MAR­THA MAR­CY MAY MAR­LENE

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA -

Fuyant une secte do­mi­née par un gou­rou cha­ris­ma­tique, une jeune femme trouve re­fuge dans la mai­son de cam­pagne de sa soeur et de son beau-frère. Ce pre­mier long mé­trage de Sean Dur­kin épate par la qua­li­té et la maî­trise de son su­jet, abor­dé de biais, avec beau­coup de nuance. En ef­fet, Mar­tha Mar­cy May Mar­lene porte moins sur l’em­prise des sectes, pour­tant bien illus­trée, que sur la re­con­quête iden­ti­taire d’une vic­time sans res­sources, dans un monde où les in­di­vi­dus se dé­fi­nissent par leur réus­site so­ciale et ma­té­rielle. La mise en scène éthé­rée, avec images voi­lées de brume, ren­voie à l’état psy­cho­lo­gique de la pro­ta­go­niste, ad­mi­ra­ble­ment dé­fen­due par Eli­za­beth Ol­sen.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.