HÔ­TEL BRU­NEL­LES­CHI, CHARME ET HIS­TOIRE AU COEUR HIS­TO­RIQUE DE FLO­RENCE

Decorhomme - - Sommaire - PAR YVES LA­FON­TAINE HOTEL BRU­NEL­LES­CHI PIAZ­ZA SAN­TA ELI­SA­BET­TA, 3 - 50122 FIRENZE. TEL. +39 055 2737643 - FAX +39 055 219653 #BRUNELLESCHIFIRENZE WWW.HOTELBRUNELLESCHI.FR

On ne voyage pas en Ita­lie sans un grand week-end à Flo­rence. Lo­vée au creux d’une boucle de l’Ar­no, l’A’rno, Flo­rence émer­veille ses vi­si­teurs et ins­pire les plus grands ar­tistes, au point d’avoir elle-même ini­tié un mou­ve­ment cultu­rel ex­cep­tion­nel qui conquit l’Eu­rope en quelques an­nées et en mo­di­fia du­ra­ble­ment la phi­lo­so­phie : la Re­nais­sance.

L’his­toire de Flo­rence est in­timent liée à celle de la fa­mille Mé­di­cis qui y in­vi­ta Dante, Pé­trarque, Mi­chel-Ange, Bo­ti­cel­li… pour la plus grande gloire de la ville dont la cé­lèbre ga­le­rie des Of­fices (le plus im­por­tant musée de la ville) de­meure aujourd’hui la vi­trine ex­cep­tion­nelle.

Stué à deux pas du cé­lèbre Duo­mo, près du Ponte Vec­chio et de la Ga­le­rie des Of­fices, de la Piaz­za delle Si­gno­ria et du Pa­laz­zo Pitti, l’Hô­tel Bru­nel­les­chi sé­dui­ra le vi­si­teur qui vient sé­jour­ner dans cet his­to­rique «Ber­ceau de la Re­nais­sance».

Idéa­le­ment si­tué, sur une place iso­lée d’une rue tran­quille à deux pas du com­plexe du Duo­mo, dans un quar­tier char­mant, com­po­sé d’ar­ti­sans bi­jou­tiers, de forgerons et de pe­tites bou­tiques de livres et de pa­piers fa­bri­qués à la main, l’hô­tel de 96 chambres est un as­sem­blage réus­si de quelques édi­fices an­ciens avec, au coeur de la structure, une tour cir­cu­laire du VIe siècle et une église his­to­rique.

L'aile ar­rière de l'hô­tel da­tant du XIXe siècle longe la Via dei Cal­zaiuo­li, le prin­ci­pal axe pié­ton­nier nord-sud de la ville, bor­dé de ca­fés, de bou­tiques de créa­teurs et de chaînes de ma­ga­sins.

L’édi­fice offre aux yeux un fes­tin de murs en pierres ap­pa­rentes, de poutres, de voûtes et de fe­nêtres cin­trées. Le dé­cor ba­roque mo­derne et élé­gant com­prend des an­ti­qui­tés et des pièces contem­po­raines. Ce n'est pas seule­ment de la nour­ri­ture pour les yeux : s'ap­puyant sur une tra­di­tion qui re­monte aux Mé­di­cis, l'hô­tel est dé­li­cieu­se­ment par­fu­mé avec des ef­fluves du par­fu­meur flo­ren­tin Dr Vranjes. Le per­son­nel de la concier­ge­rie d’une grande ama­bi­li­té pro­pose tous les ser­vices que vous at­ten­dez d’un hô­tel de cette ca­té­go­rie. Les suites sont équi­pées d'un trai­te­ment VIP of­fert par votre propre concierge por­tier, qui com­prend un pe­tit-dé­jeû­ner à la carte ex­clu­sif au res­tau­rant San­ta Eli­sa­bet­ta, le trans­port gra­tuit de ou vers l’aé­ro­port ou la gare dans une voi­ture luxueuse, et toute l’aide que vous pour­riez avoir de be­soin à l’ar­ri­vée pour dé­faire vos ba­gages.

En plus de su­perbes sa­lons et des salles de réunion mo­dernes, l’hô­tel est do­té d’une salle de sport et d’un pe­tit musée ar­chéo­lo­gique ±— le Pa­gliaz­zaMu­seum— dans l’an­cien ca­li­da­rium ro­main, qu’on a dé­cou­vert sous l’hô­tel, lors des ré­no­va­tions.

Pour une fo­lie, op­tez pour la PoolSuite, un nid d'amour ro­man­tique avec un bain à re­mous chauf­fé sur sa ter­rasse où vous pour­rez pro­fi­ter d'une vue ex­cep­tion­nelle sur les dômes et les flèches de Flo­rence. Votre propre salon et sa salle de bains en marbre et en verre com­plètent l'ex­pé­rience. Si­non, op­tez pour le du­plex Pa­gliaz­zaSuite, si­tué dans la tour by­zan­tine. Il est do­té d'un somp­tueux lit rond éclai­ré par des lustres, d'un bal­con Ra­pun­zel et d'une vue ma­gni­fique sur le Duo­mo.

Dans une aile plus mo­derne du bâ­ti­ment, les chambres Clas­sic et De­luxe aux pro­por­tions gé­né­reuses sont élé­gam­ment meu­blées. Des fe­nêtres in­so­no­ri­sées et des lits moel­leux, avec des sur­ma­te­las en du­vet et des draps fins, ga­ran­tissent un som­meil doux.

Le jeune chef Roc­co de San­tis, de Cam­pa­nie, ap­porte une touche de style su­di­ta­lien aux deux res­tau­rants de l'hô­tel. L'Os­te­ria avec ses re­pas en plein air sur la place pro­pose un me­nu quo­ti­dien à quatre plats, «une fan­ta­sia», im­pro-

vi­sé se­lon les ca­prices et les sai­sons, aux cô­tés de plats à la carte - prin­ci­pa­le­ment de la Tos­cane tra­di­tion­nelle avec une touche contem­po­raine. À l'étage, le res­tau­rant San­ta Eli­sa­bet­ta à sept tables dans un dé­cor mé­dié­val pour une soi­rée in­time. Une cui­sine so­phis­ti­quée, ser­vie ar­tis­ti­que­ment, est ac­com­pa­gnée d'une longue liste de vins. L’excellent pe­tit-dé­jeu­ner buf­fet com­prend des plats chauds et conti­nen­taux, des pâ­tis­se­ries ita­liennes fraîches et des sfi­zio­si, des mets su­crés pré­pa­rés chaque jour.

Si, pour vous, choi­sir dans quel res­tau­rant ré­ser­ver des places est une ac­ti­vi­té stres­sante, l’équipe de concier­ge­rie de l’hô­tel se fe­ra un plai­sir de vous re­com­man­der les bonnes adresses et pour­ra faire pour vous les ré­ser­va­tions né­ces­saires.

Flo­rence abrite une col­lec­tion in­croyable et unique de pein­tures, sculp­tures et ob­jets d'art de tous types, conser­vés dans des mu­sées qui at­tirent chaque an­née des mil­lions de vi­si­teurs du monde en­tier. N'hé­si­tez pas à consul­ter l’équipe de la concier­ge­rie de l’hô­tel qui se fe­ra un plai­sir de vous ai­der à or­ga­ni­ser votre vi­site, en ré­ser­vant des billets pour vos mu­sées pré­fé­rés et en vous four­nis­sant des in­for­ma­tions pré­cieuses sur les prin­ci­pales at­trac­tions de Flo­rence.

Vous ne pou­vez évi­dem­ment pas man­quer la Ga­le­rie des Of­fices, l’un des mu­sées les plus in­croyables de l’art: le coeur de l’ex­po­si­tion pro­vient de la col­lec­tion Mé­di­cis et re­pré­sente le plus bel exemple de l’art de la Re­nais­sance : Ca­ra­vage, Ci­ma­bue, Giot­to, Léo­nard de Vin­ci, Mi­chel-Ange, Raf­fael­lo et Bot­ti­cel­li ne sont que quelques-uns des ar­tistes im­mor­tels dont les oeuvres sont conser­vées là.

La Gal­le­ria­dell'Ac­ca­de­mia de Flo­rence est le deuxième musée le plus vi­si­té de la ville et est par­ti­cu­liè­re­ment im­por­tante pour sa vaste col­lec­tion de sculp­tures: vous pour­rez y ad­mi­rer cer­taines des oeuvres les plus im­por­tantes de Mi­chel-Ange, dont le cé­lèbre Da­vid.

À proxi­mi­té de l’hô­tel, à l'ombre de la ca­thé­drale de Flo­rence, vous pour­rez vi­si­ter le Musée de l'opé­ra qui re­pré­sente une in­croyable concen­tra­tion de chefs-d'oeuvre mé­dié­vaux et de la re­nais­sance de cer­tains des ar­tistes les plus im­por­tants de l'époque, comme Do­na­tel­lo. Ver­roc­chio et Mi­che­lan­ge­lo. En par­ti­cu­lier, vous ver­rez des oeuvres conçues pour or­ner l'in­croyable com­plexe ar­chi­tec­tu­ral de la ca­thé­drale San­ta Ma­ria del Fiore, du bap­tis­tère San Gio­van­ni et du cam­pa­nile de Giot­to.

Vous au­rez com­pris que l'art est dans l'ADN de l’hô­tel qui porte le nom — Bru­nel­les­chi — de l’ar­chi­tecte qui a si­gné le dôme de la cé­lèbre ca­thé­drale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.