NO­RAH JONES LIT­TLE BRO­KEN HEARTS

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - EMI

Chan­ge­ment de cap ; aban­don de la forme jaz­zée, pop et acous­tique pour un en­ro­bage élec­tro­nique, gra­cieu­se­té du pro­duc­teur Dan­ger Mouse alias Brian Bur­ton. Douze chan­sons, dont la pre­mière moi­tié s’ap­pa­rente plus ou moins à du spleen mé­lo­dique, une exé­cu­tion ins­tru­men­tale do­mi­née par les cla­viers et une bat­te­rie syn­co­pée. L’in­ter­pré­ta­tion vo­cale est lan­gou­reuse, plus froide, évo­quant An­na Do­mi­no et Sna­ke­farm, An­ge­lo Ba­da­la­men­ti et la mu­sique de Twin Peaks. Une sur­prise de taille pour plu­sieurs. Elle se rap­proche ain­si des Feist ( Out on the Road), Keren Ann et autres égé­ries de la pop bran­chée ( Hap­py Pills). Elle chante la dé­cep­tion amou­reuse, sur un ton qui laisse croire qu’elle cherche à rat­tra­per une jeu­nesse dé­ro­bée. ∂∂∂Σ

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.