LES PE­TITES DOUCEURS DE LA VIE

Le Journal de Montreal - CASA - - CASA - JAC­QUES LAPLANTE

Quelques pas à l’in­térieur de l’Image d’Outremont suff­isent pour réaliser que la vie y est bien dif­férente de ce qu’elle est en général dans les rési­dences pour aînés. Ici, c’est da­van­tage un club privé qu’une rési­dence. Une sorte de club sélect où rési­dents et per­son­nel im­posent un cer­tain stand­ing. Con­stru­ite en 2009, l’Image d’Outremont est la plus pe­tite du Groupe Mau­rice pour ce qui touche aux unités. Elle en compte 173 ré­par­ties sur huit étages. En­v­i­ron 200 rési­dents, beau­coup d’artistes, de pro­fes­sion­nels, de gens d’af­faires ou de politi­ciens y ont élu domi­cile, et bien qu’ils soient rel­a­tive­ment avancés en âge, cer­tains vont encore au tra­vail. Mais à l’in­térieur des murs de la rési­dence, il n’est nulle­ment ques­tion de tra­vail, ce sont plutôt les pe­tites douceurs de la vie qui pri­ment, en com­mençant par les «bulles». En ef­fet, on aime bien pren­dre une pe­tite flûte de cham­pagne, surtout à l’oc­ca­sion des co­que­tels au grand sa­lon : une su­perbe pièce, soit dit en pas­sant, avec son foyer trois faces ainsi que ses grandes fenêtres par lesquelles plon­gent sans mé­nage­ment les rayons du soleil; fenêtres qui don­nent par ailleurs sur un mag­nifique jardin. C’est dans ce sa­lon égale­ment que, chaque ven­dredi en après-midi, on chante des airs d’opéra, sou­vent avec de pe­tites bulles à la main. Et pas ques­tion de sauter un ven­dredi!

ROYAUME DU BRIDGE

Lorsque la belle saison ar­rivera, ce sera au jardin qu’on pren­dra l’apéro. Ar­bres, ar­bustes et quan­tité de fleurs ren­dent l’en­droit très in­vi­tant, d’au­tant plus que les ailes de la rési­dence de même qu’un im­mense rocher of­frent une in­tim­ité to­tale. Autre rit­uel: chaque mer­credi, c’est crème glacée au jardin.

Les rési­dents sont aussi de grands cinéphiles, et c’est pourquoi quo­ti­di­en­nement, il y a deux pro­jec­tions dans la salle de cinéma. On y or­gan­ise même des fes­ti­vals du film, avec thème, jury mai­son, robes longues et smok­ings. Il sem­blerait que presque tous les rési­dents y par­ticipent.

L’Image d’Outremont c’est aussi «le tem­ple du bridge», et c’est prin­ci­pale­ment au sa­lon panoramique, au huitième étage que l’on y joue. Bap­tisé par les rési­dents «le Royaume du bridge», ce sa­lon est aussi une bi­b­lio­thèque avec postes in­ter­net et, à l’oc­ca­sion, sa­lon pour ré­cep­tion privée. L’im­mense fen­es­tra­tion sur deux de ses murs, mais surtout sa ter­rasse ex­térieure, pro­posent aux vis­i­teurs une vue en plongée ex­traor­di­naire sur une par­tie de la ville.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.