RÉ­NOS DES­CHÊNES : LES TEN­DANCES 2018 EN DÉ­CO­RA­TION ET AMÉ­NA­GE­MENT

Decorhomme - - Sommaire - PAR SÉ­BAS­TIEN DES­CHÊNES RENOVATION DESCHENES www.Renovation-Deschenes.com FA­CE­BOOK.COM/RENOVATION.DESCHENES YOUTUBE.COM/USER/RENOVATIONDESCHENES PINTEREST.COM/RENODESCHENES TWIT­TER @RENODESCHENES

Ce mois-ci mois ci j’ai dé­ci­dé de vous par­ler des grandes ten­dances qui se­ront fortes en 2018. Je ne vous parle pas de ten­dances pour vous en­cou­ra­ger à les suivre à la lettre, au contraire. Connaître les cou­rants nous aide sou­vent à mieux sa­voir ce que l’on veut et dans quel type d’es­pace on aime vivre. En gros, si j’avais à vous dé­fi­nir les idées phares pour cette an­née, je vous di­rais ‘fête’ et ‘mi­ni­ma­lisme’. Hé oui, les es­paces dé­pouillés sont tou­jours aus­si po­pu­laires, tout comme le dé­sir d’ha­bi­ter des lieux où il est fa­cile de re­ce­voir. Vous trou­vez que ça res­semble aux ten­dances des an­nées pas­sées? Vous avez rai­son, on surfe en­core sur une même vague, à une dif­fé­rence près, on voit ap­pa­raître ici et là quelques touches de fo­lie et d’ex­cen­tri­ci­té. On fait le tour de la mai­son?

LA CUI­SINE

À la cui­sine, on garde cette idée d’es­pace dé­cloi­son­né axé sur la convi­via­li­té. L’îlot reste es­sen­tiel pour la zone qu’il ajoute au plan de tra­vail of­fert à la base par les comp­toirs et il sert aus­si à créer une fron­tière vers les autres es­paces à vivre. La cui­sine fer­mée à l’an­glaise re­vient tran­quille­ment dans les moeurs, mais pas dans son en­tiè­re­té, on se garde un pe­tit coin à l’abri des re­gards et l’on pro­pose un es­pace ‘ser­vice’ plus ou­vert. Cô­té cou­leur, le blanc quit­te­ra len­te­ment la cui­sine en 2018, quoi­qu’il de­meure très pré­sent pré­sent. Le gris gris, l’an­thra­cite l’an­thra­cite, le noir et le ma­rine ma­rine, sont les cou­leurs (sur­pre­nantes!) qui fe­ront leur en­trée en ces lieux. En 2018, la cui­sine c’est la pièce où on s’éclate!

LE SA­LON

Le sa­lon on l’aime en­core et tou­jours aé­ré et dé­pouillé. Le té­lé­vi­seur y est dé­sor­mais plus sou­vent ab­sent que l’in­verse et on se re­trouve au sa­lon pour se dé­tendre sans écran. On en pro­fite pour in­ves­tir dans des pièces d’ameu­ble­ment de ca­rac­tère qui valent le dé­tour ou dans des oeuvres d’art qui nous res­semblent. On cherche aus­si à mettre en va­leur les pe­tits dé­tails ar­chi­tec­tu­raux qui font le charme de notre de­meure (mou­lu­ra­tion, an­cien foyer, etc.) et lors­qu’il n’y en a pas, on en ajoute! En 2018, le sa­lon c’est la pièce où l’on s’ex­prime!

LA CHAMBRE À COU­CHER

Ni­veau ten­dance, la chambre à cou­cher est la pièce qui se fait tou­jours un peu dis­crète parce qu’elle est di­rec­te­ment liée à notre in­ti­mi­té. De­puis plu­sieurs an­nées, c’est aus­si un lieu que l’on chou­choute de plus en plus. La salle de bain des maîtres qui jouxte sou­vent la chambre prin­ci­pale com­mence à s’in­vi­ter dans un es­pace sans cloi­son. Hé oui, cette ten­dance ré­tro re­vient faire un tour et on ne se sur­prend plus à re­trou­ver bai­gnoire et la­va­bo dans la chambre, comme à l’hô­tel! On se re­trou re­trouve ain­si à pas­ser plus de temps dans cette pièce qui est de moins en moins ex­clu­sive au som­meil. La simple chambre de­vient mi­ni-ap­par­te­ment, prend des airs de suite. Ce qu’on ne re­trouve plus dans la chambre à cou­cher? Du fouillis! La chambre à cou­cher s’épure et son or­ga­ni­sa­tion est mé­ti­cu­leu­se­ment pen­sée. Si vous n’aviez pas dé­jà suc­com­bé à l’idée d’un walk in, il y a fort à pa­rier que cette an­née vous pour­riez y ve­nir. En 2018, la chambre à cou­cher donne dans le style et le raf­fi­ne­ment!

LA SALLE DE BAIN

On com­mence à connaître les nou­veaux clas­siques de la salle de bain du 21e siècle : le bain au­to­por­tant, les grandes tuiles au look de pierre na­tu­relle, l’im­mense douche en cé­ra­mique et le blanc im­ma­cu­lé. À sur­veiller dans les ten­dance 2018? D’un cô­té, tout ce qui est en bois ou qui imite le bois et de l’autre la touche in­dus­trielle. Pen­sez à des pan­neaux en bois, ou à des tuiles imi­ta­tion bois (c’est à s’y mé­prendre!), ou en­core le fa­meux plan­cher de bam­bou ou de liège, pour la touche in­dus­trielle, on joue l’in­ox et le bé­ton ci­ré.À tra­vers toutes ces ten­dances, le cô­té na­ture de la salle de bain re­de­vient po­pu­laire. On aime l’ajout de teintes vé­gé­tales sur les murs et les pa­piers peints de style mu­rale (en ver­sion an­ti-hu­mi­di­té) nous mon-

trent des pay­sages gran­dioses ou des mo­tifs feuillus. Au ni­veau des ap­pa­reils, les ro­bi­nets à faible dé­bit sont de­ve­nus la norme et pour des rai­sons aus­si éco­lo­giques qu’hy­gié­niques, le bi­det (ou en­core la dou­chette) de­vient tran­quille­ment un must. En 2018, la salle de bain c’est le lieu où on re­prend con­tact avec la na­ture.

LE JAR­DIN ET LA TER­RASSE

En ville comme à la cam­pagne, les es­paces ex­té­rieurs prennent de plus en plus d’im­por­tance dans nos plans d’amé­na­ge­ment. Nor­mal, avec nos étés qui s’étirent, on a de plus en plus en­vie de pro­fi­ter du plein air. Cô­té ter­rasse, on conti­nue de pous­ser l’es­pace cui­sine de­hors et on s’offre l’ameu­ble­ment qui vient avec, c’est dé­sor­mais aus­si confor­table de man­ger à l’ex­té­rieur qu’à l’in­té­rieur. C’est en ce sens que les lampes chauf­fantes passent dans les usages. Ima­gi­nez que la ter­rasse de­vient une part en­tière de votre ha­bi­tat, 3 sai­sons sur 4, un bel ajout! Pour ceux qui dis­posent d’un jar­din ou d’une cour (voire de plus grand en­core), on s’in­ves­tit vrai­ment dans la con­cep­tion d’une vaste zone amé­na­gée. À la pis­cine, on ajoute des ca­bines pour en­fi­ler le maillot et ils de­viennent sou­vent de vé­ri­tables pe­tits pa­villons avec so­la­rium ou es­pace mous­ti­quaire. Les douches ex­té­rieures sont un plai­sir (éco­no­mique) qu’on ne se re­fuse plus et ici, la cui­sine ex­té­rieure s’as­sume en­tiè­re­ment, avec des struc­tures en ma­çon­ne­rie et des ap­pa­reils de pointe. En 2018, on part en va­cances… chez soi!

Voi­là donc quelques cou­rants forts de 2018. Évi­dem­ment, nous sommes tous dif­fé­rents et ce qui se­ra tou­jours ten­dance, ce sont des lieux qui s’adaptent à nos dé­si­rs et à notre style de vie. Si j’avais à vous don­ner MON conseil ten­dance de 2018, je vous di­rais : En 2018, il n’y a rien de trop fou! Sen­tez-vous à l’aise de vous lais­ser gui­der par les modes, mais n’hé­si­tez ja­mais à sor­tir des cadres et à créer un lieu à votre image.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.