BATAY-CSORBA ARCHITECTS : UN DOUBLE DUPLEX RÉINTERPRÈTE L’HIS­TOIRE

Decorhomme - - Sommaire -

L’agence d’ar­chi­tec­ture Batay-Csorba Architects a ré­in­ter­pré­té le style vic­to­rien pour deux mai­sons in­di­vi­duelles contem­po­raines, li­vrées en 2016, tout en res­pec­tant tous les codes ou presque d’un type de mai­son ty­pique de la mé­tro­pole de l’On­ta­rio. Ce fai­sant, An­drew et Jo­di Batay-Csorba pro­posent une stra­té­gie de den­si­fi­ca­tion dans un quar­tier his­to­rique qui ne s’y prê­tait guère.

Le Double Duplex fut créé en ré­ponse aux be­soins gran­dis­sants de la ville pour un mo­dèle al­ter­na­tif de lo­ge­ment dû aux coûts crois­sants des biens im­mo­bi­liers ur­bains et au be­soin d’une den­si­fi­ca­tion au sein des quar­tiers ré­si­den­tiels de Toronto. Certes, les ap­par­te­ments qui pro­li­fèrent dans des tours plus ou moins hautes ont per­mis de den­si­fier le coeur de ville et sont le mo­dèle pré­do­mi­nant pour de­ve­nir pri­mo-ac­cé­dant dans un cadre ur­bain. Ce­pen­dant, très peu de nou­veaux mo­dèles de den­si­fi­ca­tion of­frant un ha­bi­tat re­la­ti­ve­ment bon mar­ché ont été dé­ve­lop­pés dans les quar­tiers ré­si­den­tiels his­to­riques de la ville.

Le pro­jet du Double Duplex, qui consiste à rem­plir une dent creuse, est si­tué sur la Mel­bourne Ave­nue dans Park­dale, un des quar­tiers his­to­riques de Toronto no­table pour ses ma­noirs de l’ère vic­to­rienne et ses mai­sons Bay-and-gable*. Le site exis­tant fut di­vi­sé en deux pro­prié­tés dis­tinctes avec pour cha­cune un bâ­ti­ment de 325m² sur quatre étages, l’idée étant de per­mettre aux pro­prié­taires de louer une des deux uni­tés, voire vendre la deuxième, pour bou­cler leur bud­get de construc­tion. De fait, beau­coup des ma­noirs exis­tants da­tant du XIXe siècle ont été conver­tis en mai­sons de rap­port avant, pour cer­taines, de re­de­ve­nir des mai­sons in­di­vi­duelles, le quar­tier de Park­dale étant de­ve­nu le foyer d’une large com­mu­nau­té d’ar­tistes et d’in­tel­lec­tuels. La géo­mé­trie et le ga­ba­rit de Double Duplex, en plus de sa tex­ture et des dé­tails de construc­tion, sont un tri­but au contexte exis­tant et in­voquent les re­la­tions entre l’ar­ti­sa­nat et l’art lo­cal d’hier à au­jourd’hui.

«Plu­tôt que de créer une ré­plique des moyens et des mé­thodes du XIXe siècle, nous sou­hai­tions ré­in­ter­pré­ter l’exis­tant. Usant d’une abs­trac­tion de la ty­po­lo­gie en­va­his­sante des Bay-etGable, le pro­jet de­vient une ré­in­ter­pré­ta­tion d’élé­ments clés d’ar­chi­tec­ture et le Double Duplex émerge ain­si comme une ré­ponse contemporaine à son contexte», ex­pliquent les ar­chi­tectes An­drew et Jo­di Batay-Csorba.

Ces élé­ments in­cluent la masse de la baie qui d’ha­bi­tude couvre plus de la moi­tié de la fa­çade fron­tale, les toits pen­tus et les lignes ver­ti­cales, le bal­con fron­tal, les pla­fonds hauts avec de larges fe­nêtres qui per­mettent à la lu­mière d’at­teindre les pro­fon­deurs de l’ha­bi­tat, les or­ne­ments, les mou­lures et l’’ex­pres­sio­nisme de la brique’ qui per­met de créer une fa­çade d’une riche tex­ture.

La géo­mé­trie du Double Duplex prend en compte la struc­ture des mai­sons ad­ja­centes pour le pla­ce­ment des fe­nêtres et la hau­teur des ou­ver­tures de porte, l’in­cli­nai­son des toits et les tran­si­tions de ma­té­riaux de chaque cô­té afin de pro­duire des liens spé­ci­fiques.

«En ti­rant par­ti des tech­niques di­gi­tales de fa­bri­ca­tion et l’usage de nou­velles tech­no­lo­gies pour ses ef­fets per­cep­tifs, spa­tiaux et for­mels, nous tra­dui­sons le sa­voir-faire du XIXe siècle avec un brise-so­leil, en bois im­pu­tres­cible, cou­rant sur deux étages, le­quel per­met un contrôle tant de la lu­mi­no­si­té que de l’in­ti­mi­té», pour­suivent les ar­chi­tectes. Du­rant la jour­née la lu­mière est fil­trée et illu­mine les es­paces in­té­rieurs avec des ef­fets de lu­mière éphé­mères. Pen­dant la nuit, l’écran ap­pa­rait comme une lan­terne dé­co­ra­tive. Ce pro­jet pro­pose ain­si une stra­té­gie pour une in­té­gra­tion dy­na­mique et spa­tiale au sein d’un ter­rain étroit et pro­fond, ty­pique de Toronto. Chaque duplex consiste en deux uni­tés in­fé­rieures et deux uni­tés su­pé­rieures. Les es­paces in­fé­rieurs sont sont conçus avec des vo­lumes à double hau­teur qui s’épanchent vers des cours creu­sées, maxi­mi­sant la quan­ti­té de lu­mière na­tu­relle en­trant dans les lo­ge­ments et of­frant une trans­gres­sion du sté­réo­type d’un sous-sol d’appartement. Les cours sont en­ve­lop­pées dans des pein­tures mu­rales réa­li­sées par des ar­tistes lo­caux. Les es­paces su­pé­rieurs sont or­ga­ni­sés au­tour d’un atrium en double hau­teur qui ap­porte lu­mière na­tu­relle et ven­ti­la­tion. Der­rière le brise-so­leil, deux es­paces ex­té­rieurs ponc­tuent les étages tan­dis qu’un bal­con sur­plombe la rue. A l’ar­rière, la chambre de maître dis­pose d’une terrasse.

Créer un en­vi­ron­ne­ment ur­bain ac­tif dans cette rue ré­si­den­tielle était d’im­por­tance pri­mor­diale. Une fa­çade mo­derne et sta­tique ne pou­vait se conten­ter du contexte his­to­rique or­né. La ré­ponse était de confron­ter le pu­blic avec le mou­ve­ment d’une grande ins­tal­la­tion ar­tis­tique. Le bri­se­so­leil est in­cli­né de fa­çon à ce que, cap­tu­rant la lu­mière dif­fé­rem­ment se­lon les mo­ments de la jour­née, lorsque les pro­me­neurs passent de­vant, de mul­tiples images ap­pa­raissent. PAR SÉ­BAS­TIEN THIBERT POUR PLUS D’IN­FOS: WWW.BATAY-CSORBA.COM * BAY-AND-GABLE EST LE NOM D'UN TYPE DE MAI­SON OMNIPRÉSENT DANS LES VIEUX QUAR­TIERS DE TORONTO. L'UNE DES CA­RAC­TÉ­RIS­TIQUES ARCHITECTURALES PRIN­CI­PALES DE CES BÂTISSES EST LA FE­NÊTRE EN SAILLIE (OU « BAYWINDOW ») QUI COUVRE PLUS DE LA MOI­TIÉ DE LA FA­ÇADE AVANT, SURMONTÉE D'UN PIGNON POINTU. CONSTRUITES LE PLUS SOU­VENT EN BRIQUE ROUGE, LES MAI­SONS DE STYLE « BAY-AND-GABLE » COMPORTENT GÉ­NÉ­RA­LE­MENT UN OU DEUX ÉTAGES. CE TYPE DE MAI­SON A ÉTÉ EX­TRÊ­ME­MENT PO­PU­LAIRE À LA FIN DU XIXe SIÈCLE ET AU DÉ­BUT DU XXe SIÈCLE À TORONTO. ON EN TROUVE EN­CORE DE NOM­BREUSES DANS LES ZONES HIS­TO­RIQUES DE QUAR­TIERS TELS QUE CABBAGETOWN OU LITTLE ITALY.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.