DA­NIEL AU­TEUIL DE RE­TOUR CHEZ PA­GNOL

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hontebeyrie Agence QMI

Film de Da­niel Au­teuil. Avec Da­niel Au­teuil, Kad Me­rad, Sa­bine Azé­ma.

Pour son pre­mier pas­sage der­rière la ca­mé­ra, Da­niel Au­teuil a choi­si La fille du pui­sa­tier de Mar­cel Pa­gnol.

L’in­ter­prète d’ugo­lin dans Jean de Flo­rette et Ma­non des sources in­carne ici le pui­sa­tier, père de Pa­tri­cia (As­trid Berges-fris­bey, la jo­lie si­rène de Pirates des Ca­raïbes : la fon­taine de Jou­vence). Un jour, la jeune fille coupe à tra­vers champs et ren­contre Jacques Ma­zel (Ni­co­las Du­vau­chelle).

Les deux jeunes gens s’aiment, et une seule nuit d’amour leur se­ra ac­cor­dée. Car Jacques, pi­lote de chasse, est envoyé à la guerre. De cette nuit naî­tra un gar­çon, mais les pa­rents de Jacques — une bonne fa­mille bour­geoise, c’est- à-dire un peu ob­tuse — soup­çonnent Pa­tri­cia de n’être qu’une in­tri­gante et re­fusent toute as­so­cia­tion au bé­bé.

Un mal­heur n’ar­ri­vant ja­mais seul, Jacques est por­té dis­pa­ru. Les Ma­zel (Jean-pierre Da­rous­sin et Sa­bine Azé­ma, un peu em­prun­tés tous les deux) en­vient alors le bon­heur du pui­sa­tier et sa fille. Mais, comme dans les his­toires de Pa­gnol, tout est bien qui fi­nit bien : Jacques re­vient de la guerre et de­mande Pa­tri­cia en ma­riage.

Les dia­logues, comme dans toute adap­ta­tion ro­ma­nesque ou ci­né­ma­to­gra­phique de Mar­cel Pa­gnol, fleurent bon la terre et le so­leil. On y trouve des phrases graves, pleines de bon sens qui nous font re­gret­ter l’an­cienne sim­pli­ci­té de la vie et nous rap­pellent des va­leurs nobles et simples comme l’hon­neur.

Si Da­niel Au­teuil, le co­mé­dien, re­trouve avec ai­sance cet uni­vers quit­té il y a 26 ans et brille en­core par la jus­tesse de son jeu, on ne peut en dire au­tant de sa di­rec­tion d’ac­teurs qu’il a choi­sie un peu trop théâ­trale à mon goût.

Car il est im­pos­sible de ne pas tom­ber dans les com­pa­rai­sons... As­trid Berges-fris­bey est bonne, mais elle ne pos­sède pas l’éclat d’em­ma­nuelle Béart en Ma­non des sources. De la même ma­nière ai-je trou­vé que Kad Me­rad flir­tait un peu trop avec Fer­nan­del.

Mais que ces bé­mols ne vous en­lèvent pas l’en­vie de voir La fille du pui­sa­tier. Je vous ga­ran­tis qu’au sor­tir de la pro­jec­tion, vous n’au­rez qu’une seule en­vie : re­lire du Pa­gnol et re­voir Jean de Flo­rette et Ma­non des sources.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.