Une dé­lé­ga­tion pro­vin­ciale au fé­mi­nin à Ga­ti­neau le 3 juin

Le 6 mai der­nier, plus d'une tren­taine d'élèves de la 7e à la 12e an­née d'écoles du New­found­land and La­bra­dor School Dis­trict (NLESD) ont par­ti­ci­pé au concours pro­vin­cial d'art ora­toire en fran­çais or­ga­ni­sé par Ca­na­dian Pa­rents for French New­found­land and

Le Gaboteur - - ACTUALITÉ - Laë­ti­tia Rat­tier Sta­giaire au Ga­bo­teur

À 9 h, le sa­me­di 6 mai, près d'une cen­taine de per­sonnes - jeunes ora­teurs, pa­rents, en­sei­gnants, juges et bé­né­voles, étaient réunis dans une salle du Dé­par­te­ment d'éducation de l'Uni­ver­si­té Me­mo­rial au mo­ment du si­gnal du dé­part du concours pro­vin­cial 2017 d'art ora­toire de Ca­na­dian Pa­rents for French New­found­land and La­bra­dor.

La ten­sion était pal­pable : ces jeunes, en ma­jo­ri­té de langue ma­ter­nelle an­glaise, se pré­pa­raient à li­vrer, en fran­çais, un dis­cours d'une du­rée va­riant entre 2 et 5 mi­nutes, de pré­fé­rence de mé­moire. Ré­par­tis en plu­sieurs di­vi­sions et ca­té­go­ries, se­lon leur pro­gramme d'étude, ils al­laient af­fron­ter le ver­dict de quatre juges et ré­pondre à des ques­tions après leur pré­sen­ta­tion.

Une de ces jeunes, élève à Ex­ploits Val­leys High School, était ve­nue d'aus­si loin que Grand Falls-Wind­sor. Les écoles Ron­cal­li Cen­tral High School, d'Avon­dale; As­cen­sion Col­le­giate et Amal­ga­ma­ted Aca­de­my, de Bay Ro­berts; Car­bo­near Col­le­giate, de Bay Ro­berts, avaient éga­le­ment des par­ti­ci­pants. Les concur­rents ve­naient éga­le­ment de Bro­ther Rice Ju­nior High, Gon­ga­za High School, à Saint-Jean, ain­si que de St. Pe­ter's Ju­nior High et Mount Pearl Se­nior High, à Mount Pearl; de St.Ke­vin's Ju­nior High, à Goulds; et de Frank Ro­berts Ju­nior High, à Concep­tion Bay South.

En di­rec­tion de Ga­ti­neau

Le Ga­bo­teur a as­sis­té aux dis­cours de la Di­vi­sion B parce que les gagnants de ses pre­mières places se mé­ri­taient, en plus d'une plaque et d'un tro­phée, une par­ti­ci­pa­tion à la fi­nale na­tio­nale or­ga­ni­sée par Ca­na­dian Pa­rents for French le 3 juin pro­chain, à Ga­ti­neau. Ré­sul­tat ? La dé­lé­ga­tion pro­vin­ciale à la fi­nale ca­na­dienne se­ra com­po­sée uni­que­ment de filles!

Ci­toyenne d'Au­triche, Li­lian Stri­gl, concur­rente dans la ca­té­go­rie fran­çais cadre, étu­die à l'école As­cen­sion Col­le­giate, de Bay Ro­berts. Elle par­le­ra de son ex­pé­rience per­son­nelle en tant qu'élève d'échange.

Cait­lin Moores, de l'école secondaire Ex­ploits Val­ley, de Grand Falls-Wind­sor, par­ti­ci­pante dans la ca­té­go­rie fran­çais cadre, plai­de­ra en fa­veur de l'im­por­tance ac­crue qui de­vrait être ac­cor­dée à l'his­toire ca­na­dienne dans le cur­ri­cu­lum sco­laire. Dans la ca­té­go­rie im­mer­sion hâ­tive, Eli­za­beth Blake, de l'école secondaire Ho­ly Spirit, de Saint-Jean, a fait un ex­po­sé de la si­tua­tion des fa­milles d'ac­cueil à Ter­reNeuve. En im­mer­sion tar­dive, c'est Em­ma Smart, de l'école secondaire Gon­za­ga, à Saint-Jean, qui dé­fen­dra les cou­leurs de la pro­vince par un dis­cours sur le don d'or­ganes.

En­fin, le pu­blic qui as­sis­te­ra à la fi­nale na­tio­nale en­ten­dra par­ler, deux fois plu­tôt qu'une, de la réa­li­té des en­fants pla­cés en de­hors de leurs fa­milles dans la pro­vince. Eli­za­beth Blake, élève à Ho­ly Spirit dans la ca­té­go­rie im­mer­sion précoce, par­le­ra du sys­tème ac­tuel des fa­milles d'ac­cueil et de ses be­soins. Elise Ja­mie­son, élève à Gon­ga­za et par­ti­ci­pante dans la ca­té­go­rie fran­co­phone, ra­con­te­ra sa propre ex­pé­rience de fille unique vi­vant dans une fa­mille qui ac­cueille des en­fants.

La barre haute

Les thèmes choi­sis par les élèves ont éton­né le ju­ry par leur ma­tu­ri­té et leur com­plexi­té. Me­gan Hinks, par exemple, élève en im­mer­sion hâ­tive à l'école in­ter­mé­diaire Franck Ro­bert, avait comme su­jet « Nou­velles pers­pec­tives: com­ment la ta­chy­car­die su­pra­ven­ti­cu­laire a chan­gé ma vie ». Cette fois en im­mer­sion tar­dive, Ni­cho­las Young, de l'école secondaire Ho­ly Spirit a po­sé la ques­tion : « Pour­quoi les mé­dias mo­dernes ont be­soin de chan­ger ».

La drogue, le sport, le fé­mi­nisme, les pro­grammes de pla­ce­ments fa­mi­liaux, la ma­la­die, la pau­vre­té et la tech­no­lo­gies font tous par­tis des nom­breux thèmes abor­dés par des élèves de 7e à 12e an­née.

Bé­né­voles et tro­phées

De nom­breux bé­né­voles ont par­ti­ci­pé au bon dé­rou­le­ment de l'évé­ne­ment. En plus de ceux pro­ve­nant di­rec­te­ment de Ca­na­dian Pa­rents for French, un grand nombre de bé­né­voles ont été mo­bi­li­sés par le Dé­par­te­ment d'éducation de l'Uni­ver­si­té Me­mo­rial. Leur tra­vail a été sou­li­gné par la di­rec­trice gé­né­rale de Ca­na­dian Pa­rents for French New­found­land and La­bra­dor, Fran­cine Cou­ture, qui a re­con­nu leur rôle ma­jeur dans l'évé­ne­ment.

Pour la pre­mière fois cette an­née, en plus des prix re­çus par les gagnants de cha­cune des ca­té­go­ries de la di­vi­sion A (7e à 9e an­née) et de la di­vi­sion B (10e à 12e an­née), un tro­phée a été re­mis aux écoles d'où pro­viennent les gagnants en ques­tion.

Dans les pro­chaines an­nées, les écoles se pas­se­ront le tro­phée à tour de rôle ou le gar­de­ront si, une fois de plus, le ga­gnant de la ca­té­go­rie re­liée au tro­phée pro­vient de leur éta­blis­se­ment. Avec cette nou­veau­té, Ca­na­dian Pa­rents for French es­père don­ner un nou­veau dé­fi aux écoles et ame­ner une idée de conti­nui­té au concours pour les 10 pro­chaines an­nées.

Pho­to : Laë­ti­tia Rat­tier

La re­mise des prix s'est dé­rou­lée à l'Uni­ver­si­té Me­mo­rial, lieu d'ac­cueil du concours. À l'avant, les nou­veaux tro­phées re­mis aux écoles dont les élèves ont ga­gné une pre­mière place dans une des ca­té­go­ries du concours.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.