SO­LI­TUDE ET VEN­GEANCE D’ADO­LES­CENT

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Film de Josh Trank. Avec Mi­chael B. Jor­dan, Mi­chael Kel­ly. Isa­belle Hontebeyrie Agence QMI

De­puis Le pro­jet Blair, les films pré­sen­tés sous forme de vi­déos trou­vées par ha­sard sont de­ve­nus po­pu­laires. Chro­nique est l’un d’eux. Un sus­pense, une his­toire de ven­geance, un por­trait sombre de la na­ture hu­maine. Andrew Det­mer (Dane De­haan, vu dans quelques épi­sodes de True Blood) est un ado­les­cent. Com­plexé, il n’est pas po­pu­laire à l’école et n’a pas d’amis à part son cou­sin Matt (Alex Rus­sell). Sa vie de fa­mille est pour­rie : sa mère se meurt et son père, un an­cien pom­pier bles­sé au tra­vail, est un al­coo­lique violent. Andrew a une ca­mé­ra vi­déo et dé­cide de fil­mer tout ce qui lui ar­rive, de chro­ni­quer sa vie (d’où le titre du film). Et, un soir, il se re­trouve avec Steve (Mi­chael B. Jor­dan), le ga­min le plus po­pu­laire de l’école et Matt, à ex­plo­rer un mys­té­rieux cra­tère en pleine fo­rêt. Ce qui leur ar­rive alors est sur­na­tu­rel : les gar­çons entrent en contact avec un ob­jet qui émet des rayons lu­mi­neux. Peu de temps après leur trou­vaille, les ados dé­ve­loppent des su­per­pou­voirs, dont la té­lé­ki­né­sie. Après ce dé­but conve­nu, l’his­toire s’éloigne un peu du mo­dèle tra­di­tion­nel et nous montre Andrew, Steve et Matt s’amu­sant avec leurs pou­voirs. Dans une scène, ils font peur à des en­fants dans un ma­ga­sin de jouets en ani­mant un ours en pe­luche. Les gars s’offrent en­suite une ba­lade dans le ciel... l’un deux man­quant de se faire hap­per par un avion. Mais leurs nou­veaux pou­voirs ne les rendent pas plus res­pon­sables.

Peu à peu, un ma­laise s’ins­talle. Andrew s’en­or­gueillit de sa puis­sance et en use à ou­trance, alors que Steve et Matt tentent plu­tôt de contrô­ler leurs dons et d’éta­blir un code d’uti­li­sa­tion. Le tout culmine en un af­fron­te­ment fi­nal qui n’a rien à en­vier aux autres longs mé­trages du genre.

PRE­MIÈRE RÉA­LI­SA­TION À 26 ANS

Josh Trank, 26 ans, signe ici sa pre­mière réa­li­sa­tion d’un long mé­trage. Doué et do­té d’un sens de l’image, il a pen­sé à chan­ger les plans de ca­mé­ra, of­frant éga­le­ment des vues de ca­mé­ras de sur­veillance ou de té­lé­phones cel­lu­laires. De plus, s’il surfe sur une vague connue, il ajoute sa propre touche d’ori­gi­na­li­té no­tam­ment dans les dia­logues et dans le mon­tage.

Chaque fois qu’on voit un film qui nous sur­prend, on a ten­dance à vou­loir le com­pa­rer à d’autres. Chro­nique res­semble, certes, à Kick Ass, mais on y trouve des ac­cents non né­gli­geables de Ados en ré

volte ou Pa­per Heart. Josh Trank, s’il sait choi­sir ses pro­jets, a un brillant ave­nir de­vant lui.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.