Le gou­ver­ne­ment Tru­deau pu­blie son au­toé­va­lua­tion à la mi-man­dat

L’exer­cice n’est pas sé­rieux, se­lon les par­tis d’op­po­si­tion

Le Devoir - - ACTUALITÉS - HÉ­LÈNE BUZ­ZET­TI Cor­res­pon­dante par­le­men­taire à Ot­ta­wa

Après deux ans au pou­voir, les li­bé­raux de Jus­tin Tru­deau ont-ils te­nu leurs pro­messes? S’il faut en croire le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral, ils en ont te­nu exac­te­ment 66, plus une autre lé­gè­re­ment mo­di­fiée (l’ac­cueil des ré­fu­giés sy­riens avec un lé­ger dé­lai), et sont en voie d’en réa­li­ser 218 autres. Treize leur posent des dé­fis im­pré­vus et trois ont été car­ré­ment aban­don­nées. Les par­tis d’op­po­si­tion ne par­tagent pas ce point de vue plu­tôt po­si­tif.

L’ou­til créé par le Bu­reau du conseil pri­vé (ca­na­da.ca/ré­sul­tats) pro­pose un sui­vi non pas des pro­messes faites par les li­bé­raux en cam­pagne élec­to­rale, mais des di­rec­tives don­nées par M. Tru­deau à cha­cun de ses mi­nistres dans leur lettre de man­dat res­pec­tive. Au to­tal, l’ap­pa­reil gou­ver­ne­men­tal a clas­si­fié 322 des 364 di­rec­tives re­cen­sées, les 42 res­tantes étant trop ré­centes pour l’être.

La clas­si­fi­ca­tion des en­ga­ge­ments ré­sulte d’un « consen­sus » entre l’ap­pa­reil gou­ver­ne­men­tal et ses maîtres po­li­tiques, a ex­pli­qué lors d’une séance d’in­for­ma­tion un haut fonc­tion­naire qui ne peut être iden­ti­fié. Il y a par­fois eu «dé­bat» entre fonc­tion­naires et po­li­ti­ciens, a-t-il re­con­nu.

On ap­prend donc qu’outre la ré­forme élec­to­rale, les li­bé­raux ont mis dé­fi­ni­ti­ve­ment une croix sur deux autres pro­messes. Il n’est plus ques­tion de don­ner un congé de co­ti­sa­tion à l’as­su­rance-em­ploi de 12 mois aux em­ployeurs em­bau­chant des jeunes dans des postes per­ma­nents. «Il a été dé­ter­mi­né que ce n’était pas la fa­çon la plus ef­fi­cace ou ef­fi­ciente de dé­pen­ser des res­sources pu­bliques pour créer des em­plois pour les jeunes», est-il écrit. Plus ques­tion non plus d’exemp­ter de TPS les nou­velles construc­tions de lo­ge­ments so­ciaux.

La clas­si­fi­ca­tion de cer­taines pro­messes comme étant « com­plé­tées » pour­rait faire dé­bat. C’est le cas no­tam­ment de celle de ne plus dé­po­ser de pro­jets de loi om­ni­bus. Les li­bé­raux ont bel et bien oc­troyé au pré­sident de la Chambre des com­munes le pou­voir de scin­der les pro­jets de loi conte­nant des élé­ments sans rap­port avec son thème prin­ci­pal… mais ils se sont fait ta­per sur les doigts la se­maine der­nière par le pré­sident pour avoir dé­po­sé un tel pro­jet de loi bud­gé­taire.

L’in­ter­ven­tion prouve-t-elle que la pro­messe est res­pec­tée, ou au contraire ba­fouée ? « Ça dé­pend si on veut voir le verre à moi­tié plein ou à moi­tié vide, concède le dé­pu­té néo­dé­mo­crate Alexandre Bou­le­rice. Parce que c’est ef­fec­ti­ve­ment une bonne chose d’avoir don­né le pou­voir au pré­sident. Mais si on avait réel­le­ment réa­li­sé la pro­messe, on n’au­rait juste pas dé­po­sé un pro­jet de loi qui em­bras­sait une ving­taine de lois exis­tantes. »

Il est plus in­ci­sif lors­qu’il s’agit du re­tour à l’équi­libre bud­gé­taire pro­mis pour 2019-2020, que l’ou­til classe comme une pro­messe «en cours, avec défi ». « C’est com­plai­sant. On de­vrait dire qu’on la rate, celle-là.» Le haut fonc­tion­naire a jus­ti­fié cette clas­si­fi­ca­tion par le fait que l’éco­no­mie pour­rait s’em­bel­lir d’ici là. La der­nière mise à jour éco­no­mique pré­voit un dé­fi­cit de 17,3 mil­liards en 2019-2020.

Par­mi les 218 en­ga­ge­ments consi­dé­rés comme «en cours», on re­trouve la ré­vo­ca­tion des élé­ments les plus pro­blé­ma­tiques de la loi an­ti­ter­ro­riste C-51. Un pro­jet de loi a bel et bien été dé­po­sé, mais il ne re­tire pas au Ser­vice ca­na­dien du ren­sei­gne­ment de sé­cu­ri­té son contro­ver­sé pou­voir de per­tur­ba­tion.

On consi­dère aus­si comme étant «en cours» la pro­messe d’éli­mi­ner les sub­ven­tions à l’in­dus­trie des com­bus­tibles fos­siles même si Ot­ta­wa s’est seule­ment en­ga­gé à éli­mi­ner d’ici 2024 la dé­duc­tion pour amor­tis­se­ment ac­cé­lé­ré re­la­tive à la li­qué­fac­tion du gaz na­tu­rel. Le mi­nistre des Res­sources na­tu­relles, Jim Carr, a re­con­nu en 2016 avoir re­mis à plus tard cette pro­messe vu le pi­teux état de l’in­dus­trie pé­tro­lière. «Ça de­vrait être dans la ca­té­go­rie “écar­tée”», es­time M. Bou­le­rice.

De ma­nière gé­né­rale, M. Bou­le­rice es­time «risible» que le gou­ver­ne­ment fasse son au­toé­va­lua­tion. «Ce n’est pas ob­jec­tif.» Le sen­ti­ment est par­ta­gé par le conser­va­teur Alain Rayès, qui parle d’« au­to­con­gra­tu­la­tion ». Il es­time qu’il vau­drait mieux lais­ser à des groupes in­dé­pen­dants cette tâche.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.