LES SA­MOU­RAÏS AU MU­SÉE

L’ex­cep­tion­nelle col­lec­tion d’ar­mures de sa­mou­raïs du cher­cheur Ri­chard Bé­li­veau est ar­ri­vée au Mu­sée Pointe-à-cal­lière. Une équipe de 20 spé­cia­listes monte en ce mo­ment l’ex­po­si­tion et met en va­leur les nom­breuses pièces de ce noble casse-tête nip­pon.

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Agnès Gau­det AGNES. GAU­DET@ QUE­BE­COR­ME­DIA. COM

Les caisses de mer­veilles sont ar­ri­vées au Mu­sée Pointe-à-cal­lière, saines et sauves, après que Ri­chard Bé­li­veau eut ré­per­to­rié et pho­to­gra­phié tous les ob­jets de sa col­lec­tion. Il a aus­si ter­mi­né d’écrire le livre Sa­mou­raïs : la grâce des guer­riers, qui ac­com­pa­gne­ra l’ex­po­si­tion. Pour lui, le gros du tra­vail est fait. Ne reste plus que le grand dé­fi de la lo­gis­tique à re­le­ver.

« J’étais in­quiet pour le trans­port, avoue-t-il, mais main­te­nant que tout est ici au mu­sée, je me sens très en confiance. Pointe-à-cal­lière est un mu­sée de classe in­ter­na­tio­nale. Il y a ici des spé­cia­listes pour chaque chose ; l’éclai­rage, le mon­tage, la pré­sen­ta­tion. Ils sont tous di­plô­més en mu­séo­lo­gie et ils ont tous à coeur qu’on ait une belle ex­po­si­tion. »

La mai­son de Ri­chard Bé­li­veau, re­con­nu pour ses re­cherches sur le can­cer, est bien vide sans ses amis sa­mou­raïs dé­ni­chés aux quatre coins du monde.

« J’ai dû me ré­ajus­ter, ad­met-il, ce sont mes pe­tits bé­bés. Ces ar­mures, je ne les ai pas ac­quises dans un bloc, mais, du­rant 30 ans, une par une, lors de confé­rences que j’ai don­nées à Pa­ris, à Rome ou à To­kyo.

« Chaque ob­jet a une his­toire, comme cette lance de 12 pieds que j’ai ache­tée à un an­ti­quaire ja­po­nais à Pa­ris. Elle était trop longue pour en­trer dans l’avion. Il a fal­lu l’en­voyer par car­go. »

FLEUR DE CE­RI­SIER

Ri­chard Bé­li­veau es­père que tous les pe­tits gar­çons et pe­tites filles du Qué­bec vou­dront al­ler voir ses sa­mou­raïs. Il es­père aus­si que sa col­lec­tion sau­ra at­ti­rer des gens qui n’ont ja­mais mis les pieds au mu­sée.

« Hier, j’ai ren­con­tré in­di­vi­duel­le­ment trois hommes à la quin­caille­rie, ra­con­tet-il ré­joui, dans le rayon des vis et des ou­tils. Ils m’ont tous an­non­cé qu’ils se pré­pa­raient à ve­nir voir l’ex­po­si­tion. »

Avec ses sa­mou­raïs, sabres, lances, casques et autres ob­jets de sa col­lec­tion – en­vi­ron 200 –, toutes des pièces très an- ciennes, dont cer­taines datent du 13e siècle, Ri­chard Bé­li­veau veut avant tout sus­ci­ter au­près des vi­si­teurs l’émo­tion trans­mise aux ob­jets par leur créa­teur. Il ai­me­rait que les gens sortent du mu­sée avec « quelque chose de chan­gé ».

« Nous al­lons beau­coup par­ler de phi­lo­so­phie, dit-il. Les sa­mou­raïs n’étaient pas que des guer­riers, mais des che­va­liers qui uti­li­saient l’art de l’es­prit. Ils avaient une phi­lo­so­phie très noble, faite d’hu­mi­li­té, de gé­né­ro­si­té. Ils pra­ti­quaient les arts lit­té­raires et ar­tis­tiques en pé­riode de com­bat. Ils avaient une belle phi­lo­so­phie sur le sens de la vie. Les sa­mou­raïs se voyaient comme une fleur de ce­ri­sier qui a une très belle vie, mais très courte. »

On ver­ra aus­si de nom­breux ob­jets : du thé, de l’en­cens, de la cal­li­gra­phie, des pein­tures, des jar­dins zen, beau­coup de yin et de yang.

POUR MIEUX VIVRE

« L’idée est de s’ex­po­ser à la beau­té, pré­cise Ri­chard Bé­li­veau, la beau­té est li­bé­ra­trice de l’an­goisse. Voir de beaux ob­jets nous aide à mieux vivre. La beau­té est sal­va­trice, elle nous donne du bon­heur. »

L’ex­po­si­tion Sa­mou­raïs – La pres­ti­gieuse col­lec­tion de Ri­chard Bé­li­veau sus­cite dé­jà l’in­té­rêt à l’ex­té­rieur du pays. « Des gens de par­tout veulent ve­nir », exulte le col­lec­tion­neur. Je veux faire rayon­ner Mon­tréal à l’in­ter­na­tio­nal avec cette ex­po­si­tion. »

Agréable coïn­ci­dence, l'ex­po­si­tion Sa­mou­raï – Chefs-d'oeuvre de la col­lec­tion Ann et Ga­briel Bar­bier-muel­ler, est pré­sen­tée en ce mo­ment au Mu­sée de la ci­vi­li­sa­tion, à Qué­bec, une rai­son de plus d’at­ti­rer les ama­teurs étran­gers au Qué­bec, cet été.

L’ex­po­si­tion du mu­sée Pointe-à-cal­lière com­mence dans quelques jours. L’équipe se­ra-t-elle prête?

« On est des guer­riers, plai­sante Ri­chard Bé­li­veau, on est prêts à mon­ter à l’at­taque! »

Sa­mou­raïs – La pres­ti­gieuse col­lec­tion

de Ri­chard Bé­li­veau se­ra pré­sen­tée en pre­mière mon­diale, du 17 mai pro­chain au 31 mars 2013, dans le cadre des 20 ans du Mu­sée Pointe-à-cal­lière.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.