IL Y AU­RA UN RÉ­FÉ­REN­DUM CONCER­NANT LE PRO­JET DU NOU­VEAU BOUR­BON

Fugues - - Actus - AN­DRÉ C. PASSIOUR ET YVES LAFONTAINE

Ap­prou­vé en 3e lec­ture de ré­so­lu­tion lors du conseil d’ar­ron­dis­se­ment de Ville-Ma­rie, le 4 oc­tobre der­nier, le pro­jet de nou­vel édi­fice de­vant rem­pla­cer l’ac­tuel Com­plexe Bour­bon, très en­dom­ma­gé et lais­sé à l’aban­don, s’est vu contes­té par quelques groupes com­mu­nau­taires et des ré­si­dents du quar­tier. Il y au­ra donc un ré­fé­ren­dum, le 8 no­vembre pro­chain, au­quel seuls les ré­si­dents à proxi­mi­té pour­ront vo­ter sur l’ac­cep­ta­tion du pro­jet ou non. S’il faut en croire les groupes qui ont exi­gé que se tienne un ré­fé­ren­dum, le pro­jet de MSC In­ves­tis­se­ments Ca­na­da Inc. de cons­truire une bâ­tisse de neuf étages à usage mixte sur l’em­pla­ce­ment du Com­plexe Bour­bon, sur la rue Sainte-Ca­the­rine (entre Alexandre-deSève et De Cham­plain), ne fe­rait pas l’una­ni­mi­té dans le sec­teur. Une page Fa­ce­book a été créée sous le nom de «Bour­bon : Le Vil­lage mé­rite mieux que ça» et in­vite les ci­toyens à al­ler vo­ter lors du ré­fé­ren­dum du 8 no­vembre pro­chain.

De style mo­derne, le nou­veau pro­jet com­pren­drait des com­merces au rezde-chaus­sée — ca­fés, res­tau­rants, bou­tiques, ser­vices (mais pas de bars) —, des es­paces lo­ca­tifs que pour­raient louer les groupes com­mu­nau­taires au 2e étage et des lo­ge­ments lo­ca­tifs à par­tir du 3e étage jus­qu’au 9e. Des plan­ta­tions ser­vi­raient de tran­si­tion entre l’édi­fice et le parc Charles-S.-Camp­bell si­tué im­mé­dia­te­ment à l’ar­rière.

L’Of­fice de consul­ta­tion pu­blique de Mon­tréal (OCPM), après des consul­ta­tions en mars, ap­prou­vait en juin der­nier ce pro­jet, tout en émet­tant trois re­com­men­da­tions (afin de sa­tis­faire les plus ré­cal­ci­trants), dont celle d’amé­lio­rer la fac­ture vi­suelle du bâ­ti­ment, si­gnée par l'ar­chi­tecte Chris­tian Thif­fault, à qui ont doit plu­sieurs pro­jets de re­con­ver­sions réus­sies à Mon­tréal (dont le 801 Sher­brooke, le Mar­ché Saint-Jacques et ses condos Art de Vivre, le Lan­ca­shire et le Pen­ny Lane dans le Vieux-Mon­tréal), le West­bu­ry Mon­tréal (l'am­bi­tieux pro­jet de nou­veau quar­tier près du Tri­angle) et le ré­cent pro­jet d’amé­na­ge­ment des abords du pont Jacques-Car­tier.

Du­rant ces consul­ta­tions, plu­sieurs ci­toyens ré­si­dant à proxi­mi­té de l’an­cien Com­plexe Bour­bon ont ex­pri­mé leur sa­tis­fac­tion qu’un pro­jet puissent en­fin rem­pla­cer l’édi­fice en dé­cré­pi­tude ré­gu­liè­re­ment squat­té et in­fes­té de rats et ont dit craindre que le pro­jet soit re­mis aux ca­lendres grecques... D’autres ci­toyens et groupes, ont pro­fi­té des consul­ta­tions pour ex­pri­mer leurs ré­serves concer­nant di­vers élé­ments du pro­jet pré­sen­té par le pro­mo­teur.

Rap­pe­lons que si le pro­jet s'était li­mi­té à la hau­teur de 6 étages, le pro­jet n'au­rait pas été mis à la consul­ta­tion pu­blique. Le pro­mo­teur de­mande une dé­ro­ga­tion au zo­nage ac­tuel en vi­gueur, afin de cons­truire plus haut que ce­la est ac­tuel­le­ment per­mis, car il s'agi­rait de la seule ma­nière de ren­ta­bi­li­ser l’in- ves­tis­se­ment de cette construc­tion rue Sainte-Ca­the­rine.

Lors du conseil d’ar­ron­dis­se­ment du 4 oc­tobre der­nier, le maire de l’ar­ron­dis­se­ment de Ville-Ma­rie, De­nis Co­derre, a an­non­cé qu’il y au­ra bien un ré­fé­ren­dum. Si les ci­toyens du quar­tier vi­sé se prononcent contre le pro­jet tel qu’il est conçu ac­tuel­le­ment, le pro­mo­teur de­vra ef­fec­tuer des mo­di­fi­ca­tions pour al­ler de l'avant. D’ailleurs, l’équipe Co­derre s’est dit consciente du sou­hait du Centre com­mu­nau­taire LGBTQ de dé­mé­na­ger dans le fu­tur pro­jet im­mo­bi­lier du Bour­bon. À ce titre, elle a d’ailleurs ac­quies­cé à la re­com­man­da­tion de l’OCPM de li­mi­ter l’usage du 2e étage à un usage so­cio­com­mu­nau­taire (en re­ti­rant l’usage bu­reau ini­tia­le­ment pré­vu).

La coa­li­tion a l’ori­gine du ré­fé­ren­dum, de­mande, entre autres, que la hau­teur pré­vue de 9 étages soit re­vi­sée, pour cor­res­pondre aux hau­teurs moyennes dans le Vil­lage. De son cô­té le pro­mo­teur rap­pe­lait, lors de la consul­ta­tion pu­blique, que l’édi­fice de TVA, rue De Mai­son­neuve est lar­ge­ment su­pé­rieure à la hau­teur de­man­dée et que l’ar­ron­dis­se­ment a per­mis à un autre pro­mo­teur (Mon­dev) de cons­truire l’an der­nier un édi­fice du même nombre d’étages rue Sainte-Ca­the­rine, coin Saint-An­dré (Le Neuf Cents).

La coa­li­tion dé­sire aus­si que l’édi­fice ait une si­gna­ture plus pa­tri­mo­niale et res­pec­tueuse de la trame ac­tuelle ; que le pro­jet in­clus des lo­ge­ments so­ciaux (bien que les rè­gle­ments mu­ni­ci­paux per­mettent lé­ga­le­ment qu’un pro­mo­teur offre à la place un dé­dom­ma­ge­ment qui ser­vi­ra aux lo­ge­ments so­ciaux dans le quar­tier); que le pro­mo­teur ga­ran­tisse la ré­ser­va­tion de lo­caux à des or­ga­nismes com­mu­nau­taires, no­tam­ment LGBT, à un prix rai­son­nable.

RÉ­FÉ­REN­DUM Comme dans tout ce type de vo­ta­tions mu­ni­ci­pales au Qué­bec, ce ne sont pas tous les ré­si­dents de l’ar­ron­dis­se­ment qui peuvent vo­ter, mais uni­que­ment ceux qui se trouvent à être à proxi­mi­té de la zone. Ce­la dit, le dé­cou­page est com­plexe et se lit comme suit :

- tous les ré­si­dents si­tués im­mé­dia­te­ment sur les cô­tés nord et sud de Sain­teCa­the­rine entre Am­herst et Pa­pi­neau. - Les ci­toyens qui ha­bitent sur Am­herst du cô­té est et ceux qui res­tent sur Pa­pi­neau du cô­té ouest. - de plus, cer­taines per­sonnes ha­bi­tant sur des lots au sud de Sainte-Ca­the­rine mais au nord de Re­né-Lé­vesque (donc à l’ar­rière du Com­plexe Bour­bon) ont droit de voix, éga­le­ment. Uni­que­ment ces ré­si­dents vi­sés – il est très im­por­tant ici que les ci­toyens s’en in­forment – ont droit de s’ex­pri­mer sur ce pro­jet im­mo­bi­lier, qu'ils soient pour ou contre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.