MISE SUR SON EX­PÉ­RIENCE

Ray­mond Camp­bell es­père que ses 45 an­nées d’ex­pé­rience en af­faires se­ront un atout à la Ville de Hawkesbury.

Le Carillon - - SPÉCIAL ÉLECTIONS MUNICIPALES - ALEXIA MARSILLO alexia.marsillo@eap.on.ca

« J’ai tou­jours ai­mé et tou­jours fait par­tie de Hawkesbury, mais je dois dire qu’il y a quelques amé­lio­ra­tions à ap­por­ter – l’éco­no­mie, la ré­pa­ra­tion des rues et les in­fra­struc­tures de la ville », a-t-il ex­pri­mé. M. Camp­bell, un ré­sident de Hawkesbury de­puis plus de 40 ans, est nou­vel­le­ment à la re­traite et prêt à consa­crer du temps au conseil mu­ni­ci­pal.

S’il est élu, ses prio­ri­tés se­ront l’éco­no­mie et les in­fra­struc­tures de la ville. Une autre de ses prio­ri­tés est d’as­su­rer que les lo­caux vides dans la ville soient loués pour que la Ville puisse uti­li­ser cet ar­gent ailleurs. « Je ne vou­lais pas mé­lan­ger les af­faires avec la po­li­tique, mais main­te­nant que je suis à la re­traite, je peux uti­li­ser mon ex­pé­rience en tant que conseiller, a-t-il confié. D’après moi, le dé­ve­lop­pe­ment de la ville passe par da­van­tage de de construc­tion et d’in­fra­struc­tures. »

M. Camp­bell a aus­si été en­ga­gé dans la com­mu­nau­té à tra­vers les an­nées. Il a été membre des Che­va­liers de Co­lomb. Il a été ac­tif au sein des ligues de bow­ling, de balle molle et de ba­se­ball mi­neur. À ce jour, il pour­suit son bé­né­vo­lat avec la Lé­gion. S’il est élu, M. Camp­bell est dis­po­sé à tra­vailler avec n’im­porte quel maire, peu im­porte qui est élu. « Je peux tra­vailler avec n’im­porte qui et je m’ar­range bien avec les trois [can­di­dats pour la mai­rie], a-t-il fait va­loir. Je les connais bien, je suis sou­vent en contact avec eux, mais le­quel des trois à les meilleurs idées ? Ça reste à voir pour moi. »

—pho­to four­nie

Ray­mond Camp­bell.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.