La ca­thé­drale du néo­li­thique

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

Connais­sez-vous Go­bek­li Tepe ? Pro­ba­ble­ment pas. Mais vous de­vriez faire l’ef­fort de re­te­nir ce nom bi­zarre, qui est ce­lui d’une ville si­tuée en Tur­quie. Le site ar­chéo­lo­gique de Go­bek­li Tepe, sur­nom­mé la « ca­thé­drale du néo­li­thique », est pro­mis à un brillant ave­nir. Ima­gi­nez : un temple qui date de 12 000 ans très bien conser­vé. Voi­là de quoi faire pâ­lir les men­hirs de Sto­ne­henge, qui semblent « jeunes » avec leurs 5 000 ans !

Go­bek­li Tepe si­gni­fie « col­line du nom­bril » en turc : la­dite col­line ca­chait (et pré­ser­vait) le temple qui semble avoir été dé­li­bé­ré­ment en­foui par l’homme vers l’an 8 000 ans avant Jé­sus-ch­rist. On ignore ce qui a pu pous­ser les gens à en­ter­rer ce temple im­mense : une guerre de re­li­gion pré­his­to­rique ? Le temple re­gorge de ma­gni­fiques bas-re­liefs re­pré­sen­tant les ani­maux de l’époque.

En tout cas, ce temple, le plus an­cien mis à jour, fas­cine. Il ser­vait de lieu de pè­le­ri­nage pour nos an­cêtres chas­seurs­cueilleurs. Les Ca­hiers de Science et Vie consacrent bien sûr un long reportage au doyen des temples du monde qui bou­le­verse les théo­ries qui sup­po­saient qu’il avait fal­lu que l’homme se sé­den­ta­rise avant de se mettre à bâ­tir des temples mo­nu­men­taux. Le temple de Go­bek­li Tepe a pour­tant été construit avant la do­mes­ti­ca­tion des ani­maux et avant l’in­ven­tion de l’agri­cul­ture. Il a fal­lu plu­sieurs cen­taines de tra­vailleurs pour le dres­ser, et ce tra­vail a du­ré plu­sieurs siècles, de gé­né­ra­tion en gé­né­ra­tion. Nous voi­ci donc de­vant un an­cêtre éton­nant : un chas­seur-cueilleur no­made bâ­tis­seur de ca­thé­drales.

D’ici quelques an­nées, la Tur­quie pour­ra s’en­or­gueillir de pos­sé­der une mer­veille ar­chéo­lo­gique que même les Égyp­tiens (pour­tant très bien pour­vus à cet égard) leur en­vie­ront. De gi­gan­tesques re­tom­bées tou­ris­tiques sont à pré­voir. Pour l’ins­tant, Es­sayez de dire « Go­bek­li Tepe » aux gens près de vous : tout le monde gri­mace en en­ten­dant ce nom bi­zarre… La bonne nou­velle, c’est qu’il est en­core pos­sible de vi­si­ter le site sans qu’il y ait des masses de cu­rieux. Dé­pê­chez-vous… vrai pen­dant la se­maine de re­lâche, nous nous sen­tons obli­gés de pla­ni­fier une se­maine rem­plie d’ac­ti­vi­tés dignes d’un Club Med, écrit-elle. Une ou deux ac­ti­vi­tés spé­ciales ré­par­ties sur les sept jours se­raient am­ple­ment suf­fi­santes. N’oublions pas que les en­fants sont ex­trê­me­ment sti­mu­lés tout au long de l’an­née : études, ac­ti­vi­tés pa­ra­sco­laires, sports, sor­ties. Ils ont aus­si be­soin de re­pos ! » À no­ter dans ce nu­mé­ro de Cam­ping & Des­ti­na­tion Fa­mille : un ar­ticle au su­jet du cam­ping d’hi­ver avec en­fants afin d’« ex­plo­rer le cô­té gi­vré du Qué­bec ». La re­vue pro­pose aus­si une liste de cam­pings qui ouvrent tôt au prin­temps.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.