EN BREF

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE -

BRATSCH

Ur­ban­bratsch, World Vil­lage/ Har­mo­nia Mun­di Que de sou­ve­nirs avec le re­tour presque in­es­pé­ré du groupe Bratsch! Au dé­but des an­nées 90, cette for­ma­tion française mul­tieth­nique avait sou­le­vé des pas­sions avec Sans do­mi­cile fixe, ju­di­cieux mé­lange de mu­sique rou­maine, tsi­gane, jazz et ma­nouche qui se concré­ti­sèrent l’an­née sui­vante, par un im­mense suc­cès au Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de jazz de Mon­tréal. Cet al­liage qui in­ci­ta plu­sieurs groupes à suivre la même route fit om­brage, en quelque sorte, à ces vé­té­rans et au dé­tour des an­nées 2000, place à une nou­velle sa­veur. Dans un es­prit ur­bain comme l’in­dique le titre de ce nou­vel opus, les cinq mu­si­ciens de la for­ma­tion ex­plorent donc Pouls de la ville : Ma­la­koff la nuit, Dans le ciel de ma rue, Ni­tro Ga­ro et Ten­dances so­ciales : On peut tou­jours rê­ver (qui évoque le Tout ce qui est dé­gueu­lasse à un jo­li nom de Jean – Louis Foul­quier). Même si le mo­der­nisme pointe le bout de son nez, les so­no­ri­tés Eu­rope de l’est sont tou­jours pré­sentes comme l’ac­cor­déon de François Cas­tel­lio. Aux Fran­co­fo­lies de Mon­tréal en ex­té­rieur.

NI­CO GORI, FRED HERSH

Da Vin­ci , Bee Jazz Re­cords/ Naxos Après le ma­gni­fique disque d’an­dré Moi­san : Thank You, Mr Ge­rhs­win (Ana­lek­ta), un autre cla­ri­net­tiste, ita­lien cette fois-ci, vien­dra « han­ter » vos pen­sées. Com­plice du pia­niste Stefano Bol­la­ni, im­por­tante poin­ture du jazz ita­lien, Ni­co Gori s’offre un tan­dem avec le pia­niste amé­ri­cain Fred Hersch. Sur le mode du dia­logue mi­ni­ma­liste avec une écri­ture fi­ne­ment ser­rée et des com­pos­tions qui vont du clas­sique : Old De­vil Moon, Tea For Two à Da Vin­ci/let’ s Dream( Hersch), ce tan­dem réa­lise de pe­tits mi­racles mu­si­caux, in­té­rio­ri­sés certes, mais cap­ti­vants.

FRANK WRIGHT QUAR­TET

Blues for Albert Ay­ler , ESP-DISK/ Naxos

Les es­prits cu­rieux, aven­tu­riers plus en­core se pré­ci­pi­te­ront sur cette ré­édi­tion ESP- la pre­mière d’un qua­tuor consa­cré au saxo­pho­niste Albert Ay­ler. Dis­pa­ru trop tôt, ce­lui qui au­ra pous­sé les li­mites du free-jazz dans ses der­niers re­tran­che­ments fit l’ob­jet en 1974 d’un hom­mage par le saxo­pho­niste Frank Wright. En­tou­ré d’une équipe de cor­saires au sang chaud : James Blood Ul­mer, gui­tare, Ra­shied Ali, bat­te­rie et Ben­ny Wil­son, contre­basse, ce Blues for Albert Ay­ler en six par­ties est nour­ri d’un es­prit su­pé­rieur à la moyenne. In­cen­diaire la plu­part du temps, lais­sant libre cours aux so­los les plus ra­va­geurs, l’es­sence d’un jazz li­ber­taire dans toute sa splendeur.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.