CON­SO : VITE FIT, LA BOUTIQUE FIT­NESS

Fugues - - Sommaire - DA­NIEL ROLLAND

Le concept com­mence à peine à New York et nous, dans le Vil­lage, nous avons la chance de l’avoir pour nous. De quoi parle-t-on ? Tout sim­ple­ment de la Boutique Fit­ness où, en une séance, on ré­gé­nère corps et es­prit à plat.

À voir Younes Hor­ma, il est vé­ri­ta­ble­ment l’in­car­na­tion d’un es­prit sain dans un corps sain. Dé­ten­teur d’une double maî­trise en phy­sique quan­tique et in­gé­nie­rie, le gars pré­sente un phy­sique d’une svel­tesse à faire l’en­vie de bien des mecs. C’est un être qui a réus­si à connec­ter son cer­veau à son corps au point qu’il en est venu par sa vo­lon­té à éra­di­quer son asthme. Le triomphe de la vo­lon­té, quoi. Et il a dé­ci­dé de tout ba­lan­cer, science et tech­no­lo­gie, et de se don­ner pour mis­sion notre bonne forme. «J’ai tou­jours été un grand pra­ti­quant de sport et j’avais en­vie de pas­ser à autre chose. Et je voyais ces gym­nases où pour un abon­ne­ment mi­nime certes, on vous aban­donne dans ces grandes salles où vous pé­da­ler seul comme un dingue sur des ap­pa­reils, sans au­cun contrôle. Avec des ré­sul­tats qui ne sont ja­mais au ren­dez-vous. J’ai vou­lu al­ler à l’op­po­sé et of­frir une ex­pé­rience où vous êtes sous une to­tale su­per­vi­sion.» Et en ef­fet, le vi­si­teur va être ame­né à pas­ser d’une station à l’autre où pour chaque étape il y a une sé­rie de mou­ve­ments à faire..

UN BAR SAN­TÉ

quelques À l’en­trée bou­chées vous êtes re­vi­go­rantes, ac­cueillis par dont un des bar sa­lades san­té où di­verses, vous pour­rez des smoo­thies, prendre etc. Et pas be­soin d’y al­ler pour des exer­cices. On peut sim­ple­ment s’at­ta­bler, ques­tion de faire le plein, ques­tion de dor­lo­ter notre mé­ta­bo­lisme. On a pen­sé à tout, comme ban­nir le sucre in­dus­triel que l’on rem­place par du sucre de noix de co­co. Et au pas­sage, pour ce qui est de ce gym à l’ap­proche ré­so­lu­ment no­va­trice, on ne s’em­bar­rasse pas ici avec la ques­tion d’abon­ne­ments. On peut se pré­sen­ter sim­ple­ment à la carte, ou se pro­cu­rer à l’avance un car­net avec un nombre dé­ter­mi­né de ses­sions.

DES GESTES À FAIRE INS­PI­RÉS PAR LE QUO­TI­DIEN

«Je un ap­por­ter des mo­ment me mou­ve­ments, sou­viens notre de contri­bu­tion joie quand avec pour j’étais des nous, aux flexions, jeune, tel­le­ment tra­vaux ma pour de grand-mère elle la dé­pla­cer ferme. était hos­pi­ta­lière. Et des nous on ob­jets ré­pé­tait ac­cueillait. ou Mais sans lors­qu’on il C’était fal­lait cesse fouet­tait de ma­nière les adap­tée», ta­pis pour rap­pelle les dé­pous­sié­rer. le pro­prio. Et Deux c’est élé­ments ce qu’on ont re­prend re­te­nu chez mon nous at­ten­tion. s’agite un Le contre-cou­rant. pre­mier consiste At­ten­tion, en un bas­sin il ne de s’agit 4 pieds pas, de ici, hau­teur de vagues dans comme le­quel on dans en un ren­contre bain tour­billon, en pra­ti­quant sim­ple­ment la na­ta­tion. l’im­pact Et pour d’un le­quel cou­rant on aqua­tique a conçu des comme exer­cices spé­ci­fiques. L’autre est un défi à la ré­sis­tance, et connaî­tra, je le sais, un suc­cès ful­gu­rant. C’est une sorte de cais­son de cryo­thé­ra­pie. En moins de trois mi­nutes, la tem­pé­ra­ture va des­cendre à moins 190 de­grés Cel­sius. A cô­té de ça, se re­trou­ver à poil en An­tarc­tique est une pure ca­resse. Pour­quoi le mot boutique col­lé au mot fit­ness? «C’est un peu par ana­lo­gie à la dif­fé­rence entre un hô­tel stan­dar­di­sé par rap­port à un hô­tel boutique, dit Younes. Dans ce der­nier l’am­biance est très spé­ciale et le ser­vice aux petits soins pour la clien­tèle.» Et il est heu­reux de s’être ins­tal­lé dans le Vil­lage, as­su­ré d’une clien­tèle po­ten­tielle, sou­cieuse d’être top­shape au­tant en in­té­rio­ri­té qu’au plan sur­vivre ana­to­mique. dans Une ce monde es­cale obli­gée au tem­po pour fou.. se re­ta­per com­plè­te­ment afin de pou­voir

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.