Les in­nom­brables sur­prises de Ma­nu

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - Jean Lé­veillé Col­la­bo­ra­tion spéciale jle­veille@jour­nalmtl.com

Un des af­fluents de l’ama­zo­nie nous di­rige vers la plus grande ré­serve na­tu­relle du Pé­rou : un sanc­tuaire d’en­vi­ron 1 716 295 hec­tares (en­vi­ron la moi­tié de la Suisse). Le pé­riple se­ra as­sez hou­leux en rai­son des ca­prices du cours d’eau par­fois calme, mais le plus sou­vent agi­té par des ra­pides. Notre conduc­teur est aguer­ri et il évite avec adresse les pièges ten­dus par les arbres et les mul­tiples dé­bris em­por­tés par les pluies tou­jours abon­dantes des fo­rêts plu­viales. Après les au­to­ri­sa­tions du poste de contrôle (car l’ac­cès à la ré­serve est li­mi­té), nous ar­ri­vons à la fin de cette jour­née de rêve à notre cam­pe­ment. SUI­VEZ LE GUIDE Le cam­pe­ment est su­per sym­pa­thique et nous y croi­sons quelques membres d’une tri­bu qui pro­tège et en­tre­tient le site. Au lieu de les chas­ser comme on le fai­sait au­tre­fois en créant des ré­serves, le gou­ver­ne­ment du Pé­rou a eu la bonne idée de leur confier la sau­ve­garde de leur fo­rêt na­tale. Nos guides nous si­gnalent l’ap­proche des aras. Elle se­ra pru­dente et lente tel­le­ment les ra­paces af­fa­més sont aux aguets. D’abord, ils s’ar­rêtent dans les arbres, ils ob­servent les alen­tours, puis ils at­tendent qu’un brave ou un in­no­cent tente sa chance. Si tout va bien, les autres, pro­gres­si­ve­ment, s’arriment à la fa­laise et com­mencent sans tar­der à ava­ler cette ar­gile qui va leur sau­ver la vie. Car ce sont des ama­teurs de cer­taines graines et fruits conte­nant des sub­stances toxiques. Les es­pèces sont nom­breuses, mais les plus spec­ta­cu­laires, les aras chlo­ro­ptères, ces grands per­ro­quets aux plumes si jo­lies et qui ali­mentent tou­jours des tra­fics illé­gaux, do­minent. De fa­çon as­sez sur­pre­nante, nos voi­sins sont des étu­diants en phar­ma­cie. Comme leurs pré­dé­ces­seurs, ils sont fas­ci­nés par ces cer­velles d’oi­seau qui ont dé­cou­vert dans cette terre rou­geâtre un an­ti­poi­son. Des cher­cheurs ont iden­ti­fié, entre autres, le kao­lin, qui de­vien­dra un mé­di­ca­ment pour sou­la­ger nos troubles di­ges­tifs (mieux connu sous l’ap­pel­la­tion de Kao­pec­tate). À notre re­tour ces pas­sion­nés de phar­ma­cie nous rap­pellent que de 25 % à 30 % de nos mé­di­ca­ments pro­viennent de la na­ture et « que nous avons beau­coup plus be­soin de la na­ture qu’elle n’a be­soin de nous. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.