Nou­veau coup dur pour l’in­dus­trie

Les scie­ries du Qué­bec et du Ca­na­da viennent de su­bir un nou­veau coup dur, qui risque de mettre en pé­ril plu­sieurs en­tre­prises.

La Terre de chez nous - - LA UNE - THIER­RY LA­RI­VIÈRE tla­ri­viere@ la­terre.ca @La­ri­vie­reT

Le dé­par­te­ment amé­ri­cain du Com­merce (DOC) a im­po­sé des droits an­ti­dum­ping pré­li­mi­naires de 6,87 % sur le bois des scie­ries ca­na­diennes ex­por­té aux ÉtatsU­nis. Le DOC es­time que ce­lui-ci est ven­du in­jus­te­ment au ra­bais. Le prix du bois se si­tue pour­tant à un ni­veau his­to­ri­que­ment éle­vé.

Ce nou­veau coup dur s’ajoute aux droits com­pen­sa­teurs de 19,88 % im­po­sés le 24 avril pour un to­tal de taxes à la fron­tière de 26,75 %, tou­chant la ma­jo­ri­té des scie­ries. Les États-Unis consi­dèrent éga­le­ment que le bois ca­na­dien est in­jus­te­ment sub­ven­tion­né en rai­son de l’ac­cès au bois de la fo­rêt pu­blique. Le Qué­bec ex­plique pour­tant de­puis le dé­but que son nou­veau ré­gime fo­res­tier fixe un prix de mar­ché pour le bois de cette der­nière.

Cer­taines en­tre­prises ca­na­diennes se sont vu im­po­ser des droits com­pen­sa­teurs et an­ti­dum­ping dif­fé­rents des taux in­di­qués plus haut. Au Qué­bec, c’est la com­pa­gnie Pro­duits fo­res­tiers Ré­so­lu qui est dans cette si­tua­tion avec un droit an­ti­dum­ping de 4,59 % pour un to­tal de taxes à la fron­tière de 17,41 %. Toutes les autres scie­ries de la pro­vince doivent com­po­ser avec un taux com­bi­né de 26,75 %.

« Bien que nous de­meu­rions op­ti­mistes d’en ar­ri­ver à une so­lu­tion né­go­ciée sur le bois d’oeuvre, nous conti­nue­rons d’ap­pli­quer ri­gou­reu­se­ment les droits tant que ce ne se­ra pas le cas », a dé­cla­ré le se­cré­taire amé­ri­cain au Com­merce, Wil­bur Ross.

Ren­ta­bi­li­té af­fec­tée

Le Conseil de l’in­dus­trie fo­res­tière du Qué­bec es­ti­mait que la moyenne des scie­ries de la pro­vince per­dait dé­jà de l’ar­gent sur le bois ex­por­té aux ÉtatsU­nis de­puis l’im­po­si­tion des droits com­pen­sa­teurs et la baisse du prix sous la barre des 600 $ du mètre cube. En rai­son des droits de près de 7 % qui s’ajoutent, c’est en­core da­van­tage d’usines qui ne se­ront plus ren­tables. Au to­tal, c’est plus de 300 M$ de droits qui se­ront im­po­sés aux scie­ries qué­bé­coises d’ici la pro­chaine an­née.

In­jus­ti­fié

La nou­velle salve amé­ri­caine contre le bois d’oeuvre ca­na­dien a été dé­non­cée de toutes parts au Ca­na­da.

« Nous sommes dé­çus de cette autre dé­ci­sion du DOC, que nous ju­geons injustifiée. Ces droits an­ti­dum­ping, en plus de la sur­taxe im­po­sée par le DOC en avril der­nier, me­nacent gran­de­ment la san­té fi­nan­cière de notre in­dus­trie », a com- men­té Do­mi­nique An­glade, mi­nistre de l’Éco­no­mie du Qué­bec. La Belle Pro­vince a mis en place un pro­gramme de ga­ran­tie de prêts pou­vant at­teindre 300 M$. Ot­ta­wa a ajou­té une sé­rie de pro­grammes de sou­tien aux tra­vailleurs et à l’in­dus­trie pour un to­tal de près de 900 M$.

Les taxes à la fron­tière s’élèvent main­te­nant à 26,75 % sur le bois de la ma­jo­ri­té des scie­ries ca­na­diennes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.