DRAGS EN RÉ­GIONS

Fugues - - Sommaire - SA­MUEL LAROCHELLE

En no­vembre 2017, les soi­rées Queens Aloud ont été lan­cées par Ga­briel Ger­main aux Grands-Ducs de Wel­ling­ton, à Sher­brooke. Ap­pré­ciées dès le dé­part, les soi­rées ont néan­moins ga­gné en po­pu­la­ri­té de mois en mois, et vu ap­pa­raître de nou­veaux ta­lents qui do­minent cer­tains concours ailleurs en pro­vince. Quand il a réa­li­sé qu’il man­quait de drag-queens dans sa ré­gion, l’ins­ti­ga­teur des soi­rées a fait ap­pel à deux amis, Da­vid Gre­nier et Be­noit Lé­ga­ré, pour l’épau­ler. «Ga­briel se re­trou­vait à faire beau­coup de nu­mé­ros chaque fois et du re­cru­te­ment, ex­plique Be­noit. Puis­qu’on avait en­vie d’en faire nous aus­si, il nous a in­vi­té à per­for­mer, même si on dé­bu­tait.» Il faut ce­pen­dant men­tion­ner que le trio mi­sait sur une pa­no­plie de ta­lents fort utiles dans le do­maine: Be­noit a déjà été coif­feur et pos­sède une ex­pé­rience en danse, Da­vid a une for­ma­tion de co­mé­dien, alors que Ga­briel, de­si­gner gra­phique, a vite ap­pris à coudre et à sty­li­ser ses per­ruques. «Avec tous les tu­to­riels sur You Tube, on peut ap­prendre as­sez ra­pi­de­ment, dit Be­noit. On voyait ce qui se fai­sait ailleurs et on vou­lait of­frir quelque chose qui était à la hau­teur.» Peu à peu, d’autres drags ont ac­com­pa­gné Be­noit (Ben Ad­dic­tion), Da­vid (IGAnne) et Ga­briel (Gi­na Gates) sur scène. Sur­tout après la Sher­by drag race, or­ga­ni­sée en avril 2018. «Du­rant la soi­rée, chaque par­ti­ci­pant était ap­pe­lé à pré­pa­rer un nu­mé­ro so­lo. En­suite, on or­ga­ni­sait une lip sync bat­tle entre ceux qui avaient une es­thé­tique ou une éner­gie sem­blable.» Par­mi les huit concur­rents, les juges ont choi­si Miss Foun­tain en tant que Miss Per­son­na­li­té et Car­men Su­tra comme grande ga­gnante. Alors au­ra lieu que en 250 no­vembre, per­sonnes les ont foules as­sis­té os­cil­lent à la com­pé­ti­tion, ha­bi­tuel­le­ment dont entre la deuxième 100 et 150 édi­tion per­sonnes. «Les gens ré­agissent su­per bien! Ils sont en­thou­siastes. Ils em­barquent avec nous. Et on com­mence à mieux les connaître. On prio­rise les chan­sons as­sez po­pu­laires qui bougent beau­coup. Un mé­lange de pop actuelle et de vin­tage. On a aus­si fait un spé­cial rock et un spé­cial co­mé­dies mu­si­cales qui ont su­per bien fonc­tion­né, en re­joi­gnant un pu­blic en­core plus large.» Se­lon Be­noit, le bouillon­ne­ment étu­diant de Sher­brooke aide les drag-queens à faire le plein de spec­ta­teurs. «Il y a beau­coup de jeunes dans la ving­taine et la tren­taine par­mi les clients. On re­trouve au­tant des per­sonnes LGBTQ que des hé­té­ros, comme dans tous les bars de drag-queens.» Ce­la dit, les drags de Sher­brooke ne sont pas can­ton­nées à la scène lo­cale. Quatre d’entre elles ont par­ti­ci­pé aux Au­di­tions d’une star au Drague ca­ba­ret-club de Qué­bec. IGAnne a rem­por­té les grands hon­neurs, alors que Car­men Su­tra était fi­na­liste. «On com­mence à se dis­tin­guer à l’ex­té­rieur de Sher­brooke. On veut aus­si faire des shows ailleurs.» Be­noit Lé­ga­ré, qui se trans­forme gé­né­ra­le­ment en drag à barbe, en­vi­sage d’ailleurs de mettre sur pied une soi­rée al­ter­na­tive à Montréal cet au­tomne. À suivre…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.