ILEST LONG LE CHE­MIN

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE -

Après la gué­rilla hard­core, Dal­las Green se lance seul dans un com­bat bien plus ar­du : com­prendre et chan­ter la com­plexi­té hu­maine, sous Ci­ty and Co­lour.

Cer­tains ar­tistes ont le don d’iso­ler les émo­tions pour les ma­gni­fier et dé­cu­pler leur force. La liste est longue de ceux qui ont su mettre en mu­sique et en mots les aléas des re­la­tions hu­maines, mais le chan­teur de Saint Ca­tha­rines Dal­las Green fait cer­tai­ne­ment par­tie des plus belles ad­di­tions ré­centes à cette liste. Pour­tant, à le voir se dé­me­ner toutes ces an­nées au sein de son an­cien groupe post hard­core Alexi­son­fire, on n’au­rait ja­mais pa­rié que le gui­ta­riste et chan­teur ta­toué jus­qu’aux join­tures se­rait ca­pable de bros­ser le cha­grin si bien ! En fait, s’il est en­core un se­cret bien gar­dé au Qué­bec (nor­mal, au­cune ra­dio ne le fait tour­ner), il jouit dans le ROC, et même en Eu­rope, d’un sta­tut en­viable. Son plus ré­cent disque, Lit­tle Hell, a at­teint le som­met des pal­ma­rès ca­na­dien dès sa sor­tie en juin der­nier, pro­pul­sé par un blues ryth­mé qui traite avec can­deur des cau­che­mars de sa femme Leah Miller. Ce #1 n’était pas qu’un feu de paille : après avoir été dé­cla­ré meilleur al­bum rock ca­na­dien de 2011 par itunes, Lit­tle Hell a at­teint la marque Pla­tine (80 000 ventes) juste à temps pour la por­tion nord-amé­ri­caine de sa tour­née qui a dé­bu­té il y a deux se­maines dans l’ouest.

MA­LA­DIE D’AMOUR

Le prin­ci­pal in­té­res­sé ne se laisse néan­moins pas im­pres­sion­ner par les chiffres, tout oc­cu­pé qu’il est par ses dé­mons et ses ques­tions. « Comment puis-je don­ner tant d’es­poir et ne pas en avoir ? », de­man­det-il sur la chan­son Hope for now qui clôt le disque. C’est là son drame : « en tour­née, je parle à tant de gens qui me ré­vèlent que mes chan­sons les ont ai­dés à sur­mon­ter des tra­gé­dies, a avoué Dal­las au Van­cou­ver Sun. C’est un sen­ti­ment in­croyable, mais je me sens dé­sor­mais une res­pon­sa­bi­li­té. Je sais que je pour­rais écrire sur ven­dre­di soir et l’al­cool, mais je suis ain­si fait. C’est une arme à double tran­chant… » Comme son com­pa­triote Mat­thew Good, Dal­las semble des­ti­né à por­ter une croix au nom de l’art, mais il le fait avec tant de ta­lent que le poids de cette croix semble dé­ri­soire. Du moins, pour nous ! « So bright, the flames bur­ned in our hearts, that we found each other in the dark » De telles pa­roles ne peuvent qu’être un baume, et elles abondent chez Ci­ty and Co­lour. À en­tendre et à voir ven­dre­di au Mé­tro­po­lis.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.