« Je vou­lais être le gars qui vou­lait faire rire le monde au se­con­daire »

Le Carillon - - News - ÉLISE MER­LIN elise.mer­lin@eap.on.ca

Ter­ry La­porte, hu­mo­riste veut re­mon­ter sur scène à Haw­kes­bu­ry. Après six ans d’ab­sence sur les planches, il a écrit un nou­veau spec­tacle hu­mo­ris­tique et compte bien le pré­sen­ter au pu­blic d’ici l’au­tomne.

Ses textes parlent de tout, aus­si bien de ses his­toires d’en­fance que de ses ex­pé­riences per­son­nelles, aux­quelles le pu­blic peut se ré­fé­rer. Mais c’est un tout nou­veau spec­tacle que Ter­ry La­porte pré­sen­te­ra à l’au­to­nome à Haw­kes­bu­ry. « Ce se­ra un spec­tacle où je se­rai seul sur scène. Je vais par­ler de su­jets tels que la mort, les sé­pa­ra­tions amou­reuses, des su­jets qui peuvent tou­cher les gens. Je veux al­ler cher­cher des ré­ac­tions chez les gens, mais tou­jours avec une em­preinte d’hu­mour », a in­di­qué M. La­porte

Le der­nier spec­tacle de l’hu­mo­riste date de 2011. Il s’était ar­rê­té, il y a six ans, après avoir fait la pre­mière par­tie d’un spec­tacle de Ju­lien Trem­blay, un co­mé­dien ori­gi­naire de Haw­kes­bu­ry. « J’écri­vais beau­coup, je voyais ma vie per­son­nelle di­mi­nuer, je n’avais plus le goût de mon­ter sur scène, alors il me fal­lait une pause », a ra­con­té Ter­ry La­porte. Du­rant sa pé­riode de ré­pit, Ter­ry La­porte s’est ma­rié et a eu un en­fant, une pe­tite fille pré­nom­mée Audrey.

Ter­ry La­porte pro­met que son nou­veau spec­tacle se­ra unique et dif­fé­rent à chaque re­pré­sen­ta­tion. « Nous sommes en train de bâ­tir le spec­tacle et de le fi­na­li­ser, a ajou­té M. La­porte. C’est to­ta­le­ment dif­fé­rent du pre­mier spec­tacle, ca va être unique, nou­veau, dans le sens que j’écris plu­sieurs nou­veaux textes et les fonds du nou­veau spec­tacle iront tout droit à la So­cié­té ca­na­dienne des ma­la­dies men­tales. »

A 34 ans, le jeune homme na­tif d’Ot­ta­wa vit de­puis plu­sieurs an­nées dans le village de Gren­ville. « C’est ma fa­mille qui m’a em­me­né dans la ré­gion. Mon père tra­vaillait à L’Ori­gnal, donc on a em­mé­na­gé ici, il y a bien long­temps », a com­men­té M. La­porte. Il a com­men­cé le théâtre à l’âge de 17 ans, à l’école se­con­daire ca­tho­lique de Haw­kes­bu­ry. « Il y avait des cours de théâtre et je me suis tout de suite ins­crit, a ex­pli­qué M. La­porte. Les gens ri­go­laient beau­coup de mes blagues, ils me di­saient de faire de l’hu­mour, que j’étais bon là-de­dans. Alors je me suis fait prendre au jeu. Je vou­lais être le gars qui vou­lait faire rire le monde au se­con­daire. » Il a ex­pli­qué éga­le­ment avoir tou­jours vou­lu le rôle le plus drôle du­rant ses cours d’im­pro­vi­sa­tion.

Un dé­but bien lan­cé

Le jeune homme compte à son pal­ma­rès hu­mo­ris­tique une cen­taine de re­pré­sen­ta­tions. Au dé­but, il en­chaîne les dif­fé­rents spec­tacles qu’il offre dans les dif­fé­rentes écoles se­con­daires de la ré­gion telles que Le Som­met ou l’école se­con­daire ca­tho­lique de Haw­kes­bu­ry. Son pre­mier spec­tacle, qu’il donne seul dans une salle de théatre en 2005, il s’en sou­vient en­core. « J’avais même pas de titre à mon spec­tacle, c’était juste Ter­ry La­porte, one man show.

J’avais fait un show au théâtre du Ch­rist-Roi sur la rue Main à Haw­kes­bu­ry. D’ailleurs, cette place n’existe plus au­jourd’hui. Je connais­sais le pré­sident du théâtre, donc il m’a lais­sé la salle deux soirs, a ex­pli­qué Ter­ry La­porte. Le show avait du­ré trois heures cinq mi­nutes avec au­cun en­tracte. Le pre­mier soir, il y avait 50 per­sonnes; c’était beau­coup de mes proches, fa­mille et amis. Puis le deuxième soir une cen­taine de per­sonnes sont ve­nues. J’avais très peur, j’ai fait pas mal d’er­reurs de dé­bu­tant », s’est-il sou­ve­nu.

Il a par­ti­ci­pé à plu­sieurs sou­pers spec­tacles, où il fai­sait les pre­mières par­ties. « Je me sou­viens avoir fait la pre­mière par­tie du spec­tacle don­né en l’hon­neur de l’ou­ver­ture d’un res­tau­rant à Bour­get. Le pro­prié­taire avait ache­té mon spec­tacle », a-t-il in­di­qué . Les meilleurs sou­ve­nirs de Ter­ry La­porte sont ceux avec Pa­trick Groulx, lors d’un fes­ti­val d’hu­mour fran­co­phone à Hearst en On­ta­rio. Il avait fait la pre­mière par­tie du spec­tacle de l’hu­mo­riste on­ta­rien et s’était pré­sen­té de­vant plus de 1000 per­sonnes.

Le fes­ti­val Contact On­ta­rio est aus­si l’un de ses plus beaux sou­ve­nirs. Ce fes­ti­val est des­ti­né aux hu­mo­ristes fran­co-on­ta­riens et le jeune homme y avait don­né un spec­tacle. Ter­ry La­porte a aus­si eu une chro­nique hu­mo­ris­tique de 2010 à 2011 dans une ra­dio de La­chute. « Je fai­sais des chro­niques sur le Top 10 des choses qui énervent le monde, sur les femmes et toutes sortes de choses, c’est un su­per bon sou­ve­nir », a-t-il conclu.

Ses textes parlent de tout, aus­si bien de ses his­toires d’en­fance que de ses ex­pé­riences per­son­nelles, aux­quelles le pu­blic peut se ré­fé­rer. Mais c’est un tout nou­veau spec­tacle que Ter­ry La­porte pré­sen­te­ra à l’au­to­nome à Haw­kes­bu­ry.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.