JA­NET JACK­SON

LE 1ER FÉ­VRIER 2004 - RE­LIANT STA­DIUM (HOUS­TON)

Le Journal de Montreal - Weekend - - NEWS -

Par où com­men­cer ? Ja­net Jack­son n’est pas seule­ment en­trée dans la pos­té­ri­té le 1er fé­vrier 2004 ; elle a en­ri­chi la langue an­glaise de deux nou­velles ex­pres­sions : « nip­ple­gate » et « war­drobe mal­func­tion ». En dé­voi­lant son sein droit à la ca­mé­ra, la soeur de l’autre a éclip­sé tous les ar­tistes avec qui elle par­ta­geait la scène : P. Did­dy, Kid Rock, Nel­ly et Jus­tin Tim­ber­lake… qui n’a ja­mais pris sa part de res­pon­sa­bi­li­tés dans toute cette af­faire. Le geste de la ca­dette de chan­teuse a se­mé une onde de choc au pays de l’oncle Sam, dé­jà ébran­lé par un autre « scan­dale » du genre : le lan­gou­reux bai­ser entre Ma­don­na et Brit­ney Spears aux MTV Vi­deo Mu­sic Awards, quelques mois plus tôt. De­puis ce temps, tous les spec­tacles de la mi-temps sont pré­sen­tés avec un dé­lai de cinq se­condes, his­toire de don­ner aux cen­seurs le temps de ré­agir à tout écart de conduite.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.