurs es­pèces de ser­pents que vous pou­vez ob­ser­ver au parc pro­vin­cial Di­no­saur. Pour plus d’in­for­ma­tions, ou­vrez une ses­sion sur al­ber­ta­parks.ca.

La lu­ciole

On­ta­rio | Com­plexe d’Ojib­way Prai­rie

La lu­ciole Pho­ti­nus se re­trouve dans l’est de l’Amé­rique du Nord, et elle peut être ob­ser­vée dans les prai­ries et les champs au mi­lieu de l’été. Pour en ap­prendre da­van­tage : ojib­way.ca.

Le grand po­la­touche

Nou­veau-Bruns­wick | Parc na­tio­nal de Fun­dy

Cet écu­reuil roux (Glau­co­mys sa­bri­nus), qui fait par­tie des deux seules es­pèces d’écu­reuils vo­lants en Amé­rique de Nord, est presque ex­clu­si­ve­ment noc­turne : il faut de la chance pour l’aper­ce­voir. Les grands po­la­touches se nour­rissent de cham­pi­gnons et aident à dis­sé­mi­ner les spores, fa­vo­ri­sant ain­si l’éco­sys­tème. Pour plus d’in­for­ma­tions, ou­vrez une ses­sion sur pc.gc.ca /fun­dy.

Le tra­quet mot­teux

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.