Humour

LE DY­NA­MIQUE DUO

Fugues - - Entrevue -

Le 16 heures Ça fait un bye! trou­vet b ben plate,lt je l’ap­pelle, j’y ra­conte 3-4 af­faires, pis il rit!

H Hy­per­ac­tifs?tif ? J Je l les soup­çonne d de l’êt l’être. Vb Ver­bo­mo­teurs?t ?Ç Ça, c’est cer­tain! Après une heure pas­sée avec Jo­ce­lyn Le­beau et Martin Proulx, le dy­na­mique duo hu­mo­ris­tique der­rière les émis­sions « » et « », je re­pars, tom­bé sous le charme de leur humour au­tant que de leur in­tel­li­gence. Compte-ren­du d’une ren­contre qui os­cil­lait entre une sit­com co­mique et un épi­sode de « Par­ler pour par­ler»! JO­CE­LYN :

En tour­née, après les shows, y’a des fois que je me rou­lais à terre dans notre chambre d’hô­tel. Je braillais de rire.

MARTIN :

Moi, après être mon­té sur scène, je peux pas me cou­cher. Faut que je conti­nue à ca­bo­ti­ner. J’ai tel­le­ment be­soin d’at­ten­tion!

Martin, 27 ans, et Jo­ce­lyn, 31 ans, ont par­cou­ru le Qué­bec l’hi­ver der­nier avec leur spec­tacle « 2015 dans le tor­deur », une re­vue de l’an­née hu­mo­ris­tique mê­lant pa­ro­dies, mu­sique et vi­déos hu­mo­ris­tiques, le tout dans une formule ca­ba­ret. Dix-sept re­pré­sen­ta­tions à en­fi­ler cos­tumes et per­ruques pour se mo­quer des évé­ne­ments mar­quants de 2015.

Com­ment en êtes-vous ve­nus à faire des imi­ta­tions, à vous lan­cer dans le monde de l’humour?

Tout a com­men­cé en 2012, en face d’ici, au res­to qui s’ap­pe­lait le Steak Frites. C’est là que j’ai fait ma pre­mière imi­ta­tion d’Anne-Ma­rie Dus­sault. Je com­man­dais ma sa­lade en imi­tant l’ani­ma­trice de Ra­dio-Ca­na­da. Et c’est là que Jo­ce­lyn a lan­cé « Pour­quoi on fe­rait pas des cap­sules vi­déos ? »

MARTIN : JO­CE­LYN :

C’était tout de suite après les ma­ni­fes­ta­tions étu­diantes du prin­temps érable. On fai­sait par­tie des jeunes mo­bi­li­sés. Comme y’avait des élec­tions pro­vin­ciales pré­vues en sep­tembre, on s’était dit qu’on pour­rait mixer notre dé­sir de faire rire les gens tout en s’im­pli­quant so­cia­le­ment dans le dé­bat po­li­tique. On a com­men­cé à fil­mer des pe­tites vi­déos chez moi, dans mon loft. On a par­ta­gé ça sur notre chaîne Youtube sous le nom « Pro­jet 4 sep­tembre ». On se di­sait que s’il y avait 500 per­sonnes qui re­gar­de­raient nos clips, on se­rait con-

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.