UNE VIE DÉ­FILE

C’est une créa­tion d’anne-marie Oli­vier qui se­ra pré­sen­tée, non pas sur les planches du théâtre, mais bien sur une pa­ti­noire ins­tal­lée sur la scène de La Li­corne. Dé­jà pré­sen­tée à Qué­bec en 2009 et en 2012, la pièce An­nette, qui a dé­jà connu un suc­cès rem

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spéciale

C’est sur une glace syn­thé­tique que l’au­teure et co­mé­dienne Anne-marie Oli­vier nous of­fri­ra sa pres­ta­tion théâ­trale en pa­tin avec son mu­si­cien et com­plice sur scène, lui aus­si chaus­sé de pa­tins, où s’in­tègre le conte et la poé­sie sur une note hu­mo­ris­tique et dra­ma­tique.

C’est l’his­toire d’an­nette Ro­chette qui, le 20 mai 1980 en pleine soi­rée ré­fé­ren­daire, se bat pour sa vie. Plon­gée dans le co­ma, à la suite d’un ac­ci­dent vas­cu­laire cé­ré­bral sur­ve­nu au mi­lieu d’un centre d’achats de Qué­bec, elle est entre la vie et la mort. Va­gue­ment, elle en­tend les si­rènes des am­bu­lances qu’elle va as­so­cier à la si­rène d’un am­phi­théâtre lors d’un match de hockey. Grâce à la ma­gie du théâtre, tout au long de son com­bat pour sa sur­vie, elle re­ver­ra le fil de sa vie, qui ne lui a pas tou­jours fait de ca­deaux. Les mo­ments cru­ciaux de son exis­tence lui re­vien­dront en mé­moire à tra­vers un match de hockey. Ce se­ra le match de sa vie. Un long che­min, qui re­monte à 1950, d’une femme ha­bi­tée par l’es­poir et la ré­si­lience.

« J’ai choi­si le hockey comme toile de fond pour mon spec­tacle, car c’est un sport qué­bé­cois qui pas­sionne la ma­jo­ri­té d’entre nous. Je sou­hai­tais un élé­ment ras­sem­bleur avec une ré­so­nance qué­bé­coise. L’élé­ment du match a aus­si un lien im­por­tant avec la vie d’an­nette», ra­conte l’au­teure et co­mé­dienne An­neMa­rie Oli­vier.

Triste et in­con­so­lable suite à la perte d’un proche, l’au­teure s’est ins­pi­rée de cette épreuve per­son­nelle pour ca­na­li­ser ses émo­tions et écrire An­nette. « Je te­nais éga­le­ment à par­ler du Qué­bec à tra­vers une pièce et écrire sur la ré­si­lience. Voir un en­fant qui doit se battre pour res­ter en vie est ins­pi­rant », confie An­neMa­rie Oli­vier. C’est ain­si qu’an­nette est née, un nom en lien avec son propre pré­nom, Anne.

UNE VIE DIF­FI­CILE

Les élé­ments du spec­tacle sont dra­ma­tiques. L’his­toire d’an­nette re­monte à sa nais­sance, conçue le soir de la SaintJean-baptiste. Elle a connu la faim, n’ayant que des cor­ni­chons à l’aneth à se mettre sous la dent. Elle n’a pas eu de père et, pe­tite fille, elle per­dra un être cher, et c’est à 30 ans qu’elle se­ra vic­time d’un AVC.

Entre-temps, de ma­nière chro­no­lo­gique, on as­sis­te­ra aux di­vers mo­ments in­tenses de sa vie. On parle d’abus, de viols, de dif­fi­cul­tés fi­nan­cières, d’avor­te­ment et même d’idées sui­ci­daires. « Bien que la pièce com­porte des élé­ments dra­ma­tiques, il s’agit aus­si d’une pièce amu­sante. C’est im­por­tant pour moi d’al­lier les deux, comme dans la vie, ajoute l’ac­trice. Je crois fon­da­men­ta­le­ment au théâtre po­pu­laire, ac­ces­sible à tous, dans son ex­pres­sion la plus noble. »

PLU­SIEURS RE­CHERCHES

Anne-marie Oli­vier est aus­si pro­fes­sion­nelle et perfectionniste. Elle n’a pas hé­si­té à faire ap­pel à des spé­cia­listes et des pro­fes­sion­nels pour ap­por­ter une di­men­sion réa­liste et une cré­di­bi­li­té à sa pièce.

Comme An­nette a des liens tis­sés ser­rés avec l’his­toire du Qué­bec, elle a tra­vaillé en col­la­bo­ra­tion avec l’his­to­rien Jean Pro­ven­cher, s’est do­cu­men­tée sur la so­cio­lo­gie du sport et a no­tam­ment ren­con­tré un neu­ro­logue pour bien com­prendre tout ce qui en­toure l’ac­ci­dent vas­cu­laire cé­ré­bral, et sur ce qui se passe dans le cer­veau lors­qu’on se re­trouve dans le co­ma.

De­puis sa créa­tion, bien qu’elle a dé­pas­sé le cap de la 50e re­pré­sen­ta­tion, elle conti­nue de peau­fi­ner sa pièce afin d’of­frir le meilleur spec­tacle pos­sible. L’au­teure et co­mé­dienne, An­neMa­rie Oli­vier a rem­por­té le Masque du pu­blic en 2005 pour sa pièce Gros et dé­tail, qui lui a aus­si va­lu le Prix d’in­ter­pré­ta­tion Paul Hé­bert aux Prix d’ex­cel­lence des arts et de la culture de Qué­bec. Sa créa­tion a voya­gé au Qué­bec, en France et en Afrique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.