In­éga­li­tés moins criantes au Ca­na­da qu’ailleurs

Des in­éga­li­tés se creusent tou­te­fois au sein des po­pu­la­tions, sou­ligne un rap­port de l’OCDE

Le Devoir - - LA UNE - ÉRIC DES­RO­SIERS

Le Ca­na­da fait un peu mieux que les autres par­mi les pays dé­ve­lop­pés où se creusent toutes sortes d’in­éga­li­tés en ma­tière de bie­nêtre, constate l’Or­ga­ni­sa­tion de co­opé­ra­tion et de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­miques (OCDE).

À cer­tains égards, les éco­no­mies riches se sont main­te­nant lar­ge­ment re­mises de la Grande Ré­ces­sion, mais elles ont vu aus­si cer­tains de leurs pro­blèmes s’ag­gra­ver, a rap­por­té mer­cre­di l’OCDE lors de la mise à jour an­nuelle de la cin­quan­taine d’in­di­ca­teurs éco­no­miques, so­ciaux et po­li­tiques de sa me­sure du ni­veau de bien-être des po­pu­la­tions. De plus, les moyennes na­tio­nales cachent des in­éga­li­tés crois­santes au sein des po­pu­la­tions, et pas seule­ment en ma­tière de re­ve­nus ou de ri­chesse, mais aus­si entre hommes et femmes, jeunes et vieux, plus et moins sco­la­ri­sés ou en­core na­tifs et mi­grants.

Par exemple, les re­ve­nus des mé­nages ont crû en moyenne de 7% de­puis 2005, mais ce­la avait été deux fois plus au cours de la dé­cen­nie pré­cé­dente. La pro­por­tion de la po­pu­la­tion qui oc­cupe un em­ploi a aus­si aug­men­té en moyenne, alors que le nombre d’em­ployés sou­mis à des ho­raires de tra­vail ex­ces­sifs a bais­sé, que l’es­pé­rance de vie a ga­gné deux an­nées, que moins de gens disent avoir peur de mar­cher la nuit et que le nombre d’ho­mi­cides a di­mi­nué. Le chô­mage à long terme a tou­te­fois aus­si aug­men­té, tout comme l’abor­da­bi­li­té du lo­ge­ment s’est dé­gra­dée, le sen­ti­ment d’in­sé­cu­ri­té des tra­vailleurs a aug­men­té et les taux de par­ti­ci­pa­tion aux élec­tions ain­si que le sen­ti­ment de sa­tis­fac­tion des in­di­vi­dus ont re­cu­lé.

«Ain­si, alors que les éco­no­mies com­mencent à re­prendre le rythme per­du du­rant la crise, on voit plu­sieurs per­sonnes ne pas en res­sen­tir les bé­né­fices dans plu­sieurs as­pects de leur vie», note la chef sta­tis­ti­cienne de l’OCDE, Mar­tine Du­rand, en in­tro­duc­tion du rap­port de 460 pages.

Ce ma­laise est ren­for­cé par le par­tage in­égal des bé­né­fices de ces fa­meux pro­grès des der­nières an­nées le long de toutes sortes de lignes de frac­ture au sein des so­cié­tés. Par exemple, les sa­laires et les condi­tions de tra­vail sont ain­si

gé­né­ra­le­ment moins bons pour les femmes, les jeunes, les per­sonnes moins sco­la­ri­sées ou les mi­grants que pour les autres. Ces in­éga­li­tés entrent sou­vent en in­ter­ac­tion. Ain­si, dit l’OCDE, le cin­quième de la po­pu­la­tion le plus riche tend à se mon­trer plus sa­tis­fait de sa vie que le cin­quième le plus pauvre, et ceux qui sont plus sa­tis­faits se ré­vèlent sou­vent aus­si les plus en san­té.

«Le bien-être ne peut pas pros­pé­rer dans des so­cié­tés di­vi­sées», dit Mar­tine Du­rand. Or, « il y a un sen­ti­ment de di­vi­sion gran­dis­sante au sein de plu­sieurs pays de l’OCDE », es­time la res­pon­sable d’une en­quête qui en est à sa sixième an­née.

Al­ler au-de­là du PIB

Les ex­perts de l’OCDE ne sont pas les seuls à es­sayer de per­fec­tion­ner des ou­tils de me­sure du bien-être qui vont au-de­là des sta­tis­tiques ha­bi­tuelles sur le pro­duit in­té­rieur brut ou le taux de chô­mage. Leur mé­thode de me­sure du bien-être ac­tuel des po­pu­la­tions se penche sur onze fac­teurs, al­lant de la ri­chesse à la san­té, en pas­sant par l’éducation, les liens so­ciaux, la qualité de l’en­vi­ron­ne­ment, la sé­cu­ri­té per­son­nelle et le sen­ti­ment sub­jec­tif de bien-être. Ils y ajoutent un exa­men des res­sources per­met­tant d’as­su­rer le «bien-être fu­tur» por­tant sur quatre autres fac­teurs (les ac­tifs na­tu­rels, hu­mains, éco­no­miques et so­ciaux) me­su­rés eux-mêmes par trente autres in­di­ca­teurs.

À ce cha­pitre, on se fé­li­cite par exemple cette an­née de la baisse des émis­sions de gaz à ef­fet de serre par ha­bi­tant, de la di­mi­nu­tion du nombre de fu­meurs et de la hausse des in­ves­tis­se­ments en re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment, mais on dé­plore l’ac­cé­lé­ra­tion de l’en­det­te­ment des mé­nages et des gou­ver­ne­ments, l’ag­gra­va­tion des pro­blèmes d’obé­si­té et la chute de confiance dans les gou­ver­ne­ments.

Très bon, mais pour­rait faire mieux

Le Ca­na­da fait gé­né­ra­le­ment mieux que la moyenne des pays de l’OCDE dans la plu­part des dif­fé­rents in­di­ca­teurs consi­dé­rés, sou­ligne-ton. La ri­chesse nette des mé­nages, le taux d’em­ploi, la qualité de l’air et de l’eau ain­si que les sen­ti­ments de sé­cu­ri­té et de sa­tis­fac­tion dans la vie y sont plus éle­vés que dans la ma­jo­ri­té des 33 autres pays membres du club des pays riches. Le re­ve­nu dis­po­nible des mé­nages y a crû trois fois plus vite que la moyenne des dix der­nières an­nées. Le ni­veau d’in­sé­cu­ri­té du mar­ché du tra­vail et le chô­mage pro­lon­gé ont tou­te­fois aug­men­té, alors que re­cu­lait la pro­por­tion de Canadiens di­sant pou­voir comp­ter sur un parent ou un ami en cas de be­soin.

En ma­tière d’in­éga­li­tés, le Ca­na­da fait mieux aus­si que les autres en ce qui a trait no­tam­ment au re­ve­nu des mé­nages, au taux d’em­ploi ou au temps de loi­sir. Il fait ce­pen­dant moins bien en ce qui concerne entre autres les sa­laires, l’en­tre­tien des com­pé­tences à l’âge adulte et le sen­ti­ment de sa­tis­fac­tion face à la vie.

L’un des ef­fets de la mon­tée des in­éga­li­tés est de mi­ner la confiance dans la dé­mo­cra­tie et les ins­ti­tu­tions cen­sées ser­vir le pu­blic, pré­vient l’OCDE. On se ré­jouit, de ce point de vue, de la hausse du taux de par­ti­ci­pa­tion aux der­nières élec­tions na­tio­nales (68 %) et de voir que «seule­ment» 38% des Canadiens es­timent que la cor­rup­tion est ré­pan­due au gou­ver­ne­ment, contre une moyenne de 56 % dans l’OCDE.

ISTOCK

Les sa­laires et les condi­tions de tra­vail sont ain­si gé­né­ra­le­ment moins bons pour les femmes, les jeunes, les per­sonnes moins sco­la­ri­sées ou les mi­grants que pour les autres.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.