Les Jeux de la fran­co­pho­nie ca­na­dienne, 18 ans d’élan spor­tif et cultu­rel!

Le Gaboteur - - SPORTS - Lu­cas Pille­ri (FJCF-Fran­co­presse)

Du 11 au 15 juillet, la 7e édi­tion des Jeux de la fran­co­pho­nie ca­na­dienne ani­me­ra les villes-hôtes de Monc­ton et de Dieppe au Nou­veau-Bruns­wick. Les 1 200 jeunes par­ti­ci­pants pour­ront ex­pri­mer leur fier­té cultu­relle lors de cette com­pé­ti­tion spor­tive, ar­tis­tique et de lea­der­ship qui est aus­si la plus grande cé­lé­bra­tion de la jeu­nesse d’ex­pres­sion fran­çaise au pays. Les JeuxFC ont été lan­cés en 1999 par la Fé­dé­ra­tion de la jeu­nesse ca­na­dienne-fran­çaise (FJCF), or­ga­nisme qui pro­meut la culture et l’iden­ti­té des jeunes Ca­na­diens fran­co­phones. Or­ga­ni­sés tous les trois ans, les Jeux in­citent la nou­velle gé­né­ra­tion à faire du sport et des arts tout en fai­sant preuve de lea­der­ship et en cé­lé­brant sa culture. « Nos jeunes n’ont pas tou­jours la chance de pou­voir vivre des ac­ti­vi­tés cultu­relles, ar­tis­tiques ou spor­tives en fran­çais », ex­plique Jo­sée Vaillan­court, di­rec­trice gé­né­rale de la FJCF. Ces 18 der­nières an­nées, les Jeux se sont te­nus au Qué­bec, en On­ta­rio, en Al­ber­ta, au Ma­ni­to­ba et au Nou­veau-Bruns­wick, chaque fois dy­na­mi­sés par « le bouche à oreille des an­ciens par­ti­ci­pants qui de­viennent des am­bas­sa­deurs », tel que l’at­teste Mme Vaillan­court. Au fil du temps, les JeuxFC sont ain­si de­ve­nus bien plus qu’un simple évé­ne­ment ponc­tuel et « s’ins­crivent dans un pro­jet à long terme de dé­ve­lop­pe­ment de la jeu­nesse fran­co­phone de notre pays », sou­ligne Éric La­rocque, membre du Co­mi­té or­ga­ni­sa­teur des JeuxFC 2017. Une com­pé­ti­tion saine et ami­cale, par et pour les jeunes Aux JeuxFC, la nou­velle gé­né­ra­tion est aux com­mandes. Pour preuve, la moyenne d’âge du Co­mi­té or­ga­ni­sa­teur ne dé­passe pas la ving­taine. « Il s’agit de pas­ser le flam­beau avec une ap­proche beau­coup plus co­opé­ra­tive et par­ti­ci­pa­tive », in­dique Jo­sée Vaillan­court. Joëlle Mar­tin, di­rec­trice gé­né­rale du Co­mi­té or­ga­ni­sa­teur 2017, se ré­jouit d’ailleurs « de voir que l’on fait confiance à la jeu­nesse ». Les par­ti­ci­pants se confron­te­ront dans treize dis­ci­plines, clas­sées en trois vo­lets dis­tincts : arts, lea­der­ship et sports. Nou­veau­té de cette édi­tion, le fris­bee ul­time fe­ra son en­trée comme épreuve of­fi­cielle. L’autre pan des Jeux, ce sont les ani­ma­tions et fes­ti­vi­tés so­cio­cul­tu­relles qui ponc­tuent cette ren­contre qui ne se li­mite ré­so­lu­ment pas à la com­pé­ti­tion. « Les Jeux re­flètent vrai­ment le dé­sir des jeunes et sont or­ga­ni­sés à leur image », re­lève Mme Mar­tin. Une démons­tra­tion de so­li­da­ri­té et de fier­té Les 7e Jeux sont ren­dus pos­sibles chaque an­née grâce au sou­tien du mi­nis­tère du Pa­tri­moine ca­na­dien, et pour cette édi­tion, les or­ga­ni­sa­teurs peuvent aus­si comp­ter sur l’ap­pui du gou­ver­ne­ment du Nou­veau-Bruns­wick et de l’Uni­ver­si­té de Monc­ton où se tien­dront les com­pé­ti­tions. En outre, les villes de Monc­ton et de Dieppe ac­cueille­ront les cé­ré­mo­nies d’ou­ver­ture et de clô­ture, « points culmi­nants des Jeux » pour la di­rec­trice de la FJCF qui se ré­jouit de voir « les jeunes cé­lé­brer leur fier­té et don­ner une re­pré­sen­ta­tion du Ca­na­da dans son en­tier ». Les dé­lé­ga­tions re­pré­sen­te­ront treize pro­vinces et ter­ri­toires, non sans hon­neur. « De leur ar­ri­vée sur le site à leur dé­part, les jeunes gran­dissent et sont plus fiers de qui ils sont ! », constate M. La­rocque. Si l’am­biance est fes­tive, les JeuxFC n’en res­tent pas moins une com­pé­ti­tion au cours de la­quelle sont re­mises plus de 400 mé­dailles.

Une com­pé­ti­tion d’ath­lé­tisme lors des JeuxFC de Ga­ti­neau en 2014.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.