Un nou­veau nom, mais pas plus d’ar­gent

La Terre de chez nous - - ÉCONOMIE - MAR­TIN MÉ­NARD mme­nard@ la­terre.ca

Les mi­nistres de l’Agri­cul­ture pro­vin­ciaux, ter­ri­to­riaux et du fé­dé­ral ont je­té les bases d’un nou­veau cadre stra­té­gique qui por­te­ra le nom de Par­te­na­riat ca­na­dien pour l’agri­cul­ture. Ce par­te­na­riat confirme la conti­nui­té des pro­grammes ac­tuels de ges­tion des risques comme Agri-sta­bi­li­té et Agri-in­ves­tis­se­ment.

Même bud­get

Les agri­cul­teurs se­ront néan­moins dé­çus par une dé­cla­ra­tion du mi­nistre fé­dé­ral de l’Agri­cul­ture, La­wrence MacAu­lay, au su­jet de ces pro­grammes. « Si on doit chan­ger quelque chose pour un pro­gramme don­né, on s’en­ten­dra. Mais il n’y au­ra pas d’ar­gent ad­di­tion­nel », a sou­li­gné ce der­nier lors de la confé­rence de presse du 21 juillet qui clô­tu­rait cette réunion mi­nis­té­rielle de trois jours, la­quelle se te­nait cette an­née à Saint-Jean, dans la pro­vince de Terre-Neuve-et-La­bra­dor.

Les agri­cul­teurs ne re­trou­ve­ront donc pas les 260 M$ que le fé­dé­ral avait cou­pés en 2013 dans les pro­grammes de ges­tion du risque. Ces coupes s’étaient sol­dées par une baisse im­por­tante de la par­ti­ci­pa­tion des agri­cul­teurs à Agri-sta­bi­li­té.

Le fé­dé­ral en­tend éga­le­ment ré­duire le mon­tant maxi­mal des ventes nettes ad­mis­sibles (VNA) du vo­let Agri-in­ves­tis­se­ment. Le pla­fond pas­se­ra de 1,5 M$à 1 M$, li­mi­tant les contri­bu­tions gou­ver­ne­men­tales an­nuelles à 10 000 $ au lieu de 15 000 $. Agri­cul­ture et Agroa­li­men­taire Ca­na­da af­firme as­su­rer ain­si un « ni­veau d’aide plus équi­table à tous les pro­duc­teurs ».

Le nou­veau Par­te­na­riat ca­na­dien pour l’agri­cul­ture im­plique un in­ves­tis­se­ment de 3 G$ ré­par­tis sur cinq ans, le­quel pren­dra ef­fet le 1er avril 2018. Le mi­nistre La­wrence MacAu­lay et ses ho­mo­logues ont for­mu­lé le sou­hait d’ac­croître l’in­no­va­tion, la crois­sance et la pros­pé­ri­té du sec­teur de l’agri­cul­ture et de l’agroa­li­men­taire, avec l’ob­jec­tif d’aug­men­ter les ex­por­ta­tions ca­na­diennes à 75 G$ d’ici 2025. Pro­mou­voir l’agri­cul­ture au­toch­tone au Ca­na­da fait éga­le­ment par­tie des ob­jec­tifs.

Po­si­tif mal­gré tout

Le pré­sident de l’UPA, Mar­cel Gro­leau, se dit dé­çu de ne pas voir plus d’ar­gent in­jec­té dans les pro­grammes fé­dé­raux, mais ap­pré­cie qu’une ré­éva­lua­tion des pro­grammes ait été ac­cep­tée. Elle pour­rait per­mettre de les amé­lio­rer. Aus­si, il per­çoit un in­té­rêt gran­dis­sant du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral en­vers l’agri­cul­ture. « Ça fait long­temps que notre sec­teur n’a pas eu une telle re­con­nais­sance po­li­tique et éco­no­mique, a-t-il in­di­qué à La Terre. C’est in­té­res­sant et po­si­tif. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.