L’ul­time sai­son pour Pa­geau et Beaulne

Le Carillon - - La Une - STÉ­PHANE LAJOIE ste­phane.lajoie@eap.on.ca

En juin pro­chain, les en­sei­gnants et en­traî­neurs de foot­ball Jean Pa­geau et Sté­phane Beaulne pren­dront une re­traite bien mé­ri­tée et pour ces deux pas­sion­nés, la sai­son de foot­ball ju­nior en cours est leur der­nière, bou­clant la boucle d’une belle aven­ture spor­tive et sco­laire.

En juin pro­chain, les en­sei­gnants et en­traî­neurs de foot­ball Jean Pa­geau et Sté­phane Beaulne pren­dront une re­traite bien mé­ri­tée. Pour ces deux pas­sion­nés, la sai­son de foot­ball ju­nior en cours est leur der­nière, bou­clant la boucle d'une belle aven­ture spor­tive et sco­laire.

Lorsque le Con­seil sco­laire de dis­trict ca­tho­lique de l'Est on­ta­rien (CSDCEO) a an­non­cé of­fi­ciel­le­ment le re­tour du foot­ball au sein de ses écoles en 2010, Jean Pa­geau et Sté­phane Beaulne étaient au coeur de cette re­lance à l'École secondaire ca­tho­lique ré­gio­nale de Haw­kes­bu­ry (ESCRH).

« Au dé­but, lors de la sai­son of­fi­cieuse avec seule­ment notre équipe et Ro­ck­land, nous étions quatre en­traî­neurs et à l'époque, j'avais of­fert mon aide à Sté­phane. Ra­pi­de­ment, nous nous sommes re­trou­vés seuls et c'est à ce mo­ment que je me suis dit que si j'em­bar­quais dans l'équipe, j'al­lais le faire comme il le faut. »

Pour Sté­phane Beaulne, re­lan­cer le foot­ball à l'ESCRH était une chose na­tu­relle, lui qui avait joué pour les équipes des Ko­diaks dans les an­nées 1970. En­traî­neur au sein d'une mul­ti­tude d'équipes spor­tives au cours de ses 32 ans dans l'en­sei­gne­ment, un re­tour sur les lignes de cô­té était donc quelque chose de spé­cial. Du cô­té de Jean Pa­geau, un homme de ho­ckey et de ba­se­ball avec une ex­pé­rience en flag foot­ball, plon­ger à fond dans l'aven­ture a été tout un dé­fi, qu'il a re­le­vé avec brio, tout comme son col­lègue. Six ans plus tard, les Ko­diaks sont les cham­pions en titre de la ligue se­nior et le pro­gramme de foot­ball est so­lide avec une ap­proche ba­sée sur l'ap­pren­tis­sage, la dis­ci­pline et le plai­sir.

« Quand on a com­men­cé, on l'a man­gé notre pain noir, a lan­cé Jean Pa­geau avec le sou­rire. Je me suis sen­ti out­coa­ché bien des fois par l'autre équipe. Mais on n'a pas lâ­ché et on a fait nos de­voirs. Les deux pre­mières an­nées, on es­sayait de res­pi­rer sans trop se pé­ter la face. C'est au cours des der­niers quatre ans que le pro­gramme s'est vrai­ment bâ­ti. »

« Jean et moi, nous étions de la vieille école et le foot­ball a tel­le­ment chan­gé de­puis les an­nées des pre­mières équipes des Ko­diaks, a ra­jou­té Sté­phane Beaulne. Que ce soit au ni­veau des en­traî­ne­ments ou de la tech­nique, ce n'est plus du tout la même chose et il y a eu une adap­ta­tion qui n'a pas tou­jours été fa­cile. Le but était aus­si d'al­ler cher­cher les jeunes, de leur of­frir une mo­ti­va­tion sup­plé­men­taire au foot­ball et en classe. Réus­sir à les gar­der avec l'équipe et les ame­ner vers une im­pli­ca­tion spor­tive et com­mu­nau­taire ac­crue était un dé­fi, mais aus­si une ex­pé­rience in­croyable. »

Pour les deux en­traî­neurs, le cham­pion­nat de 2015 a été une vic­toire émo­tive, l'abou­tis­se­ment de plu­sieurs an­nées d'ef­forts et de tra­vail achar­né pour bâ­tir quelque chose de concret avec les jeunes. Mais au-de­là du tro­phée, Jean Pa­geau et Sté­phane Beaulne ont tou­jours sou­hai­té la réus­site de leurs joueurs au sein d'une équipe où le sen­ti­ment d'ap­par­te­nance, le plai­sir de jouer et le tra­vail d'équipe sont aus­si im­por­tants que les vic­toires.

« Nous avons réus­si à chan­ger cette men­ta­li­té chez les jeunes qui pen­saient que ce n'était pas né­ces­saire de s'im­pli­quer à fond avec les pra­tiques et tout, a ex­pli­qué Sté­phane Beaulne. Pas­ser de l'im­pro­vi­sa­tion à l'en­ga­ge­ment a été la clé. Au­jourd'hui, la sa­tis­fac­tion de voir un jeune gran­dir de la 9e à la 12e an­née et de le voir réus­sir avec l'équipe, c'est va­lo­ri­sant, a dé­cla­ré Sté­phane Beaulne. En­suite, après le secondaire, ils re­viennent nous voir et nous parlent du foot­ball, des suc­cès et même des pra­tiques qui n'ont pas tou­jours été fa­ciles, mais qui sont une le­çon de vie qui va leur ser­vir long­temps. »

Ce ven­dre­di, les Ko­diaks sont à Ro­ck­land pour y af­fron­ter les Cou­guars et la for­ma­tion ju­nior des Ko­diaks a vrai­ment at­teint un som­met en tant qu'équipe, avec des joueurs d'ex­pé­rience qui ap­puient et en­cadrent les re­crues pour un dé­ve­lop­pe­ment op­ti­mal.

« Cette sai­son, nous avons une di­zaine de joueurs de l'équipe se­nior qui s'im­pliquent. Nous leur avons as­si­gné des uni­tés et Sté­phane et moi, nous nous pro­me­nons et nous su­per­vi­sons lors des pra­tiques, a ex­pli­qué Jean Pa­geau. Ça, c'est un camp et une vé­ri­table équipe. »

« Nos seniors de­viennent à leur tour des en­sei­gnants et il y a cette am­biance de vraie équipe avec beau­coup d’en­traî­neurs, a ra­jou­té Sté­phane Beaulne. C'est beau à voir. » L'après-Pa­geau et Beaulne Avec seule­ment quelques par­ties à dis­pu­ter avant la fin de la sai­son en juin, les deux en­traî­neurs ne sont pas en mode dé­compte et ne pensent pas du tout au der­nier jeu et à la der­nière poi­gnée de main. Un mys­tère plane ce­pen­dant sur l'ave­nir de l'équipe, avec le dé­part des deux en­traî­neurs et des pi­liers de l'équipe se­nior. Jean Pa­geau et Sté­phane Beaulne ont ten­du le flam­beau et reste à voir qui au­ra le cou­rage et la té­na­ci­té de le prendre pour conti­nuer cette belle aven­ture de foot­ball.

« Tout comme tes joueurs, tu veux gran­dir avec l'équipe, a conclu Jean Pa­geau. Cette sai­son, il y a des jeunes qui vont par­tir et je suis fier de par­tir avec eux après tout ce que nous avons ac­com­pli. Mon seul grand re­gret, ce sont les jeunes de 9e-11e, avec qui j'ai tra­vaillé et qui res­tent. Mais, en réa­li­té, quand est-ce que ce­la s'ar­rête ? »

Le der­nier match lo­cal de sai­son ré­gu­lière des Ko­diaks au­ra lieu le 20 mai pro­chain, à 12 h 30, au ter­rain de l'ESCRH. Se­lon le clas­se­ment, les Ko­diaks pour­raient en­suite jouer un match de de­mi-fi­nale ou ob­te­nir un lais­sez-pas­ser pour la fi­nale s'ils ter­minent au pre­mier rang.

Au fil des sai­sons, les en­traî­neurs ont réus­si à bâ­tir un fort sen­ti­ment d'ap­par­te­nance chez les Ko­diaks et de nom­breux joueurs de l'équipe se­nior s'im­pliquent main­te­nant lors des pra­tiques. Ci-des­sus, Ni­cho­las La­jeu­nesse prê­tant main forte à l'équipe d'en­traî­neurs pour l'ap­pren­tis­sage des jeux.

—pho­tos Sté­phane Lajoie

La grande vic­toire de 2015 a été un grand mo­ment de réus­site pour Sté­phane Beaulne et Jean Pa­geau, l'abou­tis­se­ment de plu­sieurs an­nées de tra­vail et d'im­pli­ca­tion au­près des jeunes.

Des mo­ments in­ou­bliables pour les Ko­diaks.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.