L’ÉDI­TION CH­ROME DU BLACK & BLUE ET SES DJS

Fugues - - Sommaire - AN­DRÉ C. PAS­SIOUR

Comme vous le sa­vez peut-être dé­jà, l’édi­tion 2018 du Fes­ti­val Black & Blue, sous le thème «Ch­rome», s’éti­re­ra du 3 au 9 oc­tobre, soit lors du week-end de l’Ac­tion de grâce au Ca­na­da et du Co­lum­bus Day des États-Unis. Évi­dem­ment cette an­née, pour les club­bers in­vé­té­rés et ama­teurs de mu­sique house, l’évé­ne­ment prin­ci­pal se dé­rou­le­ra le di­manche 7 oc­tobre. Grande nou­veau­té cette an­née, le Black & Blue se­ra en deux temps et... en deux lieux!

DEUX FOIS PLU­TÔT QU’UNE

La Par­tie 1, de 17h à 3h, au MTELUS (an­cien­ne­ment Le Mé­tro­po­lis) et la Par­tie 2, à par­tir de 2h jus­qu’à 10h, à quelques pas de là, c’est-à-dire au Club So­da. Avec une tonne de DJs de ré­pu­ta­tion in­ter­na­tio­nale, de DJs mont­réa­lais, des spec­tacles et des dan­seurs sé­dui­sants à sou­hait… Un évé­ne­ment ma­jeur qui pro­met — deux fois plu­tôt qu’une — d’émer­veiller et de sé­duire par ses mul­tiples at­traits! «Avec les Pik­nic Élec­tro­nik ou en­core le Beach Club, on a ob­ser­vé un chan­ge­ment dans les ha­bi­tudes de sor­ties des gens qui aiment la mu­sique élec­tro­nique et tech­no, sou­ligne Ro­bert J. Vé­zi­na, pré­sident de la Fon­da­tion BBCM qui pro­duit le Black & Blue de­puis ses dé­buts. «Cette clien­tèle sort moins dans des clubs la nuit. Elle pré­fère y al­ler plus tôt pour avoir du temps pour autre chose après. C’est une nou­velle forme de club­bing. On s’est donc adap­té avec le par­ty qui dé­bute, plus tôt, à 17h. Pour ceux qui dé­si­rent un par­ty la nuit ju­suq’aux pe­tites heures du ma­tin, il y a donc une 2e par­tie! Deux salles, le MTELUS et le Club So­da, et deux par­tys.» «Il y a la clien­tèle des 35 à 45 ans qui ne sort plus dans des évé­ne­ments trop tar­difs. D’où notre vo­lon­té de mo­di­fier à la fois les ho­raires et la pro­gram­ma­tion pour les in­ci­ter à ve­nir au Black & Blue», ajoute Ya­nick Daigle, le di­rec­teur ar­tis­tique de l’évé­ne­ment. «C’est pour­quoi, entre autres, il y a DJ Cham­pion qui dé­bute à 17h et qui va at­ti­rer une nou­velle clien­tèle. […] Éga­le­ment, les gens peuvent donc al­ler sou­per à l’ex­té­rieur et re­ve­nir au par­ty par la suite, c’est une nou­veau­té cette an­née…» L’an der­nier, le par­ty prin­ci­pal du Fes­ti­val Black & Blue se te­nait au Centre Pier­reC­har­bon­neau du Parc olym­pique. Pour 2018, il re­vient dans le lieu em­blé­ma- tique où le BBCM a te­nu une pa­no­plie d’évé­ne­ments mé­mo­rables, comme le Wild& Wet, le Hot&Dry, le Bal­mi­li­taire et, bien sûr, plu­sieurs Par­tys Black&Blue à ses dé­buts. «C’est un des gros plus cette an­née que de re­tour­ner dans ce lieu», pour­suit Ro­bert J. Vé­zi­na. «On ou­vri­ra aus­si la salle du Sa­voy – main­te­nant le M2 – qui com­pren­dra sa propre pro­gram­ma­tion de DJ. En tout, la capacité des lieux est de 2700 per­sonnes en ro­ta­tion.»

Ceux ces­soires qui dé­si­rent et autres pré­pa­rer ac­cou­tre­ments leurs cos­tumes, puisque le au­ront thème l’em­bar­ras de cette an­née du choix trans­cen- des ac­de­ra les par­tys et les spec­tacles. «Le "Ch­rome" est un ma­té­riau om­ni­pré­sent, lui­sant, qui donne un look sexy glam aux plus grandes dis­co­thèques de la pla­nète. Il s’agit d’un clin d’oeil aux grandes dis­co­thèques, aux belles an­nées du club­bing dans la com­mu­nau­té gaie. Et ça va bien aus­si avec la salle du Mé­tro­po­lis/MTé­lus qui fut une mé­ga dis­co­thèque à l’époque. On trou­vait que le thème al­lait bien avec cette ins­ti­tu­tion de Mon­tréal!», dit M. Vé­zi­na.

DU Cô­TÉ DE LA PRO­GRAM­MA­TION

Et c’est tout un pro­gramme que les or­ga­ni­sa­teurs ont pré­pa­ré cette an­née pour cet évé­ne­ment prin­ci­pal! C’est un dé­fer­le­ment de DJ d’ici et d’ailleurs, dont des pre­mières mont­réa­laises. «Comme di­rec­teur ar­tis­tique du Black & Blue de­puis quelques an­nées dé­jà, c’est mon plus gros évé­ne­ment à date!», in­dique Ya­nick Daigle. «C’est une pro­gram­ma­tion ex­cep­tion­nelle par le nombre de par­ti­ci­pants et la qua­li­té des ar­tistes pré­sents.» Ain­si, pour la Par­tie 1 – donc au MTELUS – on as­siste à un dé­fer­le­ment de DJ et de per­for­meurs. On y pré­sen­te­ra deux «me­nus du jour», l’un pour la Salle Prin­ci­pale et l’autre pour la Salle M2 (connu an­cien­ne­ment sous le nom du Sa­voy, pour ceux qui s’en rap­pellent). Dans la Salle Prin­ci­pale, on en­ten­dra les DJs mont­réa­lais Dan Yul et Cham­pion, en­suite Erik Vi­lar (Bré­sil), la chan­teuse et DJ Ul­tra Naté (Bal­ti­more) et Ro­ger San­chez (New York). «De­puis quelques an­nées main­te­nant, Ul­tra Naté a dé­ve­lop­pé son propre son en tant que DJ et elle est ex­cel­lente. Mais elle chantera aus­si en plus de faire son set de DJ. Pour la pre­mière fois à Mon­tréal, on va avoir le DJ Erik Vi­lar, un très beau jeune homme très ta­len­tueux. Il fait présentement un ta­bac aux USA dans les évé­ne­ments de la com­mu­nau­té gaie. De plus, il fait ses sets torse nu, c’est très agréable à re­gar­der!», in­dique M. Vé­zi­na. Cô­té spec­tacles, on au­ra Jo­hanne Blouin, avec son hom­mage à Are­tha Frank­lin et elle se­ra en­tou­rée d’autres per­for­meurs. Il y au­ra aus­si Jim­my Moore et ses in­vi­tés. Le spec­tacle Ch­rome avec les dan­seurs du BBCM et Eli­za­beth BlouinB­ra­th­waite et d’autres ar­tistes «comme la drag Rain­bow, par exemple, puisque ce se­ra le grand show du par­ty», pré­cise M. Daigle. L’ar­tiste peintre Pa­tri­cia

Kli­mov rect, entre se­ra 20h de et la 21h. par­tie Le avec ga­gnant de la du pein­ture concours en di­vo­cal mu­sique house 2018 du Car­na­val des cou­leurs ef­fec­tue­ra une per­for­mance au cours de la soi­rée. «Ce qu’il faut no­ter c’est qu’à chaque fin de set de DJ et pour la tran­si­tion vers le DJ sui­vant, il y a un spec­tacle de plus ou moins grande am­pleur avec plu­sieurs ar­tistes. Par contre, tout au long de la soi­rée, on au­ra des dan­seurs po­diums sexy», ex- plique Ya­nick Daigle qui tra­vaille avec une équipe d’une quin­zaine de per­sonnes au­tour de lui. Pour ce qui est de la Salle M2 – avec la thé­ma­tique Break For Love Clas­sic House –, on a em­bri­ga­dé le DJ mont­réa­lais DJ Jo­jo Flores sui­vi de DJ Dave Camp­bell (To­ron­to) et de DJ Tre­vor Wal­ker (Ot­ta­wa). Là en­core, on a pré­vu en­core d’autres DJ et des pres­ta­tions ar­tis­tiques: Hôtes Pe­dro (To­ron­to), Josh Sil­ver (Mon­tréal), Clau­dy Phil­lips (Mon­tréal), ani­ma­tion par Leah Mc­Fly & Dan­cers, Quick Sound Per­cu­sion­nist et Girl Tag Team: DJ Maus et DJ Migh­ty Kat. Mal­gré tout ça, il ne faut pas ou­blier que la Par­tie 2 s’en vient au Club So­da, de 2h à 10h. On y a pro­gram­mé les DJ Abel Agui­le­ra (Mia­mi) et An­gel Mo­raes (Bar­ce­lone) et l’ani­ma­tion de Go-Go Dan­cers du­rant cette nuit de par­ty où les rythmes éner­giques et lan­ci­nants fe­ront se dé­han­cher toute une faune d’hommes sen­suels… Ouf! Mer­cre­di 3 oc­tobre : Cock­tail lan­ce­ment Black & Blue au Lounge L’Un et L’Autre ; Jeu­di 4 oc­tobre : Soi­rée Fier­té Lit­té­raire Ch­rome au Bar Le Cock­tail (voir ar­ticle à ce su­jet) ; Jock Ball, au Dis­trict Vi­deo Lounge ; Ven­dre­di 5 oc­tobre : Lan­ce­ment VIP du Par­ty Car­na­val Twinkle des – neon cou­leurs, au Bar Le Cock­tail ; Glam au Sky Club (voir ar­ticle à se su­jet) ; Bal en Cuir : KODE – Ch­rome, au Ca­ba­ret du Lion d’Or (voir ar­ticle à ce su­jet) ; Sa­me­di 6 oc­tobre : Brunch dès 10h au res­to Sa­loon ; Par­ty Dis­trict au Han­gar ; Di­manche 7 oc­tobre : Brunch dès 10h au res­to Sa­loon ; Lun­di 8 oc­tobre : Par­ty Re­co­ve­ry Of­fi­ciel, au 2e étage du Com­plexe Sky, dès 18h ; Mar­di 9 oc­tobre : Par­ty de Clô­ture du Black & Blue au Ca­ba­ret Ma­do.

Voir plus de dé­tails dans la sec­tion des Évé­ne­ments du club­bing.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.