Ra­dio Ca­na­da

Fugues - - Place Au Village_Lettre Ouverte -

Pour­tant, dès 2007, la So­cié­té Ra­dio-Ca­na­da avait ma­ni­fes­té son ou­ver­ture face au mi­lieu en or­ga­ni­sant une large consul­ta­tion sur un pro­jet de re­dé­ve­lop­pe­ment du site et en met­tant sur pied un co­mi­té-con­seil re­grou­pant des or­ga­nismes re­pré­sen­ta­tifs du quar­tier.

Dans le cadre de ses tra­vaux, ce co­mi­té-con­seil a dé­ga­gé cinq grandes re­com­man­da­tions de­vant gui­der la réa­li­sa­tion du pro­jet :

« Être l’oc­ca­sion pour Ra­dio-Ca­na­da de confir­mer son im­plan­ta­tion dans l’est du centre-ville, de se don­ner une mis­sion lo­cale et d’ac­croitre sa pré­sence et ses re­tom­bées dans le quar­tier;

As­su­rer une di­ver­si­té des mé­nages dans le quar­tier et sur le site, en ré­pon­dant no­tam­ment aux be­soins de lo­ge­ments (....);

Ren­for­cer le pôle cultu­rel, éco­no­mique et de ser­vice que consti­tue la Ci­té des ondes;

As­su­rer l’in­té­gra­tion ur­baine du site de la Mai­son Ra­dio-Ca­na­da avec le quar­tier;

Amé­lio­rer le cadre de vie dans le quar­tier de fa­çon à at­ti­rer les clien­tèles, les ac­ti­vi­tés et les in­ves­tis­se­ments vi­sés, ce qui in­ter­pelle le sec­teur pri­vé, les trois pa­liers de gou­ver­ne­ment et le mi­lieu com­mu­nau­taire. »

Suite à une consul­ta­tion pu­blique sur le pro­jet, te­nue en 2009, l’Of­fice de consul­ta­tion pu­blique de Mon­tréal sou­li­gnait dans son rap­port que cette vi­sion in­té­grée du dé­ve­lop­pe­ment du sec­teur avait sus­ci­té l’adhé­sion d’une grande ma­jo­ri­té des quelques 500 par­ti­ci­pants. Le dia­logue éta­bli alors té­moi­gnait de l’en­ga­ge­ment de Ra­dio-Ca­na­da à l’égard dd du mi­lieui­li et t consti­tuait­tit it une cer­taine forme de ré­pa­ra­tion pour la des­truc­tion du Fau­bourg à M’lasse, lors de son im­plan­ta­tion sur le site du­rant les an­nées ‘60.

Que la tour et les ins­tal­la­tions ac­tuelles ne ré­pondent plus aux be­soins du dif­fu­seur pu­blic, soit. Que Ra­dio-Ca­na­da en­tende ré­duire ses coûts tout en se do­tant d’ins­tal­la­tions plus adé­quates, soit. Mais la So­cié­té d’État ne peut le faire sans égard pour le mi­lieu qu’elle a dé­vas­té pour s’y ins­tal­ler, sans consi­dé­ra­tion pour ce quar­tier qui a tra­vaillé dur pour se re­cons­ti­tuer, bref elle doit se com­por­ter en ci­toyenne cor­po­ra­tive res­pon­sable plu­tôt qu’en sou­ve­raine in­con­sé­quente.

Une consé­quence pro­chaine ded son dé­part se­ra le dé­man­tè­le­ment de la Ci­té desd Ondes,O d qui i en­traî­ne­rat î la dé­com­po­si­tion d’un pôle éco­no­mique im­por­tant du Centre-Sud. Cette in­dus­trie et ses tra­vailleurs sont dé­ter­mi­nants pour le dy­na­misme et l’éco­no­mie du quar­tier, no­tam­ment pour les com­merces de la rue Sainte-Ca­the­rine.

La dé­ci­sion de la So­cié­té Ra­dio-Ca­na­da de mettre en vente et de quit­ter le site de la Mai­son de Ra­dio Ra­dio-Ca­na­da Ca­na­da sus­cite de nom­breuses ré­ac­tions, la plu­part né­ga­tives, de­vant ce qui consti­tue, no­tam­ment, un aban­don de la So­cié­té d’État face à ses res­pon­sa­bi­li­tés et ses en­ga­ge­ments en­vers la com­mu­nau­té du Centre-Sud.

La So­cié­té Ra­dio-Ca­na­da et ses ar­ti­sans de­meurent une source de fier­té et ont va­leur de sym­bole pour de nom­breux Qué­bé­cois et Ca­na­diens, tou­jours at­ta­chés à leur prin­ci­pal dif­fu­seur pu­blic. Ils le sont éga­le­ment pour nous, ci­toyen-ne-s du Centre-Sud.

Le re­trait de la So­cié­té Ra­dio-Ca­na­da de l’opé­ra­tion de re­dé­ve­lop­pe­ment de son site ef­face les ef­forts de pla­ni­fi­ca­tion et de concer­ta­tion consen­tis de­puis 2007 et, mal­gré les as­su­rances de Mes. La­croix et La­lande, com­pro­met sé­rieu­se­ment la mise en oeuvre de l’ac­cord de dé­ve­lop­pe­ment in­ter­ve­nu avec la Ville de Mon­tréal, en 2009.

De plus, ce pro­jet doit s’in­sé­rer dans une vi­sion de dé­ve­lop­pe­ment glo­bale de l’Est du centre-ville (CHUM, Quar­tier de la san­té, ré­amé­na­ge­ment des berges du fleuve, re­cou­vre­ment de l’au­to­route Ville-Ma­rie, etc.), dont l’éla­bo­ra­tion re­lève de la Ville de Mon­tréal.

À la lu­mière des im­pacts an­ti­ci­pés aux plans social, éco­no­mique et ur­bain, nous nous at­ten­dons à ce qu’un nou­veau pro­jet glo­bal et concer­té sus­ci­tant l’adhé­sion de la com­mu­nau­té soit éla­bo­ré par Ra­dio-Ca­na­da, qui doit conti­nuer d’as­su­mer le lea­der­ship et le rôle de ca­ta­ly­seur qui lui in­combe tou­jours dans les cir­cons­tances.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.