BREL, une ins­pi­ra­tion

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Va­nes­sa Gui­mond VA­NES­SA.GUI­MOND@JOUR­NALMTL.COM

Bru­no Pel­le­tier n’a pas hé­si­té une se­conde lors­qu’on lui a of­fert de se joindre aux ar­tistes qui ren­dront hom­mage à Jacques Brel, dans le cadre de la 13e édi­tion de Mon­tréal en lu­mière : « Se­lon moi, Brel est peu­têtre le plus grand in­ter­prète que la Fran­co­pho­nie n’ait ja­mais connu, a-t-il af­fir­mé, ad­mi­ra­tif. J’ai ra­re­ment vu une telle qua­li­té d’in­ter­pré­ta­tion, sur scène. »

« Brel est arrivé as­sez tard, dans mon par­cours, a ajou­té Bru­no Pel­le­tier, joint à quelques jours de la pré­sen­ta­tion de ce spec­tacle-hom­mage. Dans les an­nées 80, au dé­but de ma car­rière, la chan­son fran­co­phone était en perte vi­tesse. On bai­gnait dans la mu­sique an­glo­phone. »

Ce n’est qu’au dé­but des an­nées 90 que le chan­teur a réel­le­ment res­sen­ti le be­soin de s’in­té­res­ser à la chan­son fran­co­phone, ce qui lui a per­mis de dé­cou­vrir l’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète et ac­teur belge Jacques Brel, un ar­tiste qui avait l’ha­bi­tude « vivre » ses chan­sons.

« Pour moi, ç’a été une dé­cou­verte, parce que c’était une fa­çon de pro­po­ser la chan­son, sur scène, que je n’avais ja­mais vue de ma vie, a-t-il ex­pli­qué. Au­jourd’hui, c’est fa­cile d’al­ler sur Youtube et de consta­ter le ta­lent de Brel. À l’époque, j’avais sur­tout de l’au­dio pour en­tendre ce qu’il fai­sait comme in­ter­pré­ta­tion. »

Sa fa­çon de de­ve­nir un « per­son­nage », sur scène, lors­qu’il chan­tait, lors­qu’il ra­con­tait une his­toire, a gran­de­ment in­fluen­cé Bru­no Pel­le­tier.

« Je di­rais que c’est peut-être ce qui m’a ame­né vers la co­mé­die mu­si­cale, par la suite. (...) Sa fa­çon d’être un per­son­nage, sur scène, de s’ou­blier, il le fai­sait à chaque chan­son. »

PLU­SIEURS AR­TISTES

In­ti­tu­lé Ne me quitte pas, le spec­tacle hom­mage à Jacques Brel met­tra en ve­dette de nom­breux ar­tistes dont Ma­rieÉ­laine Thi­bert, Marc Her­vieux, Da­nielle Oderra, Bïa, Pierre La­pointe et Paul Pi­ché, pour ne nom­mer que ceux-ci.

« Je chante du Brel dans mes spec­tacles de­puis des an­nées. En plus, je n’ai ja­mais par­ti­ci­pé à Mon­tréal en lu­mière… Alors, lorsque tu te fais of­frir de par­ti­ci­per à un spec­tacle comme ce­lui- ci, à la Mai­son sym­pho­nique, en plus, l’in­vi­ta­tion ne se re­fuse pas. C’est quelque chose que j’avais vrai­ment en­vie de faire. »

Or­ches­tré par Luc De La­ro­chel­lière, co­pré­sident d’hon­neur de cette édi­tion de Mon­tréal en lu­mière, ce spec­tacle per­met­tra aux ar­tistes d’in­ter­pré­ter deux pièces de Brel dans une for­mule pia­no-voix.

« Il n’y a qu’un Brel, alors quand on in­ter­prète l’une de ses chan­sons, il faut vrai­ment faire at­ten­tion de ne pas tom­ber dans le cli­ché en es­sayant d’ame­ner les chan­sons où lui les ame­nait. Il faut plu­tôt es­sayer de se les ap­pro­prier et d’en faire des his­toires qui nous parlent. » Sur scène, Bru­no in­ter­pré­te­ra La

chan­son des vieux amants, une pièce qu’il pré­sente, en concert, de­puis plu­sieurs an­nées. Il of­fri­ra éga­le­ment une chan­son « un peu moins connue » qui s’in­ti­tule Quand ma­man re­vien­dra.

« Je ne la connais­sais pas du tout. C’est en fai­sant mes re­cherches que je suis tom­bé là-des­sus », a ra­con­té ce­lui qui a dé­jà ren­du hom­mage à Brel en com­pa­gnie de Diane Du­fresne lors d’un spec­tacle pré­sen­té sur les Plaines d’abra­ham, en 2003. « Quant à La chan­son des vieux

amants, que j’ai eu l’oc­ca­sion de chan­ter en version sym­pho­nique, en version pia­no-voix et dans ma propre version, c’était un choix évident puisque c’est, à mes yeux, la plus grande chan­son d’amour. »

Ne me quitte pas : un hom­mage à

Jacques Brel, se­ra pré­sen­té de­main à 16 h et à 20 h (cette re­pré­sen­ta­tion af­fiche com­plet), à la Mai­son sym­pho­nique de Mon­tréal.

Bru­no Pel­le­tier compte par­mi les ar­tistes qui ren­dront hom­mage à Jacques Brel, de­main, à la Mai­son sym­pho­nique de Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.