VENT DE RE­NOU­VEAU AU MA­DO!

Fugues - - Clubbing - Espace Drags - AN­DRÉ C. PASSIOUR CA­BA­RET MA­DO 1115, rue Sainte-Ca­the­rine Est, Montréal 514 525-7566 ou ma­do.qc.ca

Dé­but sep­tembre, ça va bras­ser au Ca­ba­ret Ma­do! Une nou­velle soi­rée ani­mée par Ri­ta Ba­ga, cette drag’ bien connue du pu­blic, pren­dra la re­lève des Mar­disàMa­do! Ma­do La­motte, bien sûr, conser­ve­ra ses fa­meux Ven­dre­dis et Sa­me­dis Ma­doRe­çoit. Quant aux di­manches Ba­ga­li­cious, ani­més par Ri­ta Ba­ga, on joue à la chaise mu­si­cale, et cette soi­rée cè­de­ra l’an­tenne à une nou­velle for­mule met­tant en ve­dette un trio du ton­nerre! At­ta­chez vos tuques, un vent de re­nou­veau souffle sur ce club!

Pour­quoi donc ce re­ma­nie­ment? «Après 30 ans de règne, j’aban­donne les mar­dis. Ce n’est pas d’hier que je fais cette soi­rée-là. Que ce soit au Ca­ba­ret, aux tous dé­buts au Lé­zard ou ailleurs, les mar­dis ont tou­jours été sy­no­nymes de fo­lie. Ce chan­ge­ment, c’est aus­si une ques­tion de re­nou­vel­le­ment pour le Ca­ba­ret. Je fais de plus en plus de place aux jeunes drags. Et les jeunes n’ont pas les mêmes goûts que moi. Alors je pré­fère me re­ti­rer. Ce­la ne si­gni­fie pas "prendre sa re­traite". Je me laisse sim­ple­ment plus de temps pour faire des spec­tacles, comme le Roya­le­ment­vôtre à l’Hô­tel Fair­mount Reine Élizabeth, par exemple», com­mente Ma­do La­motte. Cette nou­velle soi­rée, «ce ne se­ra pas "Les Mar­dis à Ma­do ani­més par Ri­ta Ba­ga", ce se­ra vrai­ment autre chose, pré­cise Ri­ta Ba­ga. Ce se­ront les Nou­veauxMar­dis! »

«Lorsque j’ai com­men­cé au Ma­do, c’était du­rant les mar­dis. J’étais à ce mo­ment-là avec Mar­la Deer et Cé­lin­da. Et après quatre ans à ani­mer les di­manches, moi aus­si, ce­la me ten­tait de faire autre chose. Avant chaque dé­but de saison, on a une dis­cus­sion sur la pro­gram­ma­tion, sur ce qui pour­rait être amé­lio­ré et

Ma­do et moi, on a ja­sé de nos soi­rées et on est ar­ri­vé avec l’idée des nou­velles soi­rées du mar­di», ex­plique Ri­ta Ba­ga. «J’ai tou­jours cru au tra­vail d’équipe et, au Ca­ba­ret, nous for­mons une équipe. On va tra­vailler fort pour que ces pro­jets réus­sissent!», de ren­ché­rir Ma­do.

La ques­tion se pose: à quel genre de soi­rée doit-on s’at­tendre avec ces Nou­veauxMar­dis? Eh bien, en plus d’être ani­mées par Ri­ta Ba­ga, il y au­ra des drags in­vi­tées, un nou­veau DJ chaque se­maine et qui «fit­te­ra avec la thé­ma­tique de la soi­rée ain­si que les em­ployés qui em­bar­que­rons aus­si du cô­té ves­ti­men­taire», sou­ligne Ri­ta Ba­ga. On au­ra droit à des fi­nales cho­ré­gra­phiées. En bref, on dé­sire of­frir quelque chose de dif­fé­rent!

«Après les spec­tacles, le club de trans­for­me­ra en dis­co­thèque, in­dique Ma­do. Peut-être que DJ Ma­do se poin­te­ra de temps en temps aus­si? Si j’ai ar­rê­té de le faire, c’était pour me re­nou­ve­ler et me re­mettre au goût du jour.» «Il y a au moins 65 drags à Montréal et cer­taines ne sont ja­mais ve­nues dans le Vil­lage», ra­joute Ri­ta Ba­ga. «Il y a des spec­tacles de drags dans bien des en­droits main­te­nant. Cer­taines vont au Ritz sur Jean-Ta­lon, par exemple, d’autres se tiennent dans des soi­rées du Mile End. Si on fait quelque chose de dif­fé­rent, les gais et les drags du Mile End, par exemple, vien­dront voir ce qui se passe au Ca­ba­ret, pour­suit-elle. C’est ce qu’on tente de mettre sur pied jus­te­ment. Le phé­no­mène des drags gran­di au Qué­bec, il y a des jeunes qui veulent en faire et qui se lancent. Pour les mar­dis, on ai­me­rait aus­si que les drags puissent nous pro­po­ser des nu­mé­ros.»

Le 26 juillet der­nier, Ma­do’sGotTalent fut un suc­cès fou, fou, fou! Ce spec­tacle pour Juste pour rire a at­ti­ré en­vi­ron 25 000 per­sonnes. «C’était par­mi les plus grands spec­tacles de cette édi­tion de Juste pour rire. C’est bien, mais il faut être dis­po­nible lors­qu’on m’ap­pelle. Je vou­lais donc me don­ner plus de temps pour aus­si faire des spec­tacles en so­lo avec mon pia-niste. […] Mes soi­rées des ven­dre­dis et sa­me­dis vont très bien, ce sont des soi­rées po­pu­laires et très fortes. On est en train de ré­col­ter ce qu’on a se­mé. Lors­qu’on se dé­place à Ca­ra­quet ou à Dol­beau-Mis­tas­si­ni pour des spec­tacles, c’est qu’il y a une de­mande ailleurs, mais il faut avoir le temps de pré­pa­rer ces spec­tacles. Par la suite, ces gens qui ont vu le spec­tacle viennent ici pour me voir au Ca­ba­ret. Ce sont eux qui se dé­placent. Ce­la amène une nou­velle clien­tèle au Ca­ba­ret. Tout ça, c’est très bien, mais ça ne se fait pas tout seul», dit l’in­éga­lable Ma­do.

À par­tir du 9 sep­tembre, Ba­ga­li­cious cè­de­ra donc sa place à Com­plè­te­mentBuz­zées, une soi­rée ani­mée par le trio de Mar­la Deer, Tra­cy Trash et Gi­sèle Lul­la­by, dès 22h30. «Il y au­ra des sketches, des jeux, des quizz, etc., ce se­ra très drôle. Les trois forment une équipe so­lide, elles se fré­quentent en de­hors du Ca­ba­ret. Elles par­tagent presque le même cer­veau tel­le­ment elles sont unies. On veut im­pli­quer, ici, à la fois les drags de la re­lève et les drags re­con­nues. Et qui sait, peut-être que Ma­do y fe­ra une ap­pa­ri­tion? (sou­rires com­plices des deux drags ici) On veut que ce soit le plus amu­sant pos­sible», sou­ligne Ri­ta Ba­ga.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.