PLUS DE CAN­DI­DA­TURES LGBTQ QUE JA­MAIS

Fugues - - Sommaire - http://www.fugues.com/sec­tion/ac­tua­lites/72377356-po­li­tique.html

Nous avons identifié au moins vingt-cinq can­di­dat.e.s LGBTQ+ à se pré­sen­ter aux pro­chaines élec­tions pro­vin­ciales. De ce nombre record, 19 per­sonnes ont ac­cep­té de ré­pondre à une sé­rie de ques­tions que Fugues leur a fait par­ve­nir, qui vous per­met­tront de mieux les connaitre. Vous trou­ve­rez le pro­fil com­plet de cha­cun.e sur notre site web à l’on­glet ACTUS/Po­li­tique (et peut-être d’autres qui ré­pon­dront à nos ques­tions d'ici les élec­tions).

Il tis et 12, est de comptent vont in­té­res­sant genre. dé­fendre Un des grand de can­di­dats la consta­ter ban­nière nombre is­sus que de de Qué­bec tous de per­sonnes la les di­ver­si­té so­li­daire prin­ci­paux LGBTQ+, sexuelle (QS). par- soit La ans, co-porte-pa­role n’a pas vrai­ment de be­soin Qué­bec de so­li­daire, pré­sen­ta­tion. Ma­non Éner­gique, Mas­sé, 55 elle re­pré­sente QS dans Sainte-Ma­rie-Saint-Jacques de­puis avril 2014. Na­tive de Wind­sor (au Qué­bec), ou­ver­te­ment les­bienne, mi­li­tante fé­mi­niste, or­ga­ni­sa­trice com­mu­nau­taire, elle dit d’elle-même qu’elle est une «bat­tante de coeur qui n’a pas peur de par­ler vrai et ne baisse ja­mais les bras dans sa quête de jus­tice et d’éga­li­té pour toutes et tous». Louis Char­ron, 56 ans, avo­cat de pro­fes­sion, homme ou­ver­te­ment gai et ex-pré­sident de la Chambre de com­merce LGBT du Qué­bec. Il se pré­sente dans Sainte-Ma­rieSaint-Jacques pour le PLQ. «En­ga­gé, pas­sion­né, in­tègre et à l’écoute des autres. Je me suis tou­jours dé­voué à l’amé­lio­ra­tion de nos com­mu­nau­tés avec tout mon coeur», dit-il. C’est la pre­mière fois qu’il se pré­sente en po­li­tique ac­tive en tant que can­di­dat. Jen­ni­fer Drouin, 41 ans, est née en Nou­velle-Écosse. Ou­ver­te­ment les­bienne, elle a fait sa sor­tie du pla­card dans sa jeune ving­taine et pos­sède une maî­trise et un doc­to­rat en lit­té­ra­ture fran­çaise et an­glaise. Elle se pré­sente pour le PQ dans Sainte-Ma­rie-Saint-Jacques. Elle dé­sire que l’on vote pour elle pour six en­jeux qu’elle veut dé­fendre : «L’iti­né­rance, le lo­ge­ment (au sens large), la langue fran­çaise, les pe­tites et moyennes en­tre­prises, les CPE et les écoles et les droits LGBTQ+».. À 57 ans, na­tive de Qué­bec, Mi­chelle Blanc se pré­sente dans Mer­cier pour le Par­ti Qué­bé­cois. Ou­ver­te­ment trans, Mi­chelle Blanc est au­teure, consul­tante, blo­gueuse et confé­ren­cière en stra­té­gies nu­mé­riques de­puis 15 ans. «Dans mon cas pré­cis, je ne suis pas sor­tie d’un garde-robe pour en­trer dans un autre et une tran­si­tion de genre ça ne passe pas in­aper­çu. […] Je trouve par contre que ça a été très bé­né­fique per­son­nel­le­ment et je suis fière de sa­voir que l’on You­ri dit», ça Chassin, a sau­vé in­dique-t-elle. 41 des ans, vies éco­no­miste puisque plu­sieurs de for­ma­tion, per­sonnes il est l’ex- me di­rec­teur tréal et se de pré­sente la re­cherche dans à l’Ins­ti­tut Saint-Jé­rôme éco­no­mique pour de la Mon- CAQ. Ou­ver­te­ment gai et ma­rié, M. Chassin croit en l’ou­ver­ture du pu­blic en­vers les LGBTQ : «Plus ça va, moins c’est un en­jeu [d’être LGBTQ], et c’est très bien comme ça. Les Qué­bé­coises et les Qué­bé­cois sont un mo­dèle d’ou­ver­ture sur ce plan et je tiens à sou­li­gner que c’est le cas à SaintJé­rôme où l’on m’ac­cueille cha­leu­reu­se­ment». Né à Qué­bec, Ju­lien Provencher-Proulx, 35 ans, est le can­di­dat du PLQ dans la cir­cons­crip­tion d’Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve. Ex-at­ta­ché po­li­tique au ca­bi­net du pré­sident du Con­seil du tré­sor, il est bar­man-mixo­logue. Ou­ver­te­ment gai, il dit vou­loir s’in­ves­tir en po­li­tique parce qu’«à tra­vers mon par­cours aca­dé­mique, pro­fes­sion­nel et per­son­nel, j’ai dé­ve­lop­pé cer­taines va­leurs qui sont aujourd’hui à la base de mon en­ga­ge­ment po­li­tique. Elles sont l’ou­ver­ture, l’in­clu­sion, l’équi­té in­ter­gé­né­ra­tion­nelle et le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique au pro­fit des ser­vices pu­blics». Be­noît Ra­cette au­ra 40 ans du­rant la cam­pagne élec­to­rale, ma­rié et père, il dé­fen­dra les cou­leur de QS dans SaintHen­ri-Sainte-Anne. Ani­ma­teur et réa­li­sa­teur au sein d’une ra­dio in­clu­sive, il a été or­ga­ni­sa­teur com­mu­nau­taire. Il pense qu’on de­vrait vo­ter pour lui parce que c’est un «in­fa­ti­gable dé­fen­seur des droits des com­mu­nau­tés dis­cri­mi­nées et mar­gi­na­li­sées. Mal­gré les gains ob­te­nus par notre lutte pour la re­con­nais­sance des droits LGBTQ+, ça ne pren­drait qu’une sou­daine vague conser­va­trice pour nous ra­me­ner brus­que­ment en ar­rière.» Na­tive de Qué­bec, Ca­rol-Ann Kack, 28 ans, a passé toute sa vie à Ri­mous­ki et c’est là qu’elle se pré­sente comme can­di­date pour QS. En couple avec sa conjointe, Mme Kack est pré­sen­te­ment psy­choé­du­ca­trice à la Com­mis­sion sco­laire des Phares, à Ri­mous­ki et ce, après avoir été tra­vailleuse de rue. Élisabeth Ger­main, 72 ans, di­vor­cée, ou­ver­te­ment les­bienne, elle est, de­puis des dé­cen­nies, une ar­dente mi­li­tante fé­mi­niste et an­ti­ra­ciste d’une fé­dé­ra­tion na­tio­nale, dans des re­grou­pe­ments ré­gio­naux et dans un centre de femmes à Qué­bec. Cette éner­gique bat­tante dé­fen­dra les cou­leurs de QS dans Char­les­bourg. Tou­jours dans la ré­gion de Qué­bec, Florent Tanlet a été at­ta­ché de presse, tour à tour pour les mi­nistres Do­mi­nique Vien et Ch­ris­tine St-Pierre, ain­si que pour le maire de Lé­vis. Au Qué­bec de­puis 2003, Florent Tanlet, 33 ans, vient de Lyon (France). En couple de­puis deux ans et de­mi,

c’eest la 2e fois qu’il se pré­ésente pour le PLLQ danns Ta­sche­reau.sche­reau Étu­diantÉ­tu­diant,iant il s’étai­té­tait s im­pli­qué dans le Groupe gai de l’Uni­ver­si­té La­val et au GRIS-Qué­bec, dont il a été le pré­sident. Né à Pointe-Claire, en ban­lieue de Montréal, Ja­son Mos­sa, 29 ans et cé­li­ba­taire, veut bri­guer le poste de dé­pu­té de Vau­dreuil pour le Par­ti vert du Qué­bec. Ou­ver­te­ment gai, il est cour­tier im­mo­bi­lier. Ja­son Mos­sa a oeu­vré au sein d’organismes de dé­fense de la pau­vre­té, de l’en­vi­ron­ne­ment et en fa­veur des droits des ani­maux. Se dé­cla­rant non-binaire, Hé­lène Du­bé re­pré­sente QS dans le com­té de Rous­seau (ré­gion de La­nau­dière). Hé­lène Du­bé se dé­signe au mas­cu­lin, à 58 ans, ma­rié, est pro­fes­seur de per­ma­cul­ture et eco­cons­truc­tion et a tra­vaillé dans la haute fi­nance du­rant 25 ans au­pa­ra­vant. Ma­rie-Jo­seph Pi­geon brigue la cir­cons­crip­tion de Saint-Laurent pour QS. Cé­li­ba­taire, à 56 ans, elle se dé­crit comme «asexuelle (bi-ro­man­tique pour être pré­cise)». Fé­mi­niste de longue date, elle est de­puis 2013 la di­rec­trice gé­né­rale du SEP – Ser­vice d’e’ntraide Pas­se­relle, le seul or­ga­nisme au Qué­bec pour les femmes cis­genres, trans, trans­genres ou tran- sexuelles, ori­gi­neo­ri­gine, orien­ta­tio­no­rien­ta­tion,n en rup­ture condi­con­di­tion­tion amoou­reuse ou stats­ta­tut. peeu im­porte leur Is­su de la di­ver­si­té sexuelle, Ni­co­las Chatel-Lau­nay, dé­sire por­ter le flam­beau de QS dans Jacques-Car­tier. Né à Ot­ta­wa, a 28 ans, il a étu­dié en sciences de l’agri­cul­ture et de l’en­vi­ron­ne­ment à Mc­Gill. Comme bio­lo­giste et en­to­mo­lo­giste, il tra­vaille au Centre lo­cal de dé­ve­lop­pe­ment (CLD) des Jar­dins-de-Na­pier­ville où il aide les pro­duc­teurs agri­coles à ré­duire leur uti­li­sa­tion des pes­ti­cides. Phi­lippe Jet­ten-Vi­geant, 22 ans, se pré­sente pour QS dans la cir­cons­crip­tion d’Iber­ville. Né à Saint-Jean­sur-Ri­che­lieu, ce jeune cé­li­ba­taire vient de ter­mi­ner un bac­ca­lau­réat en agro­no­mie, il a tra­vaillé de­puis 3 ans au sein d’équipes de re­cherche et d’ac­com­pa­gne­ment en fer­ti­li­sa­tion rai­son­née et en ré­duc­tion des pes­ti­cides avant de se concen­trer sur ce der­nier en­jeu au Pôle d’e’xcel­lence en lutte in­té­grée. Femme is­sue de la di­ver­si­té sexuelle, Cé­line Pe­rei­ra, 36 ans, cé­li­ba­taire, est née à Nan­terre (en France), mais d’ori­gine por­tu­gaise, elle est au Qué­bec de­puis 15 ans. Elle est la di­rec­trice du pro­jet de re­cherche in­ter­na­tio­nal Im­me­dia­tions (Con­cor­dia/Sen­seLab), al­liant art, phi­lo­so­phie et po­li­tique. Elle dé­sire La­val. re­pré­sen­ter Si­mon Il ne­ment sur en­vi­ron­ne­men­tale études pos­sède les À Char­ron es­paces 26 ur­baines in­ter­na­tio­nal. un ans QS bac­ca­lau­réat il dans est verts est à né can­di­dat l’Ins­ti­tut dans Pointe-auxx-Treembles. sous Il à étu­die Sher­broo­keS­her­brooke,oke le en une cade de na­tio­nal so­cio­lo­gie les pers­pec­tive QS dis­cours de dans mais sa de Sainte-Rose. avec maî­trise re­cherche a po­li­tiques d’équi­té gran­di che­mi- en à scien­ti­fique. de De Trem­blay-Pe­pin. dé­fense la belle ré­gion de Il l’en­vi­ron­ne­ment tra­vaille, Il de veut la éga­le­ment, Gas­pé­sie dé­fendre Équi­terre. nous QS pour dans vient le le groupe Si­mon com­té de et il Nel­li­gan. est pro­fes­seur Na­tif d’A’mqui, et cher­cheur. à 37 Il ans, mi­lite il a pour un conjoint l’éco­lo­gie, l’édu­ca­tion et la jus­tice so­ciale. Il n’a que 19 ans et se pré­sente pour QS dans Blain­ville. Son nom? William Lepage. Né à SaintJé­rôme, il a étu­dié en ci­né­ma au col­lège Ahunt­sic. Ce jeune cé­li­ba­taire dit vou­loir faire de la po­li­tique pour être plus proche des gens et de leurs pré­oc­cu­pa­tions LA­FON­TAINE au quo­ti­dien. 6 AN­DRÉ C. PASSIOUR ET YVES

JEN­NI­FER R DROUIN N JU­LIEN PROVENCHER-PROULX JA­SON MOS­SA FLORENT TANLET YOU­RI CHASSIN MI­CHELLE BLANC

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.