Un mar­ché im­mo­bi­lier qui se porte plu­tôt bien

Le Carillon - - Actualite - ÉLISE MER­LIN elise.mer­lin@eap.on.ca

Vé­ri­tables oc­ca­sions et de­mandes en hausse : le mar­ché de l’im­mo­bi­lier dans la ré­gion de Haw­kes­bu­ry s’est en­fin sta­bi­li­sé et se porte plu­tôt bien.

En 2016, le vo­lume des tran­sac­tions im­mo­bi­lières dans la ré­gion de Haw­kes­bu­ry a aug­men­té et connaît main­te­nant une vé­ri­table sta­bi­li­té. Se­lon le type de bien re­cher­ché, les prix peuvent va­rier, mais de réelles oc­ca­sions sont à sai­sir dans cer­tains coins de cette ré­gion. Le mar­ché ac­tuel est d’ailleurs très pri­vi­lé­gié pour les ache­teurs.

« Les tran­sac­tions sont stables ac­tuel­le­ment. On peut dire que le mar­ché est bon, a fait va­loir Ni­cole Bou­chard, de l’agence Re/ Max Core à Haw­kes­bu­ry. Nous avons pris 85 ins­crip­tions dans notre agence et nous avons réa­li­sé 36 tran­sac­tions dans le pre­mier tri­mestre de 2017. C’est un mar­ché qui fa­vo­rise les ache­teurs. Il y a de beaux in­ven­taires de biens et il y a de très bons choix à des prix qui sont en­core très abor­dables. »

À Haw­kes­bu­ry, le prix de vente po­pu­laire pour une mai­son va­rie entre 175 000 et 250 000 et plus, dé­pen­dant de la qua­li­té du bien et de l’an­née de construc­tion. , on a des pe­tites mai­sons, mais aus­si des vieilles mai­sons, ex­plique Ste­ven Le­vac, cour­tier à l’agence Exit de Haw­kes­bu­ry. Les prix peuvent donc net­te­ment va­rier. Le bien qui va être po­pu­laire au­près des ache­teurs est une mai­son de plain-pied, de style bun­ga­low, qui fait entre 1000 et 1200 pieds car­rés, avec trois chambres et qui co te en­vi­ron 175 00 , mais en­core là, tout dé­pend de l’ache­teur.

Le bien im­mo­bi­lier le plus re­cher­ché à Haw­kes­bu­ry est une mai­son dont le prix moyen est de 175 000 $.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.