DANSE : GI­SÈLE RE­VU PAR DA­DA MA­SI­LO

Fugues - - Sommaire - AN­DRÉ C. PASSIOUR

S’il existe une cho­ré­graphe qui re­lie tous les genres de bal­lets et de danse, la mo­der­ni­té et la tra­di­tion, le mé­lange des genres et des ori­gines eth­niques, c’est bien la cho­ré­graphe sud-afri­caine Da­da Ma­si­lo. Sa dé­cons­truc­tion des formes clas­siques du bal­let re­lève de la vir­tuo­si­té, et leur re­donne une contem­po­ra­néi­té proche de nos pré­oc­cu­pa­tions. Pour dé­cou­vrir ce qui anime Da­da Ma­si­lo, il suf­fit de re­gar­der la vi­déo où la cho­ré­graphe ex­plique ce qu’elle sou­haite par­ta­ger avec le pu­blic (lien ci­des­sous). C’est pré­cis, net et en­thou­sias­mant. En 2016, Da­da Ma­si­lo avait pré­sen­té à Montréal une re­lec­ture du Lac des cygnes où le Prince Sieg­fried plu­tôt que de s’in­té­res­ser à Odette (cygne blanc) ou à Odile (cygne noir) tom­bait en amour avec un cygne noir mâle, dan­sant sur des pointes et en tu­tu. Un lac des cygnes ré­so­lu­ment queer. À tra­vers la structure nar­ra­tive de grands clas­siques du bal­let clas­sique (Ro­méo et Ju­liette, Car­men, La jeune fille et la mort), Da­da Ma­si­lo écrit une autre his­toire en y in­té­grant des mu­siques et des danses afri­caines qui cô­toient la mu­sique et les mou­ve­ments sa­cra­li­sés de grandes oeuvres de bal­let. C’est au tour du cé­lèbre bal­let ro­man­tique Giselle que Da­da Ma­si­lo a dé­ci­dé de tourner sa créa­tion pour en faire un drame dan­sé contem­po­rain. Le pro­pos est simple: Giselle meurt à la suite de la tra­hi­son d’un homme, mais comme elle ne peut re­po­ser en paix, elle revient dan­ser toutes les nuits pour dé­ployer son deuil, son cha­grin et sa co­lère. Da­da Ma­si­lo se sert de cette trame nar­ra­tive pour faire res­sor­tir un angle fé­mi­niste. La par­ti­tion ori­gi­nale d’Adolphe Adam est re­vi­si­tée par le com­po­si­teur sud-afri­cain Phi­lip Miller, et on y re­trouve aus­si des per­cus­sions afri­caines. Comme d’autres cho­ré­graphes contem­po­rain.es, Da­da Ma­si­lo sou­haite tou­cher un très large pu­blic, et pas seule­ment blanc. Sa vo­lon­té d’in­clu­sion cor­res­pond à son sou­hait de faire dis­pa­raître l’op­po­si­tion du «Nous» ver­sus «Eux», de rap­pro­cher plu­tôt que de sé­pa­rer, d’in­té­grer plu­tôt que d’os­tra­ci­ser. Et puis au-de­là de l’en­ga­ge­ment de l’ar­tiste sud-afri­caine, se dé­gage une réelle poé­sie à la­quelle il est dif­fi­cile de ré­sis­ter, par la pré­ci­sion du mou­ve­ment et du geste, la ri­gueur de sa pro­po­si­tion, et le souffle lu­mi­neux qui se dé­gage de cette mer­veilleuse in­ter­prète et de ses dan­seur.es.

GISELLE de Da­da Ma­si­lo / Dance Fac­to­ry Jo­han­nes­burg, dans le cadre de Danse Danse, Théâtre Mai­son­neuve. Du 25 au 29 sep­tembre 2018 www.dan­se­danse.ca

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.