ANO­NYME

(ANO­NY­MOUS) (4)

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA -

Il est mal vu de s’adon­ner à la lit­té­ra­ture sous le règne de la reine Éli­sa­beth I. Ce qui oblige Ed­ward De Vere, comte d’ox­ford, à écrire sous le sceau de l’ano­ny­mat ses pièces de théâtre et son­nets. L’au­teur Ben Jon­son ayant re­fu­sé de lui ser­vir de prête-nom, l’aris­to­crate ne s’op­pose pas à ce qu’un ami de ce der­nier, l’ac­teur William Sha­kes­peare, re­ven­dique la pa­ter­ni­té de ses oeuvres, bien qu’il soit pra­ti­que­ment illet­tré. Pris au dé­pour­vu, Jon­son nour­rit une ran­coeur en­vers l’op­por­tu­niste Sha­kes­peare, qui ob­tient un suc­cès po­pu­laire im­mense, au point d’en­vi­sa­ger la construc­tion d’un nou­veau théâtre. Pen­dant ce temps, les jeux de cou­lisses vont bon train en pré­vi­sion de la suc­ces­sion de la reine vieillis­sante. La­quelle est do­mi­née par le vieux William Ce­cil, un conseiller pu­ri­tain qui mé­prise les arts, à l’ins­tar de son fils bos­su Robert, qui lui suc­cède après sa mort. Pour sa part, Ox­ford, qui fut au­tre­fois un amant d’éli­sa­beth et père illé­gi­time d’un de ses en­fants, se re­trouve mal­gré lui au coeur de la ré­bel­lion des Es­sex. En re­vanche, il pro­fite de ses dons de dra­ma­turge pour se ven­ger in­di­rec­te­ment des Ce­cil, qui ont tou­jours bri­mé sa li­ber­té ar­tis­tique.

L’AVIS DE ME­DIA­FILM.CA

Le roi du film ca­tas­trophe Ro­land Em­me­rich ( Le Jour de l’in­dé­pen­dance, God­zilla, 2012) s’aven­ture sur un nou­veau ter­ri­toire dans Ano­nyme, un film à cos­tumes ins­pi­ré d’une hy­po­thèse his­to­ri­co-lit­té­raire amu­sante, mais dis­cu­table at­tri­buant l’oeuvre de Sha­kes­peare au comte d’orxord. Le ré­cit, com­plexe et par­fois tor­tueux, dé­crit les ori­gines du per­son­nage, ses trac­ta­tions avec le mi­lieu théâ­tral, et ses re­la­tions com­plexes avec la cour d’angleterre. Si le par­cours nar­ra­tif n’est pas tou­jours lim­pide, la re­cons­ti­tu­tion his­to­rique af­fiche un haut ni­veau de pro­fes­sion­na­lisme. Au centre d’une dis­tri­bu­tion de grande classe et très convain­cante, Va­nes­sa Red­grave et sa fille Joe­ly Ri­chard­son se par­tagent avec grâce la cou­ronne d’éli­sa­beth I à deux époques dif­fé­rentes de sa vie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.