LA BRONZE en or

Coup de Pouce - - RÉCRÉ - »» LAU­RA MAR­TIN

La co­lo­ca­taire hy­per­ac­tive de Ma­rie So­leil Dion dans la web­sé­rie Quart de vie, c’était elle. L’in­ter­prète de la fris­son­nante re­prise en arabe de For­mi­dable,

de Stro­mae, dont le clip a ga­gné deux fois le mil­lion de vues sur YouTube, c’était elle aus­si. Qu’elle gri­mace dans un écran ou se dé­pose dou­ce­ment dans sa musique, La Bronze ma­gné­tise. «Dans mes chan­sons, j’aime par­ler de choses deep, mais, oui, j’aime par­fois faire des sto­ries sur Ins­ta­gram en imi­tant le cri d’un cha­meau. Tout ça peut exis­ter dans la même per­sonne!» Avec son deuxième al­bum in­ti­tu­lé Les corps in­fi­nis,

dont la sor­tie est pré­vue le 3 no­vembre, Na­dia Es­sa­di­qui — nom d’état ci­vil de cette fille de pa­rents ma­ro­cains — poursuit sa quête de li­ber­té en créant un brillant al­liage d’élec­tro-pop qui sert de di­ver­sion à une poé­sie in­tros­pec­tive «en équi­libre sur le ver­tige». «Ma musique est vis­cé­rale, elle vient d’une place pure au fond de moi. J’ai be­soin d’al­ler jouer là pour re­trou­ver celle que je suis», confie la Ga­ti­noise, qui a amor­cé la créa­tion de ce disque dans les nuits fes­tives de Los An­geles. Et dès jan­vier, en tant que re­crue dans l’émis­sion Code F.

à Vrak, la tren­te­naire pro­mul­gue­ra éga­le­ment ses sages (et moins sages) conseils aux jeunes filles. Que souf­fle­rait-elle à une ado­les­cente qui rêve de voyages et de musique? «Sois toi-même et fais ce que tu veux. Tu as tout à l’in­té­rieur de toi.» Si c’est ain­si que La Bronze par­vient à dé­cro­cher l’or…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.