L’HOMME D’AC­TION ET DE LI­BER­TÉ

« Je laisse aux autres le soin de faire des cos­tumes en­nuyeux pour les hommes en­nuyeux. Je m’adresse aux hommes libres. - Yves Saint Laurent

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Andrew Mc­nal­ly Col­la­bo­ra­tion spéciale andrew.mc­nal­ly@que­be­cor­me­dia.com

Cette ci­ta­tion pour­rait ré­su­mer à elle seule le cou­rant ac­tuel dans la par­fu­me­rie mas­cu­line. L’uni­vers des par­fums rend hom­mage ce prin­temps aux hommes pas­sion­nés, libres et dé­bor­dants d’éner­gie.

La ci­ta­tion du grand cou­tu­rier a vrai­sem­bla­ble­ment été le point de dé­part du troi­sième vo­let de la sé­rie de par­fums L’homme d’yves Saint Laurent. Fai­sant suite à L’homme et La Nuit de l’homme voi­ci L’homme libre, ce­lui qui est ré­so­lu­ment plus jeune, spon­ta­né et dy­na­mique. Une fra­grance aro­ma­tique fraîche qui mêle les notes de ber­ga­mote, de mus­cade, de vé­ti­ver et de pat­chou­li.

De­puis sa ren­contre avec Na­ta­lie Port­man sur le tour­nage Le cygne noir, la no­to­rié­té de Ben­ja­min Mille­pied a lit­té­ra­le­ment ex­plo­sé. Après Oli­vier Martinez et Vincent Cas­sel, il est le vi­sage du nou­veau par­fum d’yves Saint Laurent. Le dan­seur étoile du New York Ci­ty Bal­let in­carne le der­nier opus alors qu’il danse avant de s’élan­cer au-des­sus de la ville de New York.

Du cô­té de chez La­lique Par­fums, la li­ber­té prend la forme du voyage. Le thème in­hé­rent à l’homme se fait ex­tra­or­di­naire alors que l’on re­vi­site le train Orient-ex­press. Bap­ti­sé Hom­mage à l’homme, cette fra­grance très vi­rile est la ren­contre entre autres du sa­fran, du poivre, de la vio­lette et du bois oud. Dans la tra­di­tion La­lique, le fla­con s’ins­pire d’une créa­tion du maître ver­rier Re­né La­lique. Ain­si, le joueur de pi­po qui or­nait un pan­neau du cé­lèbre train se trans­pose sur le fla­con de cris­tal de l’eau de par­fum. Sin­gu­lière par­ti­cu­la­ri­té, les deux mo­tifs d’homme se ré­pondent, l’un de face et l’autre de dos.

Par­fois la li­ber­té de pen­ser nous mène à nous dé­mar­quer et de­ve­nir une lé­gende. Sal­va­dor Da­li, John Len­non, Gand­hi ou Char­lie Cha­plin ne sont que quelques-uns des hommes ayant mar­qué l’his­toire de la marque Mont Blanc et don­ner nais­sance à la nou­velle fra­grance Le­gend. Le fla­con ins­pi­ré des sty­los Mont Blanc avec leur forme ar­ron­die et lourde re­ferme un jus de type boi­sé aro­ma­tique com­po­sé de ber­ga­mote, de ver­veine exo­tique et de la­van­din. Un vi­suel noir et blanc re­pré­sen­tant un homme élé­gant, se­rein et dé­ter­mi­né.

De­puis 1994, L’eau d’is­sey s’est im­po­sée et ajoute une nou­velle fra­grance à sa ligne L’eau d’is­sey pour Homme Sport. Le sport re­vi­si­té par Is­sey Miyake est pour les hommes qui vivent in­ten­sé­ment… par­fois par pro­cu­ra- tion. La cam­pagne com­prend une sé­rie de vi­déos qui suivent des adeptes alors qu’ils se jettent en abîme ac­cro­ché à une voile, qu’ils surfent sur l’eau ou qu’ils s’élèvent à flanc de mon­tagne har­na­ché à une corde. La res­pi­ra­tion qui ini­tie tout mou­ve­ment se veut fraîche et éner­gique, à la ber­ga­mote, au pam­ple­mousse et à la noix de mus­cade. Le fla­con est de­ve­nu spor­tif alors que son verre a été trai­té à la ma­nière des lu­nettes de ski et que son capot est à ef­fet « grip ».

À l’ap­proche des Jeux olym­piques de Londres, Thier­ry Mu­gler lance un par­fum di­rec­te­ment in­fluen­cé par le sport et re­pré­sen­té par un ath­lète. Le fa­meux par­fum A*men est « boos­té » et de­vient A*men Pure Shot. Os­car Pis­to­rius, le pre­mier ath­lète han­di­sport (ses deux ti­bias sont am­pu­tés) à concou­rir dans un cham­pion­nat du monde, semble cou­rir à la vi­tesse de l’éclair lais­sant des traces de lu­mières co­lo­rées der­rière lui.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.